Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Vie Pratique

Changement d’heure 2023 : À quelle date passera-t-on à l’heure d’hiver et comment s’y préparer

Conseils pour une transition en douceur

Solange Leroy

Le changement d’heure, qui a lieu deux fois par an, est de plus en plus critiqué. Cette année, la France passe à l’heure d’hiver dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 octobre, soit le dernier week-end d’octobre.

Le changement d’heure est une étape annuelle qui peut perturber notre rythme de sommeil et notre équilibre quotidien. Certains d’entre nous peuvent ressentir des difficultés à s’adapter à ce changement, surtout si nous sommes sensibles aux variations horaires. Heureusement, il existe des astuces simples pour préparer notre corps et notre esprit à cette transition en douceur.

Anticiper le changement d’heure

La clé pour une transition en douceur est de prévoir cette modification de l’heure à l’avance. Au lieu de subir brusquement le changement, essayez de décaler progressivement vos horaires de coucher et de réveil sur une semaine avant la date officielle du changement d’heure. Chaque jour, couchez-vous et réveillez-vous 10 minutes plus tôt que d’habitude. Cela permettra à votre corps de s’adapter progressivement au nouvel horaire.

En ajustant également vos habitudes alimentaires, vous pourrez faciliter cette transition. Décalez vos heures de repas progressivement en les avançant de quelques minutes chaque jour. Cela aidera votre corps à se synchroniser avec le nouvel horaire et à minimiser les perturbations de l’appétit et de la digestion.

L’alimentation et le sommeil

L’alimentation joue un rôle essentiel dans notre sommeil et notre bien-être. Pendant la semaine précédant le changement d’heure, il est recommandé d’adopter une alimentation légère et équilibrée qui favorise un sommeil de qualité. Évitez les repas copieux et lourds, surtout le soir, car cela pourrait perturber votre digestion et rendre plus difficile l’endormissement.

Privilégiez les légumes cuits, les crudités et les sources de protéines maigres comme le jambon blanc, le poisson blanc ou la volaille. Complétez votre repas avec un produit laitier peu sucré et un morceau de pain si vous avez encore faim. Pour favoriser la détente et la relaxation, vous pouvez également consommer une infusion relaxante à base de camomille, de tilleul ou de valériane.

Il est important de noter que la consommation excessive de caféine et d’alcool peut perturber votre sommeil. Évitez de consommer ces substances, en particulier l’après-midi et le soir, pour favoriser un sommeil de qualité.

Le magnésium et le sommeil

Le magnésium est un minéral essentiel qui joue un rôle important dans notre santé et notre bien-être, y compris notre sommeil. Une carence en magnésium peut entraîner des troubles du sommeil tels que des difficultés à s’endormir et des réveils nocturnes. Il est donc important de veiller à avoir des apports suffisants en magnésium.

On trouve du magnésium dans les aliments tels que les légumes à feuilles vertes, les fruits secs et les oléagineux, le chocolat noir et certaines eaux minérales. En complément d’une alimentation équilibrée, vous pouvez également prendre des suppléments de magnésium sous forme de comprimés. Consultez votre médecin ou un professionnel de la santé pour déterminer si la supplémentation en magnésium est adaptée à vos besoins.

Bouger pour un sommeil de qualité

L’activité physique régulière est bénéfique pour notre santé globale, y compris notre sommeil. Faire de l’exercice physique pendant la journée peut aider à améliorer la qualité du sommeil en favorisant une relaxation musculaire et une diminution du stress. Cependant, il est important de ne pas pratiquer d’activité physique trop tard le soir, car cela peut avoir un effet stimulant et perturber l’endormissement.

Essayez de faire de l’exercice en début de journée ou en fin d’après-midi pour permettre à votre corps de se détendre progressivement avant le coucher. Des activités comme la marche, le yoga ou la méditation peuvent également favoriser la relaxation et préparer votre corps au sommeil.

La sieste : un repos réparateur

La sieste peut être un excellent moyen de récupérer et de recharger nos batteries, surtout pendant la période de transition du changement d’heure. Une sieste de 10 à 30 minutes peut vous aider à retrouver de l’énergie et à améliorer votre vigilance. Cependant, il est important de ne pas dépasser cette durée, car une sieste plus longue peut perturber votre rythme de sommeil et rendre l’endormissement plus difficile le soir.

Si vous avez la possibilité de faire une sieste, essayez de l’intégrer dans votre routine quotidienne dès que possible, et pas seulement le jour du changement d’heure. Optez pour une sieste courte et régulière pour bénéficier de ses bienfaits sans perturber votre rythme de sommeil nocturne.

L’importance de la préparation au coucher

Avant d’aller vous coucher, il est important de créer un environnement propice au sommeil et de préparer votre corps et votre esprit à la détente. Évitez de regarder la télévision, de jouer sur votre ordinateur ou de consulter votre téléphone portable juste avant de vous coucher, car la lumière bleue émise par ces écrans peut perturber la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil.

Privilégiez des activités relaxantes comme la lecture, les étirements ou les exercices de respiration. Prenez un bain chaud ou une douche pour favoriser la détente musculaire et libérer les tensions accumulées pendant la journée. Vous pouvez également utiliser des huiles essentielles relaxantes, telles que la lavande ou la camomille, pour créer une atmosphère apaisante dans votre chambre à coucher.

La mélatonine : réguler le rythme du sommeil

La mélatonine est une hormone naturelle sécrétée par notre corps pour réguler notre rythme veille-sommeil. Elle est influencée par la luminosité et joue un rôle clé dans la qualité de notre sommeil. Pour favoriser une production optimale de mélatonine, évitez de vous exposer à une lumière intense, en particulier la lumière bleue des écrans, avant d’aller vous coucher.

Si vous rencontrez des difficultés d’endormissement ou des troubles du sommeil, vous pouvez envisager la prise de mélatonine en complément. La mélatonine sous forme de comprimés ou de spray buccal peut aider à réguler votre rythme de sommeil et à faciliter l’endormissement. Consultez un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés sur l’utilisation de la mélatonine.

Créer une routine de sommeil

Une routine de sommeil régulière peut contribuer à améliorer la qualité de votre sommeil, même pendant la période de transition du changement d’heure. Essayez de vous coucher et de vous réveiller à des horaires réguliers, même le week-end. Cela permettra à votre corps de se synchroniser avec le nouvel horaire et de favoriser un sommeil réparateur.

Créez un environnement propice au sommeil dans votre chambre en veillant à ce qu’elle soit sombre, calme et bien ventilée. Utilisez des rideaux occultants ou des masques pour les yeux pour bloquer la lumière extérieure et favoriser la sécrétion de mélatonine. Investissez dans un matelas et des oreillers confortables pour assurer un bon soutien et une position de sommeil optimale.

Gérer le stress et l’anxiété

Le stress et l’anxiété peuvent avoir un impact négatif sur notre sommeil et notre bien-être. Pendant la période de transition du changement d’heure, il est important de prendre soin de notre santé mentale et de trouver des moyens efficaces pour gérer le stress.

Pratiquez des techniques de relaxation telles que la méditation, le yoga ou la respiration profonde pour apaiser votre esprit et réduire votre niveau de stress. Identifiez les sources de stress dans votre vie et trouvez des moyens de les gérer de manière saine et constructive. Si nécessaire, n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel de la santé pour vous accompagner dans cette démarche.

Équilibrer votre hygiène de vie

En plus de tous ces conseils, il est important d’adopter une hygiène de vie globale pour favoriser un sommeil de qualité. Veillez à maintenir une activité physique régulière, à adopter une alimentation équilibrée et à limiter la consommation d’alcool et de caféine, surtout en soirée.

Créez un environnement propice au sommeil dans votre chambre en évitant les distractions telles que la télévision ou les appareils électroniques. Favorisez des activités relaxantes avant le coucher, comme la lecture ou la méditation, pour préparer votre corps et votre esprit à une nuit de sommeil réparateur.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi