Infections urinaires: prévention et solutions naturelles

Les infections urinaires ou plus précisément les infections du tractus urinaire (ITU) sont un groupe de maladies infectieuses causées par des micro-organismes qui peuvent toucher n’importe quelle région du tractus ou système urinaire. Les infections urinaires sont principalement :
-les cystites (vessie),
-l’urétrite (urètre),
-l’épidimidite (épididime),
– l’orchite (testicule) et la prostatite (prostate)
– voies hautes du tractus urinaire comme la piélonéphrite (reins).

Les femmes plus touchées que les hommes par les infections urinaires

Dans la plupart des cas, les infections urinaires touchent la vessie (cystite) et l’urètre (urétrite). Les autres infections sont plus rares. Les femmes souffrent particulièrement de telles infections. En raison de leurs conduits urinaires plus courts, les germes peuvent s’introduire et se propager plus facilement. A l’âge adulte on estime qu’il y a 10 à 20 fois plus d’infections urinaires chez les femmes que les hommes. On estime que 40% à 60% des femmes souffriront de cystite ou d’infection urinaire au moins une fois dans leur vie. Les infections urinaires bactériennes notamment lors de cystite peuvent être causées par des bactéries de la famille des entérobactères, comme Escherichia coli (E.coli) avec la plus grande prévalence d’infection. E.coli est une bactérie qui vit dans le gros intestin et peut se répandre (en particulier chez la femme pour des raisons anatomiques) en descendant jusqu’à l’anus puis remonter dans le tractus urinaire en se multipliant et provoquer une infection urinaire (cystite, etc).

Principaux symptômes d’une infection urinaire

Les infections urinaires peuvent présenter ou non des symptômes marqués, voici quelques symptômes typiques :
– Besoin immédiat d’uriner.
– Besoin fréquent d’uriner.
– Sensation de brûlure au niveau des voies urinaires, en particulier de la vessie.
– Douleur ou sensation de brûlure à la miction (avant, pendant ou après la miction).
– Jet urinaire réduit (en particulier lors d’infection urinaire chez l’homme comme la prostatite).
– Douleurs au niveau du dos.
– Sensibilité de l’os pubien.
– Sang dans l’urine (ou urine rose).
– Urine trouble.
– Odeur forte de l’urine.
– Douleurs rectales chez l’homme.
– Fièvre.

Traitements naturels des infections urinaires

Cystites à répétition

Le Mannose est remède naturel en cas de cystite à répétition. Le mannose (mannose ou D-mannose) est une alternative intéressante aux antibiotiques pour le traitement de la cystite à répétition. Car il se fixe à la protéine FimH des bactéries E.Coli. Le mannose est un sucre simple, on peut l’acheter en pharmacie, par exemple sous forme de D-mannose. La posologie pour la prévention de la cystite est de 2 gr par jour, à dissoudre simplement dans un verre d’eau. Une cure de D-mannose pendant 6 mois est conseillée pour une prévention prolongée. Le mannose agit comme un antagoniste naturel de la protéine FimH. Une étude croate datant de 2014 réalisée sur plus de 300 femmes a montré que le mannose était autant efficace que les antibiotiques pour la prévention d’infections urinaires récidivantes. Le mannose mène à moins d’effets secondaires que les antibiotiques, un effet secondaire parfois observé avec ce sucre est la diarrhée.

Remèdes de la phytothérapie

Plantes utilisées en prévention des cystites

– Les airelles rouges, utilisée sous forme de jus.
– La canneberge (cranberry), utilisée sous forme de jus ou de gélule. Attention, toutefois selon une étude américaine de fin 2010, la canneberge ne serait pas plus efficace qu’un jus quelconque. Cette étude a montré qu’il s’agit surtout du fait de boire beaucoup qui aide à prévenir et soigner la cystite. Une autre étude de 2005 a également émis des doutes sur l’efficacité scientifique de la canneberge.

Quelques trucs simples pour lutter contre les infections urinaires

Voici quelques conseils pratiques pour compléter la thérapie médicamenteuse en cas d’infections urinaires :

– Buvez beaucoup : 1,5 à 2 litres de liquide par jour, car comme lors d’un refroidissement boire permet une dilution et une élimination des germes infectieux. Cet effet étant particulièrement utile au niveau des voies urinaires et de la vessie.
– Evitez de boire des sodas ou d’autres boissons gazeuses, privilégiez l’eau ou des tisanes à base de plantes médicinales contre les cystite–
– Evitez de boire des boissons qui irritent la vessie comme le café ou les boissons alcooliques.
– Respectez absolument la durée du traitement prescrite par votre médecin, ne pas arrêter au milieu du traitement. Car cela peut favoriser les résistances aux antibiotiques.

En cas d’infection déclarée, vous pouvez appliquer une bouillotte sur le bas ventre pour soulager la douleur pendant une infection urinaire.

En Prévention des infections urinaires

– Buvez beaucoup (au moins 1 litre chaque jour). Afin de prévenir des cystites à répétition.

Boire beaucoup a été prouvé scientifiquement comme étant très efficace pour prévenir les cystites à répétition.

– Luttez contre la fatigue et le stress, ces deux affections peuvent être responsables de l’apparition d’infections urinaires en affaiblissant le système immunitaire. Prenez par exemple des fortifiants ou des vitamines afin de renforcer ce système immunitaire.
– Augmentez vos défenses immunitaires en pratiquant par exemple un sauna, en s’alimentant sainement avec des fruits (riche en vitamines mais éviter les agrumes) ou avec des probiotiques (yaourts, lactobacilles).