5 aliments qui peuvent déclencher ou aggraver gène respiratoire et crises d’asthme

Voici les aliments à éviter si votre alimentation a un impact sur vos bronches, votre qualité respiratoire et votre asthme.

L’inflammation et le rétrécissement des poumons sont la principale cause des symptômes associés à cette maladie. Et bien qu’il n’existe aucune preuve qu’un régime alimentaire puisse guérir l’asthme, un nombre croissant de recherches suggère que certains aliments peuvent aggraver l’inflammation, et donc la gravité de l’asthme.Les preuves cliniques d’une modification du régime alimentaire en tant que traitement primaire de l’asthme sont encore en évolution, mais de nombreuses preuves suggèrent qu’une alimentation saine est bénéfique. Par exemple, selon une revue publiée dans Nutrients en novembre 2017, certains aliments ont des effets pro- ou anti-inflammatoires, ce qui signifie qu’ils peuvent aider ou nuire en matière de gestion de l’asthme.

En plus de suivre un régime alimentaire sain, vous pouvez demander à votre médecin si le fait d’éviter ces sept types d’aliments et de boissons peut vous aider à mieux gérer votre asthme. N’oubliez pas qu’aucune modification du régime alimentaire ne doit se substituer au traitement de l’asthme prescrit par votre médecin. Si vos symptômes s’améliorent (ou s’aggravent), essayez d’ajuster votre plan de traitement de l’asthme.

1. Édulcorants artificiels tels qu’on les trouve dans les sodas light

Bien que rares, les allergies alimentaires peuvent déclencher l’asthme. Et l’aspartame, édulcorant sans calorie, couramment utilisé dans les sodas light, est l’un des nombreux additifs alimentaires connus pour provoquer des réactions allergiques. Les symptômes des allergies alimentaires peuvent refléter, voire aggraver, les symptômes de l’asthme et vice versa. Il est préférable pour les personnes ayant des difficultés respiratoires d’éviter les produits chimiques, comme l’aspartame, qui peuvent provoquer des réactions allergiques.

2. Les aliments transformés : les fast foods, les aliments frits, les aliments emballés et les aliments surgelés

De nombreux aliments transformés contiennent des conservateurs et des colorants artificiels qui peuvent aggraver l’inflammation pulmonaire. Un grand nombre d’aliments hautement transformés, tels que les fast-foods, les aliments frits, les aliments emballés et les aliments surgelés, semblent augmenter les symptômes de l’asthme. Essayez de limiter ces aliments et de privilégier les fruits et légumes entiers en saison. La recherche suggère que suivre un régime occidental traditionnel, riche en graisses et en aliments transformés, est lié à un risque plus élevé d’asthme que de suivre un régime avec moins d’aliments transformés. Une étude publiée en mars 2017 dans Thorax a révélé que la consommation de viande transformée quatre fois ou plus par semaine était associée à une aggravation des symptômes de l’asthme sur une période de sept ans.

Bien que les preuves de l’effet d’additifs spécifiques sur les symptômes de l’asthme soient limitées, vous pouvez vous méfier des éléments suivants :

– Parabens : Conservateurs utilisés dans les aliments et les médicaments.
– Tartrazine: Colorant utilisé dans les boissons sucrées, les glaces et les hot dogs.
– Nitrates et nitrites: Conservateurs utilisés dans les viandes transformées comme les saucisses, la mortadelle et le salami.

Pour fairer simple, en règle générale, si le produit provient d’une plante, mangez-le. Si elle a été fabriquée dans une usine, ne la mangez pas.

3 Aliments gras; Desserts, viande rouge et autres aliments gras

Les desserts, la viande rouge et d’autres aliments gras peuvent aggraver l’inflammation et la fonction pulmonaire et exacerber vos symptômes d’asthme. Ces aliments peuvent également rendre plus difficile le maintien d’un poids santé, ce qui est vital lorsque l’on souffre d’une maladie chronique comme l’asthme. Si vous êtes en surpoids, vos poumons doivent travailler davantage, ce qui peut aggraver les symptômes de l’asthme.

Cependant, tous les aliments gras ne doivent pas être limités ou évités. Certaines graisses, comme celles que l’on trouve dans le poisson, les avocats, l’huile d’olive, l’huile de noix de coco, les noix et les graines, sont bonnes pour les personnes asthmatiques. Les poissons gras, comme le saumon, contiennent également des acides gras oméga-3, qui peuvent aider les personnes asthmatiques à combattre l’inflammation. Substituer le poisson à la viande rouge chaque fois que possible est toujours une bonne idée.

4. Vin et bière: Les sulfites, couramment utilisés comme conservateur dans le vin et certaines bières

Les sulfites, couramment utilisés comme conservateurs dans le vin et certaines bières, peuvent aggraver l’asthme chez les personnes présentant des symptômes modérés à graves. Entre 1 personne sur 40 et 1 personne sur 100 souffrant d’asthme est sensible aux sulfites. En outre, les sulfites peuvent être présents dans les fruits secs, les crevettes, les cornichons et les condiments. Il est préférable de les éviter, ou du moins d’en limiter la consommation, si vous souffrez de problèmes respiratoires chroniques. Il est également conseillé de consulter un médecin pour savoir ce qu’il faut éviter et ce qu’il faut faire en cas de réaction.

5. Les produits laitiers peuvent être inflammatoires pour certaines personnes: fromage, lait, glace

Enfin, les produits laitiers constituent une autre catégorie d’aliments que l’on vous a peut-être dit d’éviter si vous êtes asthmatique. On a longtemps pensé que les produits laitiers comme le lait et la crème glacée aggravaient les symptômes de l’asthme parce qu’ils augmentaient la production de mucus dans les poumons. Il existe peu de preuves scientifiques pour étayer cette théorie.

Mais les produits laitiers peuvent être un aliment déclencheur pour certains. Bien que cela ne signifie pas que les produits laitiers soient inflammatoires pour tout le monde, ils le sont pour certains et leur élimination peut aider à gérer sa maladie de façon spectaculaire. Il pourrait être intéressant d’éliminer les produits laitiers (ou tout autre aliment que vous soupçonnez d’être à l’origine de vos problèmes) pendant plusieurs semaines pour voir si les symptômes s’améliorent.Si les produits laitiers ne déclenchent pas de symptômes d’asthme chez vous, une consommation modérée peut vous aider à suivre un régime équilibré et sain. Le yaourt grec, par exemple, regorge de probiotiques et constitue une bonne source de protéines.

 

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -