Les bruits du cœur: ces sons normaux et anormaux dans notre poitrine

Cet article traite des bruits cardiaques, de la façon de les mesurer et de ce que les bruits cardiaques anormaux et les souffles peuvent indiquer.

Le sang circule dans le cœur et génère des bruits connus sous le nom de bruits cardiaques. Ces bruits sont dus à l’ouverture et à la fermeture des valves cardiaques lorsque le cœur pompe le sang. Un médecin peut obtenir des informations précieuses en écoutant les bruits du cœur, ce qui peut l’aider à poser un diagnostic de maladie cardiaque.

Le cœur humain est un organe thoracique musclé situé légèrement à gauche du centre. Il bat en rythme environ 100 000 fois par jour pour pomper le sang dans tout le corps. Le sang circule dans le cœur dans un seul sens, comme dans un système de circulation à sens unique. Les valvules cardiaques contribuent à contrôler la direction du flux sanguin, agissant comme des portes qui s’ouvrent et se ferment à chaque battement de cœur. Les médecins appellent « bruits cardiaques » le bruit produit par l’ouverture et la fermeture des valves.

Cet article traite des bruits cardiaques, de la façon de les mesurer et de ce que les bruits cardiaques anormaux et les souffles peuvent indiquer.

Que sont les bruits du cœur ?

Les bruits cardiaques font référence aux bruits qui se produisent lorsque le sang circule dans les cavités cardiaques alors que les valves s’ouvrent et se ferment pendant le cycle cardiaque. Le cœur comporte quatre cavités :

l’oreillette droite
le ventricule droit
l’oreillette gauche
le ventricule gauche
Les valves situées au fond de chaque oreillette se déversent dans les deux ventricules.

Le cycle cardiaque comporte deux phases : la systole et la diastole. La première est celle où les ventricules se contractent et expulsent le sang, et la seconde est celle où les ventricules se détendent et se remplissent de sang. Ces deux phases constituent le battement du cœur. Le cycle cardiaque comporte quatre sons. Il est beaucoup plus facile d’entendre les deux premiers bruits, « lub » et « dub », qui sont aigus. Les troisième et quatrième sons sont graves et souvent plus silencieux. Parfois, si le médecin peut entendre les troisième et quatrième sons, cela peut indiquer un problème potentiel de la fonction cardiaque.

Premier son

Les vibrations dues à la fermeture des deux valvules mitrale et tricuspide provoquent le premier bruit cardiaque « lub ». Ces valves se ferment pour empêcher le sang de circuler dans l’une ou l’autre des oreillettes après que les deux ventricules se sont contractés pour pomper le sang dans l’artère pulmonaire et l’aorte. La fermeture des valves crée une vibration audible, le premier bruit du cœur. Comme les valves se ferment presque simultanément, cela crée généralement un seul son. Cliniquement, ce bruit correspond au pouls, et les médecins l’appellent S1. Un S1 dédoublé se produit lorsque la différence de temps entre les deux valves augmente. Des sons cardiaques dédoublés peuvent indiquer un problème de santé.

Deuxième bruit

Le deuxième bruit se produit lorsque les ventricules se détendent pour recevoir le sang des oreillettes après avoir pompé le sang, ce qui correspond à la phase diastole du cycle cardiaque. Les valves se ferment, ce qui provoque des vibrations et donne lieu au deuxième son « dub ». Si la valve aortique se ferme avant la valve pulmonaire, cela peut provoquer deux sons distincts, que les experts peuvent appeler les composantes aortique et pulmonaire. La valve pulmonaire peut se fermer après la valve aortique, car le ventricule droit peut se remplir de plus de sang, ce qui entraîne un temps d’éjection légèrement plus long. Les médecins peuvent également désigner le deuxième bruit du cœur comme un S2, et s’il y a une différence de temps dans la fermeture, il s’agit d’un split 2.

Troisième bruit

Le troisième bruit est grave. Lorsque le sang s’engouffre dans le ventricule relaxant après l’ouverture de la valve auriculo-ventriculaire, le flot de sang peut être audible. Bien que ce son soit normal chez certaines personnes, notamment les enfants et les jeunes adultes, chez d’autres, il peut signaler une maladie, comme une insuffisance cardiaque congestive. Le troisième bruit du cœur peut être anormalement audible comme un galop ventriculaire ou protodiastolique, qui décrit un bruit de galop.

Quatrième bruit

Le quatrième bruit du cœur est également grave et très silencieux. Lorsqu’il est présent, ce son est généralement dû à la contraction de l’oreillette contre un ventricule rigide. Certains médecins peuvent appeler le quatrième bruit un galop auriculaireSource fiable. Ce son suggère souvent la présence d’une maladie cardiaque, impliquant généralement une diminution de la compliance ventriculaire et de la résistance au remplissage. Il peut s’agir d’affections telles que:

l’hypertension artérielle
sténose aortique
cardiomyopathie

Test des bruits du cœur

Un médecin écoutera le cœur à l’aide d’un stéthoscope, ce qu’on appelle l’auscultation. Le stéthoscope se compose d’une pièce thoracique munie de deux accessoires, une cloche et un diaphragme, qui sont reliés par un tube à deux écouteurs. Le médecin peut utiliser le diaphragme pour entendre les bruits les plus aigus, tels que les premier et deuxième bruits du cœur. Il peut ensuite utiliser la cloche pour écouter les sons graves, comme les troisième et quatrième bruits cardiaques. Dans certains cas, un stéthoscope amplifié peut être nécessaire pour entendre les troisième et quatrième bruits.

Un médecin peut écouter différentes zones du cœur, notamment :

– la base, située entre la partie inférieure gauche du cœur et le sternum
– l’apex, qui se trouve en bas à gauche du cœur
– les zones aortique et pulmonaire, à gauche et à droite du sternum.
En dehors des quatre bruits du cœur, le médecin peut entendre des bruits anormaux ou des souffles, qui peuvent indiquer des problèmes cardiaques.

Les bruits du cœur par opposition à un souffle ou à d’autres sons anormaux

Un souffle cardiaque ne fait pas partie des quatre bruits du cœur. Un souffle peut ressembler à un bruit de râpe ou de sifflement dû à un écoulement turbulent du sang à travers les valves cardiaques.
Un souffle cardiaque peut être inoffensif, c’est ce qu’on appelle un souffle cardiaque innocent. Ce type de souffle ne provoque généralement pas de symptômes et les médecins ne le considèrent pas comme grave. D’autres souffles cardiaques peuvent indiquer un problème au niveau du cœur. Ces souffles peuvent résulter de problèmes de valves cardiaques, comme la sténose aortique et la régurgitation aortique.

Les médecins classent les souffles sur une échelle en fonction de leur intensité sonore. Ils classent également le souffle comme systolique ou diastolique, en fonction de la phase du battement cardiaque. Certains souffles cardiaques peuvent être continus, ce qui signifie que le médecin peut les entendre à la fois pendant la systole et la diastole.

Le médecin peut également effectuer des tests pour vérifier la fonction cardiaque d’une personne présentant un souffle. Ces tests peuvent inclure :

un électrocardiogramme (EKG)
un échocardiogramme
une radiographie du thorax

Clics et sons aigus

Un médecin peut également entendre des clics, des claquements ou des bruits aigus anormaux, qui ne font pas partie des quatre bruits du cœur. Ces bruits n’indiquent pas nécessairement un problème et peuvent être naturels. Cependant, ils peuvent aussi indiquer un dysfonctionnement des valves et nécessiter des examens complémentaires pour vérifier la santé du cœur.

Résumé

Le sang circule dans le cœur pendant un cycle cardiaque et génère quatre bruits cardiaques. Un médecin peut entendre ces sons à l’aide d’un stéthoscope. Les bruits du cœur peuvent fournir des informations précieuses sur la santé du cœur d’une personne et peuvent aider à établir un diagnostic. Les premier et deuxième bruits cardiaques sont aigus et constituent les sons sains « lub » et « dub » du battement cardiaque. Les troisième et quatrième sons cardiaques sont graves et peuvent indiquer des problèmes de fonctionnement du cœur. Un médecin peut entendre d’autres bruits à l’aide d’un stéthoscope, comme des murmures ou des clics cardiaques. Si certains bruits peuvent être inoffensifs, d’autres peuvent indiquer des problèmes cardiaques.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -