Incontinence passagère ou pérenne : comment savoir ?

L'incontinence est un problème de santé publique. Qu'elle soit urinaire ou fécale, elle peut toucher n'importe qui et concerne aussi bien les seniors que les jeunes. Quels sont ses étiologies et les moyens de prise en charge ? Focus sur ce symptôme invalidant.

Incontinence : comment bien la vivre au quotidien ?

L’incontinence est une perte involontaire ou accidentelle du contrôle des sphincters urinaire et anal. Sa prévalence augmente avec l’âge et les femmes sont les plus touchées pour des raisons d’anatomie. On parle d’incontinence urinaire lorsqu’il s’agit de fuites urinaires. L’incontinence anale concerne les selles et les gaz. Ces fuites nécessitent généralement le port de protections quand elles sont modérées ou importantes.

La boutique en ligne Euro Santé est spécialisée dans les protections d’incontinences passagères ou pérennes. Elle propose une large gamme d’articles pour adultes et personnes d’un âge avancé. Les protections absorbantes sont conçues pour prévenir de manière efficace les problèmes d’incontinence, d’énurésie ou d’encoprésie au quotidien. Ces dispositifs de protection sont fabriqués dans différentes tailles et dans des matériaux ultras absorbants testés dermatologiquement.

L’utilisation de protections absorbantes et slips de maintien

Selon votre besoin de protection, il existe différents produits qui pourraient vous convenir :

  • les slips de maintien, idéals pour être à l’aise au quotidien dans tous vos déplacements ;
  • les changes complets, pratiques, ils sont adaptables à votre taille ;
  • les culottes d’incontinence et protections absorbantes, sont des protections fiables, discrètes et confortables ;
  • les couches lavables

Vous pouvez également utiliser dans certaines situations une alèse jetable à fixer sur le lit.

Il existe également des traitements efficaces pour remédier à l’incontinence. Ces traitements dépendent de l’étiologie de l’incontinence. Un interrogatoire complet, un examen du périnée ainsi que des examens complémentaires permettent de déterminer le type d’incontinence et les causes éventuelles. En plus de l’utilisation de protections absorbantes, il est possible d’effectuer : une rééducation du périnée, un changement de régime… La réparation chirurgicale constitue quant à elle le dernier recours pour remédier à l’incontinence.

Les différents types d’incontinence et leur cause

L’incontinence est en grande partie due à des événements transitoires (organique ou psychologique) et disparait lorsque ces derniers sont pris en charge. L’incontinence fécale résulte d’un dysfonctionnement nerveux ou musculaire du sphincter anal et est fréquente chez les seniors. Les étiologies sont entre autres la constipation, le diabète, la maladie de Parkinson, l’accouchement, l’opération chirurgicale… Quant à l’incontinence urinaire, elle revêt plusieurs formes.

L’incontinence urinaire à l’effort

C’est la forme la plus courante d’incontinence chez les femmes. Elle est liée à tout type d’effort physique entraînant une pression sur l’abdomen : quintes de toux, éclat de rire, port de charge… Elle survient sur un périnée lâche. Les situations en cause sont la grossesse, les accouchements par voie basse, les dérèglements hormonaux ou les infections urinaires. Chez l’homme, elle survient à la suite d’une chirurgie de la prostate ayant occasionné une lésion sphinctérienne.

L’incontinence urinaire par impériosité

Elle découle d’une atteinte du centre nerveux de la vessie qui ne contrôle plus la miction. La simple pensée de miction ou le contact avec l’eau peut déclencher les fuites. Les pathologies comme Parkinson, Alzheimer, ou l’AVC en sont responsables. Lorsqu’elle est associée à « l’incontinence urinaire à l’effort », on parle d’incontinence urinaire mixte.

L’incontinence urinaire par regorgement

Il s’agit de la forme la plus courante d’incontinence chez l’homme. Un dysfonctionnement vésical ou un obstacle sur le trajet urinaire empêchent la vessie de se contracter et de se vider correctement. La miction est effectuée de façon incontrôlée, goutte à goutte. Les causes sont les suivantes : neuropathie diabétique, fécalome, tumeur prostatique, utilisation d’antidépresseurs ou de myorelaxants, etc.

L’incontinence urinaire totale ou permanente

L’écoulement d’urine est continu contrairement aux autres formes ou les fuites sont intermittentes. En raison de lésions totales ou partielles de la moelle épinière ou du sphincter urinaire, la vessie ne joue plus son rôle de réservoir.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -