Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Le saviez vous ?

6 signes physiques surprenants d’une maladie cardiaque

Il est important de connaître les signes d'une maladie cardiaque, car ils peuvent apparaître avant les symptômes courants de la maladie.

Marie Desange

De nombreuses personnes associent les maladies cardiaques à des symptômes évidents, tels que des douleurs thoraciques. Mais il existe des liens moins évidents, comme le gonflement des pieds ou le saignement des gencives, qui méritent également un examen du cœur par votre médecin.

Les signaux d’alarme classiques d’une crise cardiaque sont familiers à tous ceux qui ont regardé des séries médicales à la télévision. Le patient, généralement un homme âgé, commence à avoir une respiration sifflante et haletante. Puis il se serre la poitrine, titube et finit par s’écrouler. Dans la réalité, les signes et les symptômes des maladies cardiaques sont beaucoup plus variés et subtils.

Si l’âge est un facteur de risque pour les maladies cardiaques, celles-ci peuvent survenir à tout âge. En fait, les hospitalisations pour crise cardiaque chez les jeunes âgés de 35 à 54 ans ont augmenté au cours des dernières décennies, en particulier chez les femmes, selon une étude publiée en 2019 dans la revue Circulation. Les taux élevés de risque de maladie cardiaque, notamment l’obésité et l’hypertension artérielle, dans ce groupe d’âge les exposent à un risque plus élevé, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Signes et symptômes des maladies cardiaques

Tout d’abord, quelques définitions. Les symptômes des maladies cardiaques sont des indications que vous ressentez ou que vous éprouvez, tandis qu’un signe de maladie cardiaque est quelque chose que votre médecin peut voir ou trouver. Les symptômes évidents des maladies cardiaques sont l’essoufflement et les douleurs thoraciques. Mais votre médecin recherchera également des signes courants de maladie cardiaque lors d’un examen ou d’un entretien avec le patient.

Il est important de connaître les signes d’une maladie cardiaque, car ils peuvent apparaître avant les symptômes courants de la maladie. En informant votre médecin de ces signes d’alerte, vous pourrez bénéficier d’un traitement précoce de la maladie cardiaque.

1 Gonflement des pieds et de la partie inférieure des jambes

La rétention de liquide dans les pieds et les jambes est connue sous le nom d’œdème périphérique. L’œdème peut se manifester par des « marques de chaussettes » sur les jambes et les chevilles à la fin de la journée, en particulier si vous portez des chaussettes ou des collants serrés. Un œdème périphérique léger est courant. Votre médecin peut vérifier ce signe en appuyant un doigt sur votre cheville ou votre tibia pour voir s’il y a une dépression ou une bosse. C’est ce que l’on appelle un « œdème en piqûre », qui pourrait indiquer une insuffisance cardiaque congestive. L’œdème peut être un signe d’insuffisance cardiaque car, lorsque le cœur ne pompe pas bien, le liquide contenu dans les vaisseaux sanguins a tendance à s’écouler dans les tissus environnants. Les jambes et les chevilles sont des zones courantes d’œdème en raison des effets de la gravité.

Le gonflement des jambes peut également être dû à une insuffisance veineuse ou à des varices. Cela se produit lorsque les veines des jambes ne ramènent pas le sang au cœur normalement et peut entraîner une sensation de lourdeur ou de gonflement de la jambe. Si une jambe est gonflée ou asymétrique, avec une douleur soudaine et une sensibilité derrière les mollets ou la cuisse, cela peut indiquer un caillot sanguin, ce qui est grave et nécessite une attention médicale immédiate.

L’œdème pouvant être le signe de diverses affections, il est toujours bon de consulter son médecin en cas d’apparition ou d’aggravation d’un gonflement des jambes. Le traitement dépend de la cause de l’œdème mais peut souvent être pris en charge par des médicaments ou des modifications du mode de vie.

 

2 Calvitie masculine

Certaines recherches ont établi un lien entre l’alopécie androgénique, une forme courante de perte de cheveux, et les maladies cardiaques chez l’homme. Ce type de perte de cheveux chez les hommes est appelé calvitie masculine. Une étude souvent citée, publiée en 2000 dans la revue JAMA Internal Medicine, a révélé que les hommes dont les cheveux tombent au sommet de la tête présentent un risque accru de maladie cardiaque d’environ 23 % par rapport aux hommes ayant une chevelure complète. Les hommes qui perdent complètement leurs cheveux sur le dessus de la tête ont un risque accru de 36 %, selon le rapport.

Une étude plus récente, publiée en juin 2021 dans l’International Journal of General Medicine, a établi un lien entre la calvitie et les maladies cardiaques chez les hommes chinois. Quatre cent deux participants âgés de 28 à 75 ans et présentant différents niveaux de perte de cheveux ont subi des tests pour déterminer la santé de leurs artères. Les chercheurs ont constaté que le lien le plus fort avec les maladies cardiaques se trouvait chez les hommes dont la perte de cheveux était sévère et précoce.

Toutefois, les experts affirment qu’il est important de noter que d’autres facteurs peuvent être en jeu. Certains chercheurs avancent l’hypothèse que ce lien pourrait être dû à un excès de testostérone, l’hormone mâle, qui interfère avec la croissance des cheveux sur la tête et provoque un durcissement des artères. Néanmoins, la réponse définitive n’a pas encore été apportée. Cela ne signifie pas que vous êtes condamné à souffrir d’une maladie cardiaque si vous êtes chauve, mais cela peut suggérer que vous devriez être examiné plus attentivement pour détecter d’autres signes et symptômes de maladie cardiaque.

3 Bosses jaunes sur la peau

Les xanthomes sont des dépôts de graisse qui s’accumulent sous la peau. Ils peuvent se présenter sous la forme de petites bosses jaunes ou de plaques plates et larges sur les coudes, les genoux, les mains, les pieds ou les fesses. Un type de xanthome appelé xanthelasma palpebrarum apparaît sur les paupières. Ces dépôts de graisse jaune peuvent potentiellement être des signes de maladie cardiaque. Les xanthomes peuvent être un marqueur d’un taux de cholestérol très élevé dans la circulation sanguine. Ce phénomène est associé aux maladies cardiaques car les dépôts peuvent également s’accumuler à l’intérieur des artères du cœur.

4 Maladie des gencives

Des gencives gonflées, douloureuses ou saignantes sont généralement le signe d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire, mais elles peuvent aussi être un signe important de maladie cardiaque. Les personnes souffrant d’une maladie des gencives sont deux à trois fois plus susceptibles d’être atteintes d’une maladie cardiaque, mais on ne sait pas encore s’il existe un lien direct.

Certaines recherches, dont une étude publiée en janvier 2021 dans le Journal of Periodontology, soutiennent la théorie selon laquelle l’inflammation pourrait être à l’origine de cette association. Les patients souffrant d’une inflammation parodontale ou gingivale présentent souvent un processus inflammatoire qui peut être lié aux maladies cardiaques. Le même processus inflammatoire des gencives peut provoquer une accumulation similaire de dépôts dans les artères ou le cœur. Une autre hypothèse est que les bactéries présentes dans les gencives et à l’origine de la maladie parodontale peuvent se déplacer vers les vaisseaux sanguins de l’organisme où elles provoquent une inflammation ou des lésions.

Mais d’autres recherches suggèrent que les maladies des gencives et les maladies cardiaques peuvent survenir ensemble en raison d’un troisième facteur : le tabagisme. Une étude publiée en 2018 dans le European Journal of Preventive Cardiology comprenait des données sur près d’un million de personnes ayant subi près de 65 000 incidents cardiovasculaires, y compris des crises cardiaques. Les chercheurs ont constaté un lien modéré entre une mauvaise santé bucco-dentaire et les maladies cardiaques, mais après avoir contrôlé le statut tabagique, le lien n’était plus significatif.

5 Stress émotionnel

L’affaiblissement du muscle cardiaque accompagné d’un stress émotionnel extrême, d’un chagrin ou d’une perte, en particulier chez les femmes, est appelé cardiomyopathie de takotsubo, ou syndrome du cœur brisé. Dans ce cas, la montée en flèche des hormones de stress, en particulier l’adrénaline, déclenche une douleur cardiaque qui ressemble beaucoup à une crise cardiaque, souvent accompagnée de palpitations, d’essoufflement et de bouffées vasomotrices. La différence entre la cardiomyopathie induite par le stress et la crise cardiaque est que les artères coronaires ne sont pas bloquées de manière significative. On pense qu’une poussée aiguë d’adrénaline « stresse » le muscle cardiaque et entraîne ce dysfonctionnement. Le syndrome du cœur brisé a été décrit pour la première fois dans la littérature médicale dans une étude publiée en 2005 dans le New England Journal of Medicine.

Des recherches récentes, publiées en octobre 2021 dans le Journal of the American Heart Association, ont révélé une augmentation alarmante des cas de cardiomyopathie de takotsubo chez les femmes âgées. Selon l’étude, 88 % des personnes atteintes du syndrome du cœur brisé sont des femmes, et les taux sont 6 à 12 fois plus élevés chez les femmes âgées de 50 à 75 ans. Selon l’American Heart Association, les personnes qui survivent à la phase initiale peuvent se rétablir en quelques semaines, mais les effets à long terme du syndrome du cœur brisé sont encore à l’étude.

6 Signes d’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque signifie que le cœur ne fonctionne pas aussi bien qu’il le devrait. Cela ne signifie pas que le cœur est défaillant. Un autre terme pour désigner l’insuffisance cardiaque est l’insuffisance cardiaque congestive (ICC). Il est tout d’abord important de comprendre que l’insuffisance cardiaque est un spectre et que de nombreux patients dont la fonction cardiaque est imparfaite peuvent en fait se sentir très bien. Il est également important de se rappeler que les premiers signes de l’insuffisance cardiaque peuvent passer inaperçus car ils peuvent être subtils.

L’insuffisance cardiaque s’aggrave progressivement avec le temps. Les signes précurseurs peuvent être les suivants

Prise de poids

Si votre cœur commence à défaillir et que du liquide commence à s’accumuler dans vos tissus, provoquant un œdème, vous pourriez constater une prise de poids soudaine.

Modification de la tolérance à l’effort

Si vous constatez une modification notable de votre capacité à faire de l’exercice ou à vous dépenser, cela peut être un signe d’alerte d’insuffisance cardiaque. La raison en est que la fonction de pompage du cœur est altérée et que vous ne pouvez pas augmenter l’apport d’oxygène aux tissus aussi efficacement qu’auparavant, ce qui se traduit par un essoufflement.

Mictions fréquentes

L’insuffisance cardiaque peut entraîner une diminution du flux sanguin vers les reins, ce qui provoque une rétention accrue de liquide. L’un des signes de cette rétention de liquide peut être une miction fréquente.

Toux nocturne

En cas d’insuffisance cardiaque, il y a souvent une accumulation de liquide dans la poitrine, ce qui peut rendre difficile le fait de s’allonger à cause de l’essoufflement. Cela peut se manifester par une toux nocturne.

N’oubliez pas que tous ces signes de maladie cardiaque peuvent avoir de nombreuses causes différentes. Ils ne signifient pas que vous avez ou que vous aurez une maladie cardiaque. Mais combinés à d’autres signes et symptômes de maladies cardiaques, à vos analyses de sang et à vos antécédents familiaux, ils donnent à votre médecin les meilleures chances de détecter rapidement une maladie cardiaque et de vous maintenir en bonne santé.

 

5/5 - (1 vote) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi