Pourquoi les insectes deviendront l’alimentation de demain et par lesquels commencer

Si vous aimez les fruits de mer, il y a de fortes chances que vous aimiez aussi les insectes. Découvrez pourquoi les sauterelles sont les nouvelles crevettes et quel insecte vous pouvez manger ensuite.

Oui, pas très sympa et appétissant à première vue. Mais certaines bestioles sont de bonnes sources de protéines et de graisses insaturées saines. Il n’est donc pas étonnant qu’elles soient des éléments de base des régimes alimentaires non occidentaux.

Pourriez-vous manger quelque chose qui a déjà rampé sur le sol ou bourdonné dans votre oreille ?

L’idée de piquer des insectes peut sembler étrange chez les Occidentaux, mais l' »entomophagie » – ou la pratique de manger des insectes – est tout sauf nouvelle en Asie, en Afrique et en Amérique latine. De nombreuses cultures ont intégré les insectes dans leur alimentation depuis des siècles. En même temps, « c’est l’aliment du futur ». Nous aurons besoin d’aliments alternatifs qui peuvent être cultivés dans de petits environnements et qui sont faciles à élever. Les insectes répondent à cet appel.

Sur le plan de la santé, les insectes cochent plusieurs cases nutritionnelles. Pensez à un insecte. Il est si petit, mais imaginez une abeille qui vole ou une sauterelle qui saute. Il leur faut beaucoup de muscles et d’énergie pour faire ces choses. Vous en profiterez lorsque vous les mangerez. En général, les insectes sont riches en protéines, pauvres en glucides et contiennent des minéraux essentiels, notamment du fer, du zinc, du calcium et du magnésium.

Selon une étude publiée en août 2019 dans Food Science of Animal Resources, la teneur en protéines des insectes comestibles varie de 35 à 60 % du poids sec (après transformation) ou de 10 à 25 % du poids frais. Ce qui est supérieur aux sources de protéines végétales. Notamment les céréales, le soja et les lentilles. Cette teneur peut parfois être supérieure à la viande et aux œufs. Leur teneur en graisse varie énormément, de 10 à 60 %, et il s’agit surtout de graisses saines et insaturées.

Des avantages environnementaux: beaucoup moins d’eau et pas de terres agricoles utilisées

Les avantages environnementaux de la consommation d’insectes sont également importants. La consommation d’insectes pourrait potentiellement aider à résoudre les problèmes d’accès à la nourriture, de coût et d’environnement. En 2013 déjà, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture a publié un rapport qui se projette vers 2050. Date à laquelle la population mondiale sera estimée à 9 milliards. Les insectes constituent une option plus durable pour aider à remédier à la pénurie alimentaire due au manque de terres agricoles, à la surpêche dans les océans et aux effets du changement climatique et des pénuries d’eau. L’élevage des insectes nécessite beaucoup moins d’eau, de terre et de nourriture que celui des animaux traditionnels comme le bétail.

2000 espèces d’insectes déjà consommées dans le monde

Il y a près de 2 000 espèces d’insectes consommées dans le monde. Promouvoir les insectes comestibles ne signifie pas qu’il faille les chercher dans votre jardin. Il s’agit de les élever dans des environnements vraiment propres. Les insectes doivent manger des aliments biologiques. S’ils se régalaient d’aliments riches en pesticides, ils mourraient. Aujourd’hui, vous pouvez acheter des produits dans lesquels les insectes ont été transformés en farines. Vous pouvez l’utiliser dans la cuisine et la pâtisserie de tous les jours ou combinés avec des saveurs familières ou sont préparés comme des aliments familiers (comme des barres ou des biscuits). Si vous n’avez jamais envisagé de manger des insectes, ce n’est pas grave. Mais ne les négligez pas : ils sont un élément de base dans de nombreuses cultures! Mangez-vous des crabes, des homards et des crevettes ? Ce sont les cousins germains des insectes.

Voici quatre insectes à ajouter à votre assiette

1 Le grillon : un excellent insecte riche en probiotiques

Si vous n’êtes pas prêt à manger un insecte entier, croquant et tout, alors une bonne porte d’entrée est la farine de cricket. Pour 2 cuillères à soupe de farine de cricket, il y a 50 calories, 6 grammes (g) de protéines, 2,5 g de graisses (0,5 saturé) et moins d’un gramme de glucides. Il existe également des preuves préliminaires que le grillon favorise la santé intestinale, car sa consommation stimule la croissance de certains probiotiques bénéfiques pour la santé, selon une petite étude publiée en juillet 2018 dans Scientific Reports.

2 Les vers de farine, un ingrédient polyvalent

Vous pouvez sécher, griller, rôtir, poêler, frire, bouillir, cuire à la vapeur ou au micro-ondes les vers de farine. Ils sont bons à manger, selon une étude publiée en mars 2019 dans la revue Foods. L’étude analyse les vers de farine comme source de nourriture, et les auteurs notent que les griller leur donne une odeur de maïs cuit. Après séchage et transformation, les larves de vers de farine contiennent 50 % de protéines et 30 % de graisses. Cette quantité de graisse est similaire à celle du lait entier en poudre, notent les chercheurs. Ce qui fait qu’elles ne sont pas le choix le plus maigre.

3 Les Termites : manganèse et solidité osseuse

Personne ne veut les trouver vivants chez vous, car elles peuvent causer des destructions massives. Mais les cultures d’Afrique et d’Asie se nourrissent de termites avec délectation. Les termites sont extrêmement riches en manganèse, un minéral qui joue un rôle essentiel dans le métabolisme pour la solidité des os et à la fonction immunitaire. Les termites contiennent jusqu’à 100 fois plus de manganèse que les autres insectes. En fait, elles peuvent contenir plus que la limite de sécurité du manganèse lorsqu’elles sont consommées entières.

4 Les sauterelles: plus d’antioxydants que dans un jus d’orange frais

Vous aimez les crevettes ? Les sauterelles ont un goût similaire à celui de ces fruits de mer bien-aimés. Pour les rendre comestibles, on leur enlève les ailes et les pattes. Elles sont riches en protéines et en graisses, mais pauvres en glucides. Au Japon, les gens les mangent frits avec de la sauce soja. Vous pouvez les inclure dans un régime alimentaire sain. Les sauterelles sont parmi les insectes les plus riches en antioxydants. Elles contiennent cinq fois plus d’antioxydants que le jus d’orange frais.