Barbecue: 4 astuces pour que le barbecue ne soit plus toxique et cancérigène

L’arrivée de l’été est synonyme du retour en force des barbecue et des plaisirs associés à la préparation des repas à l’extérieur. Mais voilà, la cuisson au barbecue a un gros défaut, elle génère des éléments toxiques et cancérigènes. Une des grandes caractéristiques de la cuisson au barbecue, c’est qu’elle peut atteindre une température très élevée, ce qui accélère considérablement la vitesse de cuisson des aliments. Cependant, ces hautes températures provoquent des transformations importantes dans la structure des molécules, en particulier pour les aliments riches en protéines et en graisses comme les viandes. Dans ces conditions de carbonisation, il y a formation de composés appelés amines hétérocycliques, des molécules qui ont un fort potentiel cancérigène. De nombreuses études ont observé une augmentation de risque de cancer du côlon et du pancréas chez les personnes qui en absorbent de grandes quantités.

Heureusement, il est possible de profiter des joies du barbecue tout en limitant au minimum l’exposition à ces toxiques à l’aide de quelques trucs simples et efficaces.

Les astuces pour éviter que le barbecue ne soit toxique

Voici quelques principes de base qui peuvent diminuer considérablement les effets néfastes associés à la combustion :

1) Mariner les viandes le plus souvent possible (au moins 45 minutes) avant de les faire griller, comme on le fait dans les cuisines du monde qui utilisent ce type de cuisson. Une simple marinade composée d’huile d’olive, d’ail et de jus de citron réduit de 99% la formation de composés cancérigènes induite par la cuisson.
Des études ont également démontré que l’addition de fines herbes comme le romarin, l’origan et la sauge, ou encore de certaines épices comme le curcuma et le gingembre permet également de réduire le contenu des viandes grillées en molécules cancérigènes. Sans compter que les composés phytochimiques présents dans ces épices et aromates ont de multiples effets bénéfiques et ajoutent encore plus de goût aux aliments…

2) Choisir des coupes de viande plus maigres et éviter de les carboniser en les retournant régulièrement et en surveillant la cuisson.

3) Varier le menu en grillant des poissons et des légumes. Cuisiner au barbecue ne veut pas nécessairement dire manger des viandes rouges! Par exemple,

bon nombre de poissons gras riches en oméga-3 comme les sardines, le maquereau, la truite ou encore le saumon sont particulièrement adaptés à la cuisson au barbecue et représentent d’autres choix intéressants, tant pour le goût que pour la santé.

4) Côté légumes, les poivrons, aubergines, courgettes ou encore certains champignons conviennent parfaitement à la cuisson sur le gril et agrémentent remarquablement les grillades. L’été demeure la saison privilégiée pour consommer nos 5-10 portions de légumes par jour, et le barbecue devrait nous aider à atteindre ce noble, mais combien difficile objectif…

Source

  1. Meat intake, preparation methods, mutagens and colorectal adenoma recurrence. Carcinogenesis 28 (9), 2019-2027,