Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Étude : Ces activités physiques qui ont les meilleurs résultats sur la dépression

Une nouvelle étude approfondie a ainsi examiné les différents types d'exercices et leur impact sur les symptômes dépressifs

La dépression est un fléau qui touche de nombreuses personnes à travers le monde. Bien que les traitements classiques comme la thérapie et les médicaments soient efficaces, de plus en plus de recherches montrent que l’activité physique peut également jouer un rôle essentiel dans la prise en charge de cette maladie. Une nouvelle étude approfondie a ainsi examiné les différents types d’exercices et leur impact sur les symptômes dépressifs. Ses résultats révèlent des informations fascinantes sur les activités les plus bénéfiques et les mécanismes qui expliquent leurs effets positifs. Explorons ensemble ces découvertes passionnantes.

L’Étude en détail

Cette vaste analyse, publiée dans la revue The BMJ, a passé en revue plus de 200 études portant sur plus de 14 000 participants au total. Son objectif était de déterminer quelles formes d’activité physique se révèlent les plus efficaces pour réduire les symptômes de la dépression.

Les exercices les plus bénéfiques

Les chercheurs ont constaté que plusieurs types d’exercices se démarquaient particulièrement :

  • La marche
  • La course à pied
  • Le yoga
  • L’entraînement en musculation

Ces activités se sont montrées plus performantes que d’autres comme le tai-chi ou le qi gong pour améliorer l’humeur des personnes souffrant de dépression. De plus, les exercices de plus haute intensité, comme le jogging ou les entraînements par intervalles, semblent produire de meilleurs résultats, quel que soit leur durée.

Différences selon le sexe

L’étude a également mis en lumière des nuances intéressantes selon le genre des participants. Ainsi, l’entraînement en musculation s’est révélé plus bénéfique pour les femmes, tandis que le yoga et le qi gong ont eu un impact plus marqué chez les hommes.

Les chercheurs supposent que ces disparités pourraient s’expliquer par le fait que ces activités représentent une nouveauté pour chaque groupe. Une grande partie du traitement de la dépression consiste à briser les cycles néfastes qui nous maintiennent dans cette situation. Faire quelque chose de complètement différent de ce à quoi on est habitué pourrait aider à donner la confiance nécessaire pour rompre ces cycles.

Les mécanismes à l’oeuvre

Mais comment l’activité physique parvient-elle à soulager les symptômes de la dépression ? Les scientifiques n’ont pas encore élucidé tous les mystères, mais plusieurs pistes sont identifiées.

L’équilibre des neurotransmetteurs

L’une des hypothèses les plus répandues est que l’exercice agit en rééquilibrant les neurotransmetteurs du cerveau, comme la dopamine et la sérotonine. En effet, un faible taux de sérotonine a été associé à divers troubles mentaux, dont la dépression. Or, l’activité physique stimule la production de cette substance régulatrice de l’humeur.

Les bénéfices psychologiques

Au-delà des changements physiques, l’exercice peut aussi avoir des effets bénéfiques sur la psyché. Il peut notamment procurer un sentiment d’accomplissement et de contrôle personnel, améliorer le sommeil, les interactions sociales et la pleine conscience – tous des facteurs qui influencent positivement l’état dépressif.

Trouver la routine idéale

Compte tenu de ces résultats, la question se pose : quelle est la meilleure activité physique pour une personne souffrant de dépression ? La réponse dépend en réalité de plusieurs facteurs.

L’Importance de la nouveauté

Tout d’abord, les personnes qui n’ont pas l’habitude de faire de l’exercice verront probablement leurs symptômes s’améliorer dès qu’elles commenceront à bouger, quel que soit le type d’activité. En revanche, pour ceux qui ont déjà une routine établie, changer d’exercice pourrait s’avérer plus bénéfique.

Trouver la motivation

Pour se lancer, il est important de fixer des objectifs spécifiques, de s’entourer de soutien, de choisir des activités de groupe, de suivre ses progrès et de se récompenser.

Consulter un professionnel

Enfin, avant de modifier ou d’entamer une nouvelle routine, il est essentiel de consulter un professionnel de santé. Celui-ci pourra s’assurer que l’activité choisie est à la fois sûre et bénéfique pour la personne.

Cette étude approfondie apporte des éléments précieux pour mieux comprendre le rôle de l’activité physique dans la prise en charge de la dépression. Ses résultats démontrent que la marche, la course, le yoga et la musculation peuvent être de puissants alliés, surtout lorsqu’ils sont pratiqués de manière plus intensive. Reste maintenant à trouver la routine idéale, en fonction des goûts et des habitudes de chacun, avec l’aide d’un professionnel. L’espoir et le mieux-être sont à portée de pas !

 

 

 

5/5 - (10 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi