Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Arrêt cardiaque: des symptômes différents chez les hommes et les femmes

Une étude a révélé que les hommes et les femmes présentent des symptômes différents avant un arrêt cardiaque.

Marie Desange

L’arrêt cardiaque est une condition grave qui survient soudainement et peut entraîner la mort.  Bien qu’il existe des signes et des symptômes connus de l’arrêt cardiaque, il se produit généralement sans avertissement. Cependant, une étude menée par des chercheurs de l’Institut Smidt de cardiologie du Cedars-Sinai Health System a révélé que la moitié des personnes subissant un arrêt cardiaque soudain présentaient également un symptôme caractéristique 24 heures avant l’événement. De plus, les chercheurs ont découvert que ces symptômes précurseurs étaient différents entre les hommes et les femmes.

Prédire l’arrêt cardiaque soudain

Il est essentiel de disposer de meilleurs prédicteurs pour prévenir l’arrêt cardiaque soudain, qui est actuellement responsable de la mort de 90 % des personnes touchées. Les méthodes actuelles de prédiction et de prévention de l’arrêt cardiaque soudain sont insuffisantes. De plus, de nombreuses personnes ont tendance à ignorer les symptômes d’avertissement.

Même aujourd’hui, seules 10 % des personnes qui subissent un arrêt cardiaque soudain  survivront à cet événement dévastateur. Le contact précoce avec le système d’urgence pourrait améliorer les chances de survie, mais la plupart des individus ont tendance à ignorer leurs symptômes d’avertissement.

Diverses études antérieures ont déjà exploré de nouvelles façons de prédire les arrêts cardiaques soudains en utilisant l’intelligence artificielle (IA) et des algorithmes d’apprentissage profond. Ces études ont démontré des résultats prometteurs.

Symptômes d’alerte de l’arrêt cardiaque

Dans cette étude, les chercheurs ont découvert que 50 % des personnes ayant subi un arrêt cardiaque soudain, qui a été observé par un témoin ou un professionnel médical d’urgence, ont présenté au moins un symptôme précurseur 24 heures avant l’événement. Ces symptômes d’alerte comprenaient :

des sensations de manque d’air,

des douleurs thoraciques,

une sudation excessive

des activités similaires à des crises d’épilepsie.

Une étude publiée en 2016 suggérait déjà que de tels symptômes pouvaient être significatifs. Cependant, étant donné qu’il peut y avoir une grande variété de symptômes d’avertissement, souvent chevauchants avec ceux liés à d’autres affections, les chercheurs devaient réaliser la présente étude pour comprendre quels symptômes étaient les plus importants pour l’arrêt cardiaque soudain.

Dans leurs prochaines recherches, les chercheurs prévoient d’étudier comment la prédiction imminente de l’arrêt cardiaque soudain pourrait être améliorée en ajoutant des caractéristiques telles que le profil clinique du patient et des mesures biométriques aux symptômes d’alerte.

Signes avant-coureurs : Hommes vs Femmes

Les scientifiques ont également découvert des différences entre les symptômes d’alerte de l’arrêt cardiaque soudain chez les hommes et les femmes.

Selon les chercheurs, le symptôme prédominant chez les femmes 24 heures avant un arrêt cardiaque était le manque d’air. En revanche, chez les hommes, la douleur thoracique était le symptôme prédominant.

Pour l’arrêt cardiaque soudain, il existe déjà des résultats bien établis suggérant des mécanismes et des bases différentes de cette condition entre les sexes. Par exemple, les hommes ont beaucoup plus de risques de subir un arrêt cardiaque soudain, deux tiers des victimes sont des hommes, et les femmes ont tendance à présenter cette condition en moyenne 8 à 10 ans plus tard que les hommes.

En conseillant les patients, en particulier ceux qui ont des problèmes cardiaques importants, les professionnels de la santé peuvent les informer que les femmes ayant des sensations de manque d’air inattendues ont un risque d’arrêt cardiaque soudain trois fois plus élevé, et que les hommes ressentant une douleur thoracique inattendue ont un risque accru de deux fois. Dans ces situations, il serait prudent de demander des soins médicaux d’urgence.

À la recherche de modèles pour mieux prévenir les arrêts cardiaques

Cette recherche souligne l’importance de disposer de prédicteurs connus pour l’arrêt cardiaque soudain afin de permettre aux médecins de traiter et, espérons-le, de prévenir l’arrêt cardiaque.

Certaines formes de blocages coronariens pourraient être traitées par voie percutanée ou contournées par une intervention chirurgicale à cœur ouvert avant l’événement. Il existe également de nombreux médicaments qui peuvent stabiliser la plaque coronarienne, tels que les statines et l’aspirine, ainsi que des médicaments qui contribuent à la fonction cardiaque et préviennent les arythmies conduisant à l’arrêt cardiaque, comme les bêta-bloquants.

En ce qui concerne les différences de symptômes d’alerte de l’arrêt cardiaque dans les 24 heures, il existe également des différences entre les sexes dans d’autres maladies cardiovasculaires, telles que l’infarctus du myocarde, qui pourraient potentiellement causer un arrêt cardiaque.

Les femmes ont tendance à présenter des symptômes atypiques d’infarctus du myocarde. La douleur thoracique est toujours la présentation la plus courante chez les hommes et les femmes, mais les femmes ont tendance à présenter davantage de symptômes atypiques tels que des douleurs dans une autre région, un manque d’air ou de la fatigue.

A retenir

L’arrêt cardiaque soudain est une condition grave qui nécessite une meilleure compréhension et des prédicteurs plus précis pour améliorer les chances de survie. Les résultats de cette étude indiquent que la moitié des personnes subissant un arrêt cardiaque soudain ont présenté des symptômes précurseurs 24 heures avant l’événement.

De plus, les symptômes d’alerte sont différents entre les hommes et les femmes. Ces découvertes sont essentielles pour sensibiliser les patients et les professionnels de la santé à la nécessité d’une attention particulière aux symptômes précurseurs de l’arrêt cardiaque. La recherche continue dans ce domaine permettra de développer de meilleurs outils de prédiction et de prévention de cette condition potentiellement mortelle.

 

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi