Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Alimentation durable : Les meilleurs choix pour l’environnement et la santé

Voici les meilleures options alimentaires pour l'environnement et la santé, en mettant l'accent sur les poissons et fruits de mer.

Marie Desange

Lorsque nous pensons à l’alimentation durable, nous devons prendre en compte non seulement notre santé, mais aussi l’impact environnemental des aliments que nous consommons. Une étude récente a révélé que certains poissons et fruits de mer offrent une alternative nutritive et écologique à la viande terrestre, en générant beaucoup moins de gaz à effet de serre (GES). Voici les meilleures options alimentaires pour l’environnement et la santé, en mettant l’accent sur les poissons et fruits de mer.

L’importance de l’alimentation durable

La production alimentaire est un contributeur majeur aux émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique. En effet, environ 25 % des émissions de GES annuelles sont attribuables à la production alimentaire, principalement à l’élevage des animaux, en particulier le bœuf. Il est donc impératif de trouver des alternatives à notre modèle alimentaire actuel, axé sur la consommation de viande, afin de réduire les émissions de GES et les effets néfastes du changement climatique.

Réduire la consommation de viande pour préserver l’environnement

Une grande partie des émissions de GES provient de l’élevage des animaux. Il est donc évident que la réduction de la consommation de viande, ainsi que des produits d’origine animale en général, aurait un impact significatif sur l’environnement. Par exemple, la production de 100 g de protéines de bœuf génère en moyenne 100 fois plus de GES que la même quantité de protéines provenant de noix ou de légumineuses. Selon les experts en climatologie, une alimentation végétalienne, excluant totalement les produits d’origine animale, pourrait réduire les émissions de GES de huit gigatonnes de CO2 par an.

Les bienfaits d’une alimentation à base de poissons et de fruits de mer

Une étude récente suggère que les produits de la mer peuvent constituer une alternative intéressante aux viandes terrestres en termes d’impact environnemental et de valeur nutritionnelle. Les chercheurs ont évalué la densité nutritionnelle de 41 espèces de poissons et fruits de mer, ainsi que celle des principales viandes terrestres consommées (bœuf, porc et poulet). Ils ont également analysé les émissions de GES associées à la production de ces aliments pour établir un ratio GES/densité nutritionnelle et déterminer les aliments les plus nutritifs ayant la plus faible empreinte carbone.

Les résultats indiquent que trois catégories de produits de la mer se démarquent par leur ratio avantageux, offrant une densité nutritionnelle élevée associée à un faible impact environnemental :

  • Les salmonidés sauvages tels que le saumon sockeye et le saumon rose à bosse.
  • Les petits poissons pélagiques comme la sardine, le hareng, le maquereau et l’anchois.
  • Les bivalves cultivés tels que la moule et l’huître.

Les bienfaits de l’alimentation pesco-végétarienne

Il n’est pas nécessaire d’adopter un régime végétalien strict pour réduire l’impact environnemental de notre alimentation. Une alimentation pesco-végétarienne, basée sur la consommation régulière de poissons, de fruits de mer et d’une variété de produits végétaux, constitue une excellente option. En fait, des études ont démontré que ce type d’alimentation présente des avantages supérieurs au végétarisme et au végétalisme en termes de réduction du risque de cancer colorectal.

Les considérations environnementales des crustacés sauvages

Il convient de noter que les crustacés sauvages, tels que le homard et la crevette, présentent une densité nutritionnelle inférieure à la moyenne, tout en étant associés à des émissions élevées de GES, presque aussi élevées que celles de l’élevage bovin. Par conséquent, il est préférable d’opter pour les poissons, les fruits de mer et les produits végétaux comme principales sources de protéines pour minimiser notre impact sur l’environnement.

Pour préserver notre santé et l’environnement, il est essentiel d’adopter une alimentation durable. En réduisant notre consommation de viande et en privilégiant les poissons, les fruits de mer et les produits végétaux, nous pouvons contribuer à la réduction des émissions de GES tout en bénéficiant d’une alimentation nutritive. Les salmonidés sauvages, les petits poissons pélagiques et les bivalves cultivés sont particulièrement recommandés pour leur impact environnemental réduit et leur apport nutritionnel élevé. En faisant des choix éclairés, nous pouvons tous jouer un rôle dans la construction d’un avenir durable pour notre planète.

Références :

Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Rapport spécial : Changement climatique et terre, Figure 5.12 (2019).

Bianchi M et al. Évaluation de la diversité nutritionnelle des produits de la mer et de leurs impacts climatiques pour des recommandations alimentaires plus complètes. Commun. Earth Environ.

Orlich MJ et al. Modèles alimentaires végétariens et risque de cancers colorectaux. JAMA Intern. Med.

 

5/5 - (10 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi