L’approche Beljanksi pour tuer les cellules pré-cancéreuses

Approche Beljanksi

Aujourd’hui, il n’existe pas encore de solution toute faite pour guérir rapidement et complètement toute forme de cancer. Aussi, de nombreux spécialistes continuent de mener des recherches autour des approches thérapeutiques du cancer. Parmi eux, il y a le Dr Mirko Beljanski. Ce professeur met en avant son approche basée sur l’utilisation de substances sélectives.

En quoi consiste l’approche Beljanksi ?

L’approche Beljanksi offre une nouvelle alternative thérapeutique dans le traitement du cancer. Elle se base sur l’intervention des fragments d’ARN pour le fonctionnement cellulaire. Cette technique favorise la stimulation de la production de plaquettes sanguines et de globules blancs pour avoir des fragments d’ARN. Elle est surtout efficace chez les personnes immunodéprimées. Elle s’adresse aussi chez les individus ayant subi une chimiothérapie. Cette approche consiste à utiliser des extraits de plantes naturels pour prévenir certaines maladies comme le cancer ou la fibrose. Dans ces plantes, il existe des molécules naturelles appelées Rauwolfia vomitoria et Pao pereira. Ces molécules possèdent des propriétés anticancéreuses et leur utilisation vise à freiner la duplication des cellules dites cancéreuses.

Quelle est l’origine de cette méthode ?

Cette approche tient son origine grâce au professeur du même nom, Mirko Beljanski. Ce spécialiste remarque une modification de conformation de l’ADN en cas de polluants ou encore d’un cancérogène. Cela crée, en effet, une perturbation engendrant la première phase de transformation d’une cellule cancérigène. Ce Professeur décide donc de réaliser des recherches autour d’une nouvelle approche thérapeutique pour faire face au cancer. Suite au développement d’un Oncotest, ses études mettent en évidence deux molécules spécifiques : le Rauwolfia vomitoria et le Pao pereira. Elles mettent en avant les propriétés renfermées par ces substances. En effet, d’après ses recherches, ces molécules contiennent des substances anticancéreuses. Elles renferment également des propriétés antipaludéennes et des alcaloïdes antiviraux. Ce constat permet au Pr Mirko Beljanski de tirer profit de ces substances pour lutter contre le cancer.

Approche Beljanksi : ses impacts sur la santé

Les recherches du Professeur Mirko Beljanski démontrent que ces deux extraits naturels participent à l’inhibition de l’ADN déstabilisé. Néanmoins, ils n’impactent pas sur les ADN sains. De ce fait, l’approche Beljanski se servant de ces extraits offre plusieurs vertus :

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
  • Elle permet de prévenir bon nombre de cancers comme le cancer de la prostate ou encore celui du système lymphatique ;
  • Elle rétablit les défenses immunitaires suite à des séances de chimiothérapie ;
  • La substance dite Rauwolfia Vomitoria montre une grande efficacité dans la lutte contre le cancer du pancréas ;
  • L’usage du Pao Pereira contribue à l’inhibition des cellules souches du cancer.

Comment se déroule ce traitement ?

Le traitement Beljanski consiste à consommer des gélules à base de substances : Pao pereira et Rauwolfia Vomitoria. Il existe certaines indications thérapeutiques pour le suivi de cette approche Beljanski :

  • Une personne souffrant de cancer, dont le poids est de 60 kg, doit consommer quotidiennement 6 gélules ;
  • Comme les deux plantes possèdent des actions différentes, il convient donc de les combiner. En effet, le Pao pereira favorise la mort cellulaire et le Rauwolfia vomitoria stoppe la duplication des cellules néfastes ;
  • Il convient de suivre ce traitement en permanence tout au long de la maladie ;
  • Une fois que l’état de la personne malade s’améliore un peu, l’approche recommande deux cures à trois cures annuellement.

La cure permet donc de prévenir la dégradation de l’état de santé de la personne atteinte suite au stress ou encore à la fragilité immunitaire.