Allergie au pollen : Ce qu’il faut savoir !

Saviez-vous qu’un Français sur quatre souffre d’allergies au pollen ? Si vous êtes l’un d’entre eux, vous savez à quel point les symptômes peuvent être pénibles. Les allergies au pollen peuvent provoquer une congestion nasale, des démangeaisons oculaires, des éternuements et d’autres problèmes respiratoires. Mais il existe des moyens de les diagnostiquer et de les prévenir. Apprenez-en davantage dans cet article.

Les divers symptômes de l’allergie au pollen.

L’allergie au pollen, également connue sous le nom de rhume des foins, est une affection qui touche des millions de personnes dans le monde. Les symptômes, qui peuvent aller de légers à graves, comprennent des éternuements, un écoulement nasal, un larmoiement et des démangeaisons. Certaines personnes ont également une respiration sifflante et des difficultés à respirer. L’allergie au pollen est le plus souvent déclenchée par les herbes, les arbres et les mauvaises herbes. Comme elle peut aussi être causée par la poussière, les moisissures ou les squames animales.

Comment diagnostiquer une allergie au pollen ?

L’allergie au pollen est diagnostiquée par un test de piqûre cutanée ou un test sanguin. Une petite quantité d’allergène est placée sur la peau ou injectée dans la circulation sanguine. Si vous êtes allergique, une bosse rouge et surélevée appelée « bulle » sera développée. Les tests sanguins sont moins sensibles que les tests cutanés et les résultats sont plus longs à obtenir. En revanche, ils peuvent être recommandés si vous avez des antécédents de réactions graves ou si vous ne pouvez pas subir de tests cutanés pour une raison quelconque.

Votre allergologue peut également vous interroger sur vos symptômes et sur le moment où ils surviennent par rapport à votre quotidien. Une endoscopie nasale peut ainsi être réalisée. Il s’agit d’insérer un tube fin et flexible muni d’une lumière dans votre nez afin de rechercher des gonflements et des rougeurs. Un diagnostic d’allergie au pollen peut être établi en évaluant vos symptômes, vos antécédents médicaux et les résultats des tests.

Comment prévenir l’allergie au pollen ?

La meilleure façon de prévenir les symptômes est d’éviter l’exposition aux éléments déclencheurs. Toutefois, cela n’est pas toujours possible. Par exemple, le pollen de graminées est présent dans l’air pendant les mois de printemps et d’été.

Pour de nombreuses personnes, l’arrivée du printemps signifie qu’il est temps de commencer à faire face aux allergies. Si vous faites partie des millions de Français qui souffrent d’allergies au pollen, Il existe de nombreux traitements efficaces. Il s’agit notamment des médicaments en vente libre, des médicaments sur ordonnance et de l’immunothérapie.

Mais tout d’abord, commencez par adopter ces pratiques pour combattre l’allergie au pollen avant que votre situation s’aggrave.

  • Essayez de rester à l’intérieur autant que possible lorsque les niveaux de pollen sont élevés.
  • Si vous devez sortir, portez un masque anti-poussière et évitez les arbres, les fleurs et les zones herbeuses.
  • Vous devez également prendre une douche et changer de vêtements après être sorti afin d’éliminer tout pollen qui pourrait s’accrocher à votre peau ou à vos vêtements.
  • Gardez vos fenêtres fermées et faites fonctionner un purificateur d’air dans votre maison pour aider à éliminer les allergènes de l’air.

En prenant ces précautions, vous pouvez minimiser votre exposition au pollen et soulager vos symptômes d’allergie.

Y a-t-il des remèdes naturels pour lutter contre l’allergie au pollen ?

Il existe quelques remèdes naturels qui peuvent aider à soulager vos symptômes. L’un des remèdes populaires consiste à boire du thé à la camomille. La camomille a des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent aider à réduire les gonflements et les irritations.

Un autre remède consiste à prendre un supplément quotidien de vitamine C. La vitamine C est un puissant antioxydant qui permet de combattre l’inflammation. En outre, elle est recommandée pour son rôle principal de renforcer le système immunitaire, ce qui peut aider l’organisme à mieux résister aux allergies.

Enfin, il a été démontré que l’exposition régulière à la lumière du soleil réduit la gravité des réactions allergiques. Donc, si possible, essayez de profiter de quelques minutes de soleil chaque jour. En effet, vous pouvez essayer un de ces remèdes naturels qui vous aidera à rendre la saison des allergies un peu plus supportable.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -