Etes-vous accro à l’exercice physique ? Découvrez les signes et comment y remédier

Nous allons examiner ici ce qu'est l'addiction à l'exercice, les signes qui indiquent que vous pourriez en être atteint, et comment y remédier.

L’exercice physique est un moyen fantastique d’améliorer sa santé et son bien-être général. Cependant, il est possible de développer une dépendance à l’exercice, ce qui peut entraîner des conséquences néfastes pour le corps et l’esprit. Nous allons examiner ici ce qu’est l’addiction à l’exercice, les signes qui indiquent que vous pourriez en être atteint, et comment y remédier.

Qu’est-ce que l’addiction à l’exercice ?

Une dépendance se caractérise par une dépendance psychologique ou physique à une substance ou à un comportement. Dans le cas de l’addiction à l’exercice, cela signifie que vous ressentez le besoin de faire de l’exercice même lorsque cela entraîne des conséquences négatives pour votre santé.

L’exercice excessif, trop intense ou dans des conditions extrêmes peut être dangereux pour votre corps. En ne lui accordant pas suffisamment de repos, vous affaiblissez votre système immunitaire et vous devenez plus vulnérable aux maladies comme la grippe et la COVID-19. De plus, cela peut entraîner une condition potentiellement mortelle appelée rhabdomyolyse, qui est la destruction des muscles et peut entraîner une insuffisance rénale.

Il est important de noter que l’addiction à l’exercice peut parfois être une porte d’entrée vers d’autres addictions. Certaines personnes peuvent recourir à des substances telles que la caféine à forte dose et les stimulants pour faire de l’exercice malgré la maladie ou la faible énergie. Certains athlètes utilisent même des stimulants et des substances illicites comme la cocaïne pour se surpasser. Ignorer les conseils médicaux, comme continuer à s’entraîner malgré une fracture, peut également entraîner de graves blessures.

Pourquoi l’exercice est-il si addictif ?

Notre cerveau est doté d’un système de récompense qui libère une hormone appelée dopamine lorsque nous ressentons du plaisir. Lorsque vous faites de l’exercice, votre corps libère à la fois des endorphines et de la dopamine, créant ainsi une sensation de bien-être et de plaisir, souvent appelée « euphorie du coureur ».

Lorsque les effets de ces hormones s’estompent, votre cerveau se souvient de la façon dont elles vous ont fait sentir et souhaite les retrouver. C’est ce qui conduit à un comportement addictif, similaire à celui observé chez les personnes qui utilisent des substances comme la cocaïne.

Il convient de noter que l’addiction à l’exercice n’est pas très répandue dans la population générale. Cependant, elle est plus fréquente chez les personnes souffrant de troubles alimentaires ou anxieux. Certains types d’exercices, tels que la musculation, les sports d’endurance comme le cyclisme et la course marathon, l’haltérophilie et la lutte, sont également plus souvent associés à cette dépendance.

Comment savoir si vous êtes accro à l’exercice ?

Si vous vous demandez si vous êtes accro à l’exercice, voici quelques questions à vous poser :

  • Est-ce que je passe de plus en plus de temps à faire de l’exercice pour ressentir ses effets bénéfiques ? Est-ce que je consacre moins de temps à mes autres activités habituelles ou que je décline des invitations sociales pour faire de l’exercice ?
  • Est-ce que ma journée entière tourne autour de l’exercice ? Est-ce que je passe la majeure partie de ma journée à penser à l’exercice ? Est-ce que sauter une séance d’entraînement n’est pas une option pour moi ?
  • Est-ce que je me sens irritable et agité lorsque je ne fais pas d’exercice ou lorsque je ne peux pas me rendre à la salle de sport ?
  • Ma famille ou mes amis ont-ils exprimé des préoccupations au sujet de mes habitudes d’exercice ?
  • Est-ce que je tombe plus souvent malade ou ai-je des problèmes de sommeil plus fréquents ?
  • Est-ce que mes muscles sont constamment endoloris ?
  • Est-ce que je fais de l’exercice en secret ou est-ce que je me cache pour le faire ?

Si vous avez répondu oui à certaines de ces questions, il est possible que vous ayez besoin d’aide pour retrouver un équilibre dans votre pratique de l’exercice. La première étape consiste à reconnaître qu’il y a un problème. Parlez à un ami de confiance pour mieux comprendre si vous avez franchi la ligne entre une pratique saine et une obsession.

Traitements pour l’addiction à l’exercice

Si vous pensez être accro à l’exercice, sachez que vous n’êtes pas seul et qu’il existe plusieurs moyens de surmonter cette dépendance. Voici quelques conseils pour vous aider :

Changez votre routine : Au lieu d’arrêter brusquement, ce qui pourrait être plus préjudiciable car vous aurez envie de reprendre et de vous entraîner encore plus intensément, réduisez progressivement le nombre de jours, d’heures ou l’intensité de vos entraînements.

Essayez la thérapie : Les thérapeutes peuvent vous aider à élaborer un plan pour réduire votre pratique excessive de l’exercice, et ils peuvent également vous aider à changer votre façon de penser à l’exercice. Si vous souffrez également de problèmes médicaux tels que l’anxiété, la dépression ou un trouble alimentaire, ils peuvent vous aider à les gérer. Recherchez un thérapeute spécialisé dans la thérapie cognitive et comportementale ou consultez un psychologue du sport.

Envisagez la médication : Dans certains cas, la médication peut être utile, surtout si vous utilisez l’exercice comme moyen de faire face à l’anxiété, à la dépression ou au stress. Les antidépresseurs tels que les ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) peuvent aider à contrôler les pensées obsessionnelles liées à l’exercice. Ils sont également bénéfiques pour les personnes souffrant de troubles alimentaires concomitants.

Quand consulter un professionnel de santé ?

Si vous ne savez pas par où commencer, consultez votre médecin traitant ou un professionnel de santé et parlez ouvertement de vos habitudes d’exercice et d’alimentation. Ils pourront vous aider à trouver les meilleures options de traitement et les prochaines étapes à suivre.

Il est également important de maintenir un suivi avec vos analyses de sang. Parfois, votre médecin peut détecter des carences dans vos résultats de laboratoire qui pourraient être un symptôme d’une addiction à l’exercice.

L’exercice physique est un excellent moyen de réduire le stress et d’améliorer votre santé mentale et physique. Cependant, il est important de trouver un équilibre et de reconnaître les signes d’une possible addiction à l’exercice. Si vous pensez être accro, n’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel de santé. Vous n’êtes pas seul et il existe des traitements pour vous aider à retrouver un mode de vie sain et équilibré.

5/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn