Quels risques pour la santé peut indiquer la couleur de vos yeux

certaines études suggèrent que certains risques pour la santé peuvent être liés à la couleur des yeux

On ne peut pas juger de la santé d’une personne par la couleur de ses yeux, mais celle-ci peut être liée à certains risques sanitaires.

Les poètes considèrent les yeux comme les fenêtres de l’âme. Les scientifiques, quant à eux, s’intéressent davantage à la question de savoir s’ils sont des fenêtres sur notre santé. Les ophtalmologistes savent déjà qu’ils peuvent en apprendre beaucoup sur la santé physique et mentale en examinant la rétine en profondeur.

Mais qu’en est-il d’un regard plus superficiel sur les yeux, notamment sur la partie colorée de l’œil, l’iris ?

Bien qu’il soit impossible de prédire à 100 % l’état de santé ou la qualité de la vision en se basant uniquement sur la couleur des yeux, certaines études suggèrent que certains risques pour la santé peuvent être liés à la couleur des yeux. Par exemple, une analyse publiée en 2022 dans la revue Cancer Causes and Control a révélé que les yeux bleus, noisettes er verts clairs sont associés à un risque plus élevé de deux types courants de cancer de la peau, le carcinome basocellulaire et le carcinome épidermoïde (mais pas le mélanome), que les yeux marron foncé.
Que savons-nous d’autre sur la couleur des yeux et les risques pour la santé ?

Les yeux bleus peuvent être plus sensibles à la lumière

Les personnes aux yeux bleus ont une plus grande tendance à la lumière parasite intraoculaire, un phénomène dans lequel la lumière qui traverse l’œil est dispersée, ce qui entraîne une augmentation de l’éblouissement, une vision floue et une diminution du contraste, selon une étude menée auprès de conducteurs de voitures européens. Les personnes aux yeux bleus ont moins de pigments de mélanine dans la couche antérieure de l’iris, ce qui entraîne la dispersion de la lumière et l’absorption de certaines longueurs d’onde plus importantes. C’est ainsi que leurs yeux prennent la couleur bleue, un peu comme le ciel prend sa couleur bleue.

L’absence de pigment est aussi ce qui peut rendre ces yeux potentiellement plus sensibles à la lumière. Plusieurs études ont examiné la quantité de lumière parasite pénétrant dans les yeux de personnes ayant des yeux de couleurs différentes. Elles ont montré que les personnes aux yeux bleu clair, par rapport aux autres couleurs, avaient beaucoup plus de lumière parasite à l’intérieur de l’œil, ce qui entraînait un éblouissement ou une sensibilité.

Les yeux clairs sont liés à un risque plus élevé de certains cancers

Comme nous l’avons déjà mentionné, les yeux clairs peuvent être synonymes d’un risque accru de cancer de la peau. Des recherches ont également montré que les personnes aux yeux noisette, verts ou bleus ont un risque plus élevé de mélanome de l’uvée, la couche moyenne de l’œil, qui comprend l’iris, que leurs homologues aux yeux plus foncés.

Signes, symptômes et complications du zona

Le mélanome de l’uvée est un cancer rare qui touche environ cinq à six adultes sur un million chaque année. Outre le fait d’avoir la peau claire et les yeux clairs, les autres facteurs de risque de cette maladie comprennent certaines conditions médicales, notamment la mélanocytose oculaire congénitale ou le mélanocytome oculaire, ou des antécédents familiaux de mélanome de l’uvée, qui est généralement dû à une mutation d’un gène appelé BAP1. Les yeux bruns ne présentent que peu ou pas de risques pour la santé

Le fait d’avoir les yeux bruns n’entraîne que peu, voire pas du tout, de problèmes de santé spécifiques.

Une étude publiée en 2000 a révélé que les personnes aux yeux bruns couraient un plus grand risque de développer une cataracte et devaient donc protéger leurs yeux de l’exposition directe au soleil. Il convient toutefois de prendre cette information avec des pincettes, car aucune étude récente ne l’a corroborée, et des recherches supplémentaires sont nécessaires pour établir un lien significatif. D’une manière générale, tout le monde devrait s’assurer de porter des lunettes de soleil bloquant 100 % des UV lorsqu’il est à l’extérieur afin de minimiser les risques de développer une cataracte et d’autres maladies oculaires. Mener une vie saine, suivre un régime alimentaire sain, faire de l’exercice et ne pas fumer, sont également des mesures préventives que chacun peut prendre.

Rouge, jaune et blanc dans les yeux

Si la couleur de l’iris n’est pas très révélatrice de l’état de santé, certains changements dans l’apparence des yeux peuvent être le signe d’une pathologie sous-jacente qui doit être examinée par un médecin.

Blancs rouges

Si la partie blanche de vos yeux (appelée sclérotique) devient rouge, cela peut être le signe d’une conjonctivite (ou œil rose) ou d’une hémorragie sous-conjonctivale. La sclérite (lorsque le blanc de l’œil est rouge et gonflé) peut être le symptôme d’une maladie auto-immune. Bien que vous puissiez gérer certains de ces problèmes avec des produits en vente libre tels que des médicaments contre les allergies ou des gouttes pour les yeux, vous devriez consulter un ophtalmologiste si la rougeur et l’irritation persistent.

Blancs jaunes

Le jaunissement du blanc des yeux (ou de la peau) est connu sous le nom de jaunisse. Si elle est fréquente chez les bébés, elle peut être le signe d’une affection sous-jacente grave chez les adultes. La jaunisse tend à donner un aspect jaunâtre à l’ensemble de la sclérotique, mais il est également possible de voir apparaître une tache ou une masse jaune dans la conjonctive, qui est la couche de tissu transparent recouvrant la sclérotique. Le jaunissement de l’œil peut être dû à la croissance d’un pinguecula ou d’un ptérygion. Ces excroissances de la conjonctive seraient dues à l’exposition au soleil, au vent et à la poussière.

Pupilles et iris troubles

Lorsque la cataracte se développe, elle peut créer un voile visible sur la pupille et l’iris de l’œil. Cependant, elle peut entraîner des changements dans la vision bien avant de modifier l’aspect extérieur de l’œil.

Anneau cornéen blanc

L’apparition d’un anneau gris ou blanc autour de la cornée, la couche de tissu transparent qui recouvre l’iris et la pupille, n’est généralement pas inquiétante, mais elle peut être le signe d’une affection sous-jacente, telle qu’une maladie athéroscléreuse ou une maladie vasculaire de la carotide à un stade avancé. Appelé arc cornéen, il est généralement considéré comme bénin chez les personnes de plus de 50 ans, mais chez les moins de 50 ans, il justifie une analyse de sang pour rechercher des anomalies lipidiques (graisses et cholestérol).

Des soins préventifs pour toutes les couleurs d’yeux

Les examens annuels de la vue vous aideront à détecter tout changement dans vos yeux qui pourrait refléter une affection sous-jacente ou un problème plus profond.

La couleur des yeux peut être représentative d’une affection dont souffre déjà une personne, plutôt que prédictive d’un problème à venir. La couleur des yeux n’étant pas toujours prédictive du développement d’une maladie, les recommandations en matière de santé oculaire restent les mêmes pour tout le monde, quelle que soit la couleur des yeux. Prenez soin de votre santé générale en adoptant de bonnes habitudes de vie, faites-vous examiner régulièrement par un ophtalmologiste pour détecter rapidement les maladies oculaires, portez toujours des lunettes de soleil bloquant 100 % des UV lorsque vous êtes à l’extérieur, et portez une protection oculaire si nécessaire.

5/5 - (2 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange