7 avantages surprenants du champignon crinière de lion pour la santé

les champignons à crinière de lion pourraient avoir des avantages en matière de bien-être, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires.

De la protection théorique contre les maladies cardiaques et le diabète à l’amélioration de la santé cérébrale et immunitaire, les champignons à crinière de lion pourraient avoir des avantages en matière de bien-être, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires.

Avantages pour la santé de la crinière de lion

Les corps fruités du champignon crinière de lion peuvent être utilisés à des fins culinaires, mais compléter votre routine de bien-être avec le champignon peut également avoir d’autres avantages.

Si vous souhaitez vous lancer dans la tendance des champignons, vous pouvez envisager de consommer de la crinière de lion. Ce grand champignon blanc et hirsute fait partie de la culture médicinale en Asie de l’Est depuis des siècles, utilisé historiquement à la fois comme aliment et comme médicament pour une variété de problèmes de santé.

Les composés bénéfiques se trouvent dans les fructifications de la crinière de lion (la partie qui contient les spores) et le mycélium (la structure ressemblant à une racine). Les fructifications et le mycélium contiennent de nombreux ingrédients actifs. À savoir, des polysaccharides, des érinacines, des héricérines, des stéroïdes, des alcaloïdes et des lactones. Ces ingrédients peuvent expliquer les nombreux avantages possibles de la crinière de lion pour la santé et le bien-être, qui vont de la santé cardiaque au soutien immunitaire.

Cependant, il est important de noter que, bien que l’on s’intéresse de plus en plus à la crinière de lion pour une variété de problèmes de santé, les recherches sur l’homme sont malheureusement très limitées. Voici des études, réalisées pour la plupart en laboratoire, qui pourraient susciter votre intérêt et montrer certains avantages théoriques du champignon. D’autres études sur l’homme sont nécessaires pour confirmer ces éventuels bienfaits pour la santé humaine, alors gardez cela à l’esprit.

Avantages théoriques du champignon crinière de lion pour la santé, selon des recherches en laboratoire

1. Améliorer la fonction cérébrale

Le champignon crinière de lion contient de l’héricénone et de l’érinacine, deux composés qui peuvent stimuler la croissance des cellules cérébrales dans des études de laboratoire, selon des recherches antérieures. En théorie, cela peut avoir des effets bénéfiques sur les personnes souffrant d’affections cérébrales.

Des recherches antérieures ont étudié les effets de la supplémentation en crinière de lion sur la fonction cérébrale d’un groupe d’adultes d’âge moyen et plus âgés chez qui on avait diagnostiqué une déficience cognitive légère (MCI). La déficience cognitive légère est une étape entre le déclin cognitif normal qui survient avec l’âge et le déclin plus grave de la démence. L’étude a révélé que les adultes qui ont pris quatre comprimés de 250 milligrammes (mg) de crinière de lion trois fois par jour pendant 16 semaines ont montré une augmentation significative de la fonction cognitive par rapport à ceux qui n’en ont pas pris. Cependant, ces avantages ne se sont pas poursuivis après l’arrêt de la supplémentation.

Une étude plus récente, publiée en juin 2020 dans Frontiers in Aging Neuroscience, a révélé que la prise de trois gélules de 350 mg de crinière de lion par jour pendant 49 semaines peut avoir contribué à entraîner des améliorations significatives de la santé cérébrale chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer légère. Des recherches supplémentaires sont néanmoins nécessaires.

2. Soutenir la santé digestive

Les propriétés de la crinière de lion ont été démontrées pour soutenir l’appareil digestif. En particulier, la crinière de lion peut aider à prévenir les ulcères en arrêtant la croissance de Helicobacter pylori, une bactérie qui peut avoir des effets négatifs sur la paroi intestinale. Les auteurs d’une étude publiée en 2019 dans l’International Journal of Medicinal Mushrooms ont donné un extrait de crinière de lion à un groupe de souris atteintes de H. pylori. Celles qui ont été traitées avec de la crinière de lion avaient des niveaux plus bas de H. pylori dans leur estomac que les souris qui n’ont pas reçu l’extrait.

Une étude en éprouvette publiée dans le Journal of Ethnopharmacology a également révélé que la crinière de lion inhibait la croissance de H. pylori. Bien que ces résultats semblent prometteurs, des recherches sur l’homme sont nécessaires pour confirmer cet effet bénéfique.

La crinière de lion peut également protéger les intestins contre l’inflammation et les maladies intestinales inflammatoires comme la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn.Une étude menée chez des patients atteints de colite ulcéreuse, publiée en mars 2016 dans PLoS One, a révélé que ceux qui prenaient un supplément contenant 14 % d’extrait de crinière de lion ont signalé une amélioration des symptômes et de la qualité de vie après trois semaines. Cela dit, dans une recherche publiée en juillet 2016 dans PLoS One, les auteurs ont répété cette étude avec des patients atteints de la maladie de Crohn, et le groupe traité et le groupe placebo ont vu des améliorations similaires.

3. Soulager la dépression et l’anxiété

La crinière de lion diminue l’inflammation, ce qui peut aider à soulager la dépression et l’anxiété. Une étude, publiée en 2019 dans Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, dans laquelle des patients en surpoids et obèses souffrant de troubles de l’humeur ont reçu des suppléments de crinière de lion pendant huit semaines. Non seulement ces patients ont connu une diminution des symptômes de dépression et d’anxiété, mais ils ont également signalé une amélioration de la qualité du sommeil. Des échantillons de sang ont également montré une augmentation du facteur neurotrophique dérivé du cerveau (proBDNF), une protéine qui joue un rôle important dans l’humeur et la santé du cerveau.

4. Renforcer la santé immunitaire

Les recherches menées sur les animaux suggèrent que la crinière de lion peut renforcer le système immunitaire, en aidant à se protéger contre les bactéries, les virus et d’autres substances nocives. Une étude passée a révélé que des suppléments quotidiens de crinière de lion prolongeaient de près de 4 fois la durée de vie de souris auxquelles on avait injecté une forte dose de salmonelle, par rapport aux souris qui n’avaient pas reçu de suppléments.

Une étude publiée en février 2017 dans Food & Function a révélé que le champignon crinière de lion stimulait l’activité du système immunitaire intestinal chez les souris. Le système immunitaire intestinal s’emploie à protéger l’organisme des substances nocives qui se frayent un chemin jusqu’à l’intestin via la bouche ou le nez. Comme l’expliquent les auteurs d’une étude publiée en juin 2017 dans Frontiers in Immunology, ces effets peuvent être en partie dus à des modifications bénéfiques des bactéries intestinales qui activent le système immunitaire. Cependant, la plupart des recherches ont été menées sur des animaux jusqu’à présent ; les études humaines montreront, espérons-le, comment la crinière de lion pourrait aider le système immunitaire.

5. Prévenir le cancer

La crinière de lion possède plusieurs composés uniques qui pourraient aider à lutter contre le cancer. Selon une étude publiée en août 2020 dans l’International Journal of Biological Macromolecules, le polysaccharide HEFP-2b, un composé de la crinière de lion, a ralenti la croissance des cellules cancéreuses du côlon dans une éprouvette. Une autre étude en éprouvette, publiée en mai 2020 dans le Food and Function Journal, a démontré que les peptides présents dans la crinière de lion pouvaient aider à traiter le cancer du poumon. Les chercheurs ont constaté que ces peptides ont la capacité de capturer les radicaux libres (substances nocives liées au cancer) et de déclencher la mort des cellules pulmonaires cancéreuses. Mais si ces résultats sont prometteurs, les effets anticancéreux de la crinière de lion n’ont été étudiés que dans des tubes à essai et sur des animaux. Des études sur l’homme sont nécessaires.

6. Gérer le diabète

La crinière de lion peut améliorer le contrôle de la glycémie et les symptômes tels que les douleurs nerveuses, ce qui en fait un outil potentiellement utile pour la gestion du diabète. Par exemple, une étude en éprouvette publiée en novembre 2020 dans le Journal of Ethnopharmacology a révélé que plusieurs composés de la crinière de lion empêchaient l’activité de l’alpha-glucosidase. De cette façon, la crinière de lion peut fonctionner de manière similaire aux inhibiteurs de l’alpha-glucosidase (IAG), un groupe de médicaments antidiabétiques utilisés pour gérer le diabète de type 2. Les IAG limitent l’absorption des glucides dans l’intestin grêle, ce qui contribue à réduire l’augmentation de la glycémie après un repas, selon un article paru dans StatPearls en juillet 2022.

Qui plus est, une étude parue dans Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine a révélé que le fait de nourrir des rats diabétiques avec 40 mg de crinière de lion par kilogramme de poids corporel augmentait significativement leur seuil de douleur après six semaines de traitement. Ces résultats suggèrent que la crinière de lion pourrait soulager la neuropathie diabétique, un type de lésion nerveuse diabétique qui peut provoquer des douleurs et des engourdissements dans les jambes et les pieds.

Cependant, les personnes diabétiques qui prennent des médicaments pour contrôler leur taux de sucre dans le sang doivent être prudentes avec la crinière de lion. La crinière de lion peut interagir avec les traitements du diabète et provoquer une baisse trop importante de la glycémie.

En outre, la plupart des recherches sur le diabète ont été effectuées sur des animaux et dans des tubes à essai jusqu’à présent. D’autres études sur les humains pourraient montrer si la crinière de lion peut aider à lutter contre le diabète.

7. Réduire le risque de maladie cardiaque

Les recherches suggèrent que la crinière de lion peut réduire le risque de maladie cardiaque, principalement grâce à ses effets sur le cholestérol. Par exemple, une étude en éprouvette publiée dans BioMed Research International a révélé que l’extrait de crinière de lion peut aider à prévenir l’oxydation du cholestérol dans la circulation sanguine, ce qui est bénéfique pour la santé cardiaque globale.

Parallèlement, des recherches antérieures ont évalué les effets hypocholestérolémiants de la crinière de lion. Les chercheurs ont donné de la crinière de lion à des rats obèses une fois par jour pendant deux semaines. À la fin de l’étude, ces rats présentaient des taux de cholestérol total, de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (également appelé « mauvais » cholestérol) et de triglycérides (un type de graisse présent dans le sang) nettement inférieurs à ceux des rats qui n’avaient pas reçu de crinière de lion.

Malgré ces résultats, gardez à l’esprit que l’utilisation de la crinière de lion pour prévenir ou traiter les maladies cardiaques n’est pas soutenu par des études humaines et la sécurité et les effets secondaires n’ont pas été étudiés non plus. Il existe des moyens plus sûrs et plus efficaces de prévenir les maladies cardiaques par le biais de votre régime alimentaire, sous la supervision de votre médecin traitant.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.