(Vidéo) ITW d’Ovidie: « L’absence de consentement crée les violences obstétricales »

A l’occasion de la sortie de son nouveau documentaire sur les violences obstétricales (disponible ce vendredi 28 Juin sur Arte TV et le 16 juillet sur la chaine Arte), Ovidie nous a accordé un long entretien.

Quelles sont les raisons qui poussent certaines femmes à se sentir considérées « comme de la viande », à subir des épisiotomies « à vif », à être privées d’un regard, d’un mot par certains acteurs de santé lors de l’accouchement? De la même façon, comment un accouchement finit-il par être perçu par certaines femmes comme un traumatisme et laisser des séquelles psychologiques équivalent à un viol?

Les pistes explorées par Ovidie pour tenter d’apporter des réponses sont aussi diverses que pertinentes. Sans jamais accuser les personnels de santé des maternités, (ce serai trop simple et faux), ou rejeter la faute sur tel ou tel, Ovidie fait plutôt parler les femmes, les chirurgiens obstétriciens, les sages-femmes, les infirmières les politiques, les psychologues, tous ceux qui, ensemble, pourraient mettre un terme aux violences obstétricales.

Et si au bout de ce documentaire on se rendait finalement compte que la vraie source des violences obstétricales a pour racine l’absence de consentement des femmes qui accouchent. Si les gestes médicaux pratiqués sont justifiés, si les professionnels qui exercent en maternité sont tous bien formés et bienveillants par nature et profession, alors, la solution de ces terribles maux, ne serait-elle pas dans le retour au dialogue avec les femmes et surtout dans une liberté donnée aux femmes d’accepter, de consentir à ce que tel ou tel geste soit pratiqué sur leurs corps?

Réponse dans le documentaire.

Pour voir le teaser sur Arte: