Homeopathie

La Cortisone compte-t-elle aussi parmi les souches homéopathiques ?

Les différentes souches homéopathiques détiennent généralement une origine animale, végétale ou minérale. En voilà une qui est très exceptionnelle, car elle provient d’une hormone naturelle : la Cortisone. En effet, c’est un traitement homéopathique obtenu via la transformation d’hormone glucocorticoïde (de formule C21H28O5) synthétisée par les glandes surrénales. C’est l’hormone du stress et de l’éveil. Elle nous procure l’énergie qu’on a tant besoin notamment le matin. Le cortisol (son dérivé) occupe un rôle essentiel dans la régulation des fonctions de l’organisme. Cet élément agit sur les inflammations, le métabolisme des sucres et les défenses immunitaires.

La solution homéopathique Cortisone s’utilise comme un moyen de traitement, de soin ou de prévention de multiples pathologies. C’est un anti-inflammatoire puissant, un anti-choc anaphylactique et un antiallergique contre le rhume des foins. Cette souche dispose aussi des actions immunosuppressives, antispasmodiques et diurétiques (avec augmentation de la filtration rénale).

Cortisone, le remède utilisé pour traiter un grand nombre de maladies

On considère la Cortisone comme la bonne à tout faire de la pharmacopée. Ce remède homéopathique soigne et prévient les effets secondaires ou les éventuels dangers d’un traitement par corticoïdes. Il œuvre également dans un très large champ et dans de très nombreux domaines :

  • Les pathologies hépatiques ou rénales dans le cadre de transplantations.
  • Les maladies inflammatoires, respiratoires et broncho-pulmonaires (asthme, broncho-pneumopathie chronique obstructive, rhinopharyngite).
  • Les maladies dermatologiques (dermatite atopique, urticaire, eczéma, prurit).
  • Les allergies (allergies chroniques ou œdème de Quincke).
  • Les rhumatismes comme la pseudopolyarthrite rhizomélique ou la polyarthrite rhumatoïde.
  • Les troubles gastro-intestinaux comme la rectocolite hémorragique ou la maladie de Crohn.
  • Les maladies neurologiques comme la sclérose en plaques.
  • Les problèmes de l’auto-immunité et les maladies immunitaires (troubles psychiques).
  • Les maladies de l’œil (atteintes de la rétine ou de la cornée).

La Cortisone peut même prévenir certains cancers qui ont des conséquences inflammatoires.  Son action régulatrice du glucose sanguin lui permet de devancer la survenue d’un diabète.

Posologie de la dilution homéopathique Cortisone

La posologie adéquate de la Cortisone dépend principalement de :

  • L’état de santé de chaque patient ou de chaque malade,
  • Et de la durée de prise de ce médicament.

En forme de prévention ou de traitement, 5 granules, avec une prise de 2 fois par jour (matin et midi). Pour la prise en post-traitement, ce remède présente une posologie différente :

  • Une dose à administrer immédiatement après le traitement,
  • Une autre à prendre deux semaines après,
  • Une dernière dose à prendre 3 semaines après.

Pour utiliser la souche Cortisone, vous devez adopter certaines attitudes. Au moins, avant toute administration, il convient de consulter un homéopathe professionnel. Celui-ci saura vous conseiller sur le dosage et le niveau de dilution correspondante. Cette approche peut vous permettre d’éviter toutes sortes de problèmes : surdosage, effets secondaires, allergies…

Articles similaires