La reine-des-prés : vertus, usages et contre-indications en médecine naturelle

reine-des-prés

La reine-des-prés ou spirée ulmaire est une plante à fleurs décoratives et odorantes. Elle pousse principalement dans les lieux à humidité élevée et est répandue en Asie, en Amérique du Nord ainsi qu’en France. Son nom scientifique est Filipendula ulmaria et elle fait partie de la grande famille des Rosaceae. En plus de ses usages ornementaux et alimentaires, elle occupe également une importante place dans le domaine de la médecine douce. Cette plante se compose essentiellement d’acides salicyliques et siliciques, de flavonoïdes, de tanins, de la vanilline, de micronutriments et enfin de la vitamine C.

Dans quels cas utiliser la reine-des-prés ?

La reine-des-prés développe des propriétés dépuratives et purgatives. À cet effet, elle stimule les évacuations intestinales et aussi celles des déchets organiques. Elle active également la transpiration et l’excrétion des urines. Ces actions sont particulièrement utiles pour éviter la rétention d’eau et l’apparition des œdèmes. Dans le cadre d’un régime minceur, elle participe également à la détoxification de l’organisme, ce qui permet d’optimiser les résultats.

Cette plante renferme également des activités analgésiques et antipyrétiques. Ainsi, elle intervient dans le traitement des crises rhumatismales comme l’arthrite, l’arthrose ou encore la goutte. En outre, elle atténue les courbatures et les crampes musculaires. Elle est aussi efficace dans la lutte contre la grippe, la fièvre, les inflammations dentaires et les maux de tête.

Enfin, la spirée ulmaire s’avère idéale comme soin cutané. En effet, elle permet de traiter diverses affections dermatologiques. De par sa propriété vulnéraire, elle aide, par exemple à améliorer la cicatrisation lors des plaies ou des coupures. Elle permet également de garder l’élasticité et la tonicité de la peau tout en la raffermissant. Elle évite notamment la formation des cellulites et est utile en cas de bleus ou de bosses.

Sous quelles formes peut-on la consommer ?

  • Infusion
  • Extraits secs
  • Poudre
  • Extraits fluides
  • Teinture mère
  • Gélule
  • Macérât huileux

Comment la doser ?

Tisane et décoction à base de plante séchée (fleurs ou encore sommités fleuries)

Infusion de 10 minutes à raison de 1 cuillère à soupe par tasse d’eau. En consommer 3 à 4 tasses réparties dans la journée.

Pour une décoction, faire bouillir 100 g de plante et 1 tasse d’eau. Laisser mijoter pendant 4 minutes puis infuser pendant 10 minutes. Appliquer ensuite en compresse sur les plaies ou les zones douloureuses.

Teinture mère

Pour une cure de 3 semaines, prendre 25 à 30 gouttes diluées dans un peu d’eau en 3 fois par jour.

Gélule

Prendre 3 à 4 capsules de 275 mg par jour.

Macérât huileux

Masser quotidiennement les parties à traiter en 2 ou 3 fois par jour.

Quelles sont les différentes mises en garde d’utilisation ?

La reine-des-prés est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes. Tel est également le cas pour les personnes présentant une allergie à l’aspirine ou à l’acide salicylique.

En outre, il n’existe, à ce jour, aucun effet secondaire connu. Cependant, on recommande toujours une consultation médicale avant chaque prise.