Cette habitude augmente le risque de la maladie d’Alzheimer.

La maladie d’Alzheimer est une démence dévastatrice qui n’arrête de se propager et atteindre toute personne susceptible, particulièrement les personnes du troisième âge. Elle se caractérise par une perte de mémoire, des changements d’humeur et de comportement, et une diminution des capacités cognitives. Malheureusement pour ceux qui en souffrent, celle-ci est incurable et peut progresser lentement ou rapidement, selon les cas.

Bon nombre de facteurs favorisent cette maladie bien que son mécanisme soit encore flou. Dans tous les cas, une étude suggère que, le fait de trop regarder la télé expose une personne à d’importants risques d’Alzheimer. Voici ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce que la maladie l’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer fait partie des maladies qui affectent le cerveau. Les symptômes apparaissent au fil du temps et progressent subitement pour finir par interférer avec les activités quotidiennes. La perte de mémoire est souvent le premier symptôme, suivi de problèmes de langage, de désorientation et de changements d’humeur et de comportement.

La maladie d’Alzheimer représente de 60 à 80 % de tous les cas des maladies neurodégénératives. Elle touche généralement les personnes âgées de plus de 65 ans. Bien que la maladie d’Alzheimer précoce puisse se manifester chez des personnes âgées de 40 à 50 ans.

Malheureusement, aucun remède n’est considéré efficace pour la maladie d’Alzheimer. Cependant, plusieurs traitements peuvent être mis en place pour gérer et limiter ses symptômes.

Regarder la télévision pendant de longues heures peut engendrer le risque de démence ! On vous explique !

Selon une étude récente, les personnes qui regardent la télévision plus de quatre heures par jour courent un risque accru de développer une démence ou la maladie d’Alzheimer. L’auteur principal de l’étude, le Dr Lennart Mucke, pense que cela est dû au fait que regarder la télévision est une activité sédentaire.

Lorsque nous sommes inactifs, notre cerveau ne reçoit pas la stimulation dont il a besoin pour rester en bonne santé. En outre, la télévision est souvent une activité solitaire, ce qui peut conduire à l’isolement social. Le visionnage prolongé de la télévision peut entraîner certains problèmes. Comme une réduction de la capacité d’attention et une augmentation de l’anxiété. Cela peut également avoir un impact négatif sur la santé du cerveau.

Enfin, le contenu de nombreux programmes télévisés peut être répétitif et basé sur des formules. Cela peut rendre notre cerveau moins flexible et moins capable de s’adapter à de nouvelles situations. Bien que d’autres études doivent être élaborées pour confirmer ces résultats, il semble clair qu’une consommation excessive de télévision n’est pas bonne pour notre santé mentale.

Y a-t-il d’autres moyens pour minimiser les dégâts ?

Nous savons à quel point la télévision est importante pour certains d’entre vous. C’est un moyen de divertissement qui permet de vous distraire et vous occuper pendant quelques heures. Mais voici quelques conseils que vous pouvez adopter pour regarder la télévision sans impacter la santé de votre cerveau.

Par exemple, faire des pauses régulières pour bouger ou prendre l’air peut aider à garder l’esprit vif. De plus, choisir des programmes éducatifs ou qui incitent à la réflexion peut aider à mobiliser votre cerveau de manière plus active. Enfin, limitez le temps passé devant l’écran en fixant des heures précises pour regarder la télévision et en vous y tenant. Avec ces conseils, vous pourrez profiter de vos émissions préférées sans nuire à votre santé cérébrale.

Quelles sont les autres habitudes qui peuvent participer au développement d’une démence ?

Bien qu’il n’existe aucun moyen sûr de prévenir la démence, certaines habitudes ont été associées à un risque accru de cette maladie. Par exemple, il a été démontré que le tabagisme endommage les cellules du cerveau et réduit le flux sanguin vers le cerveau. Cela peut provoquer un déclin des fonctions cognitives et un risque accru de démence. De même, une consommation excessive d’alcool peut également endommager les cellules du cerveau et entraîner des problèmes de mémoire et de réflexion.

En outre, un mode de vie sédentaire pourrait être aussi une cause principale d’un risque de démence, car il peut entraîner une accumulation de plaques dans le cerveau. Enfin, une mauvaise alimentation a également des répercussions fatales sur le déclin cognitif. Ce ne sont là que quelques-unes des habitudes qui peuvent augmenter le risque de démence. Par conséquent, il vaut la peine d’apporter quelques changements à votre mode de vie pour préserver votre santé.

 

 

 

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.