« French Paradox » : le resvératrol du vin protège la mémoire

Le resvératrol, un composé abondant notamment dans le raisin rouge (et les cacahuètes) pourrait contribuer à ralentir le déclin de la mémoire lié à l’âge, selon une étude texane publiée dans la revue Scientific Reports.

Le resvératrol est un polyphénol de la classe des stilbènes présent dans la peau de certains fruits comme les raisins (surtout les rouges), les mûres, les myrtilles et d’autres baies ou encore, plus curieux, les cacahuètes. On le retrouve aussi en quantité non négligeable dans le vin rouge où sa présence a souvent été invoquée pour expliquer les effets bénéfiques pour la santé d’une consommation modérée de vin rouge… en particulier dans le «paradoxe français».

Le resvératrol a des effets sur l’hippoccampe

Pour les chercheurs texans, le resvératrol aurait aussi des effets positifs sur l’hippocampe, région du cerveau critique pour la mémoire ou l’apprentissage. Or, ces capacités tendent à régresser avec le vieillissement.

Dans leur étude randomisée contrôlée, conduite sur des rongeurs âgés, les scientifiques ont observé des résultats significatifs tant sur l’apprentissage et la mémoire, que l’humeur des animaux. Ainsi, chez les animaux ne recevant pas le polyphénol, la mémoire spatiale avait significativement décliné entre 22 et 25 mois, alors qu’elle s’est nettement améliorée dans le groupe de rats sous resvératrol, tout comme l’apprentissage.

Deux fois plus de neurones avec du resvératrol.. chez la souris

L’analyse des tissus cérébraux révèle une neurogenèse (la croissance et le développement des neurones) presque doublée avec le resvératrol. La microvascularisation cérébrale était aussi améliorée et le resvératrol réduisait également l’inflammation chronique de l’hippocampe.

Les auteurs examinent désormais les mécanismes moléculaires associés à cette protection cérébrale et envisagent d’étudier l’impact de doses plus faibles de resvératrol (plus proches des apports alimentaires humains) sur le long terme, afin de savoir si les bénéfices sont conservés sur le cerveau âgé.

Source

Maheedhar Kodali : Resveratrol Prevents Age-Related Memory and Mood Dysfunction with Increased Hippocampal Neurogenesis and Microvasculature, and Reduced Glial Activation. Scientific Reports

Article précédentQui dort mal, mange mal
Article suivantBaisse de la consommation de sel, c’est possible
Avatar
Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.