Médecine douce

Hémorroïdes : causes, symptômes et solutions naturelles

Bien qu’elles ne soient pas dangereuses, les hémorroïdes sont pénibles et douloureuses. Il existe toutefois des protocoles efficaces et peu coûteux pour soulager la douleur, qui peuvent être réalisés chez vous.

La solution réside dans la prévention ; il est en effet possible de diminuer le risque de développer des hémorroïdes (si vous n’en souffrez pas encore) en adoptant une alimentation saine et riche en fibres, en bougeant davantage et même en modifiant votre façon de vous soulager lorsque vous êtes aux toilettes.

Les hémorroïdes sont des vaisseaux sanguins dilatés et enflés, situés dans la partie basse du rectum et au niveau de l’anus. Il existe quatre types d’hémorroïdes : les hémorroïdes internes, le prolapsus hémorroïdaire, les hémorroïdes externes, et la thrombose hémorroïdaire. Personne ne sait avec précision ce qui déclenche les hémorroïdes, mais on sait qu’elles apparaissent en raison d’une augmentation de la pression dans le bas ventre ou le rectum, qui dilate les veines situées dans cette région. Ce phénomène entraîne ensuite le gonflement de ces vaisseaux sanguins.

Voici les facteurs susceptibles d’influer sur votre risque de développer des hémorroïdes :

Le fait de forcer lorsque vous allez à la selle : les personnes qui forcent lorsqu’elles vont à la selle augmentent la pression exercée sur les veines situées dans le rectum et près de l’anus, ce qui risque de déclencher des hémorroïdes.

Une constipation ou des diarrhées chroniques : ce facteur et lié au précédent, ces troubles pouvant vous inciter à trop forcer lorsque vous allez à la selle

Des stations assises prolongées, en particulier sur les toilettes : passer de longs moments assis, en particulier lorsque vous êtes aux toilettes, exerce une pression sur vos veines et augmente donc votre risque de développer des hémorroïdes

Les antécédents familiaux : une fragilité veineuse héréditaire pourrait être considéré comme un facteur de risque. Les veines fragiles ont tendance à être facilement endommagées ou dilatées, et peuvent éventuellement être à l’origine de crises hémorroïdaires

Le vieillissement : les personnes âgées sont plus susceptibles d’avoir des hémorroïdes car les tissus qui soutiennent les veines du rectum et de l’anus se relâchent et s’affaiblissent avec l’âge

Une alimentation pauvre en fibres : le fait de ne pas consommer suffisamment de fibres peut durcir les selles, et vous obliger à forcer davantage lorsque vous allez à la selle, ce qui augmente la pression sur le rectum et l’anus et par conséquent votre risque de développer des hémorroïdes

Une cirrhose du foie : les veines hémorroïdaires font partie d’un vaste système qui transporte le sang entre le cœur et le rectum, en passant par le foie. Les patients atteints d’une cirrhose du foie présentent une obstruction de la circulation du sang dans le foie, le sang doit donc trouver un autre chemin pour le contourner. Il se retrouve dans les veines hémorroïdales, et peut déclencher des crises hémorroïdaires.

L’obésité : les personnes obèses sont davantage prédisposées aux hémorroïdes car elles ne consomment pas suffisamment de fibres, boivent moins, passent généralement plus de temps assis, et font moins d’exercice

Les solutions naturelles maison contre les hémorroïdes

Il existe de nombreuses façons de traiter et de se débarrasser des problèmes d’hémorroïdes, qui vont de techniques simples, faciles à appliquer, à des procédures non chirurgicales qui peuvent sembler compliquées mais sont faisables.

Comment traiter les hémorroïdes chez soi? Si vous ou quelqu’un de votre entourage souffrez d’hémorroïdes, voici une bonne nouvelle : vous pouvez les traiter chez vous, en adoptant l’une des techniques suivantes :

Le bain de siège : un bain de siège est un bain d’eau chaude dans lequel on trempe les fesses et les hanches, et destiné à soulager les démangeaisons, les irritations et les spasmes du sphincter. Si vous voulez tester cette méthode pour traiter vos hémorroïdes, asseyez-vous dans une baignoire remplie de quelques centimètres d’eau chaude, ou achetez en pharmacie une petite bassine en plastique qui s’adapte sur le siège des toilettes. La plupart des experts recommandent un bain de siège d’une vingtaine de minutes après chaque selle, plus deux à trois fois par jour.

Vous pouvez également opter pour un bain chaud : chez certaines personnes, un bain chaud de 10 à 15 minutes, trois à quatre fois par jour, fonctionne très bien également pour soulager les hémorroïdes enflées et douloureuses.

Appliquez une poche de glace, un sachet de thé chaud ou une compresse imbibée d’eau d’hamamélis sur la région anale : placez une poche de glace ou un sachet de thé chaud sur la région anale pour soulager la douleur. Mieux encore, si vous avez de l’eau d’hamamélis, imbibez-en une compresse et appliquez-là sur la région douloureuse pendant 10 à 15 minutes, trois à quatre fois par jour.

Utilisez un coussin rond percé si vous devez vous asseoir : ce type de coussin permet de soulager la région anale d’une partie des pressions directes.

Nettoyez soigneusement la région anale : non seulement cela soulage les démangeaisons, mais cela peut également éviter les infections hémorroïdaires.

Utilisez un bidet plutôt que du papier hygiénique pour vous nettoyer après être allé à la selle : par rapport au papier hygiénique, l’utilisation d’un bidet est une façon efficace, moins irritante et moins couteuse de vous nettoyer après être allé à la selle. Si vous n’en avez pas chez vous, utilisez du papier hygiénique humide, ou des lingettes pour bébé non parfumées, puis tamponnez la région anale avec du papier absorbant pour vous sécher.

Évitez de vous gratter : cela ne fera qu’aggraver le problème.

Ne vous retenez pas lorsque vous avez envie d’aller à la selle : lorsque vous reportez le moment de vous soulager, les selles ont tendance à remonter, ce qui augmente la pression et vous oblige ensuite à pousser davantage. Il peut être utile de vous fixer un moment dans la journée pour aller à la selle, et établir ainsi un rythme de transit régulier. Vous pouvez par exemple prendre l’habitude de passer aux toilettes après l’un des repas de la journée.

Articles similaires