Fin de la facturation des bagages en cabine : l’UE approuve le droit des passagers à transporter un bagage à main gratuit dans l’avion

La décision de l'UE de mettre fin à la facturation des bagages en cabine est une avancée significative pour les passagers aériens.

La plénière du Parlement européen à Strasbourg a adopté mercredi une résolution reconnaissant le droit de tous les passagers de l’UE d’emporter un bagage à main sans frais supplémentaires, à la demande de l’eurodéputé Jordi Cañas. « C’est une obligation. Nous rendons public un droit que de nombreux citoyens ne connaissent pas, ne savent pas et n’exigent pas. Nous voulons informer les citoyens de leurs droits, mais surtout nous demandons à la Commission d’obliger toutes les compagnies aériennes à se conformer à la loi ».

La plénière de Strasbourg a adopté à une large majorité une résolution demandant aux compagnies aériennes de veiller à ce que les passagers puissent transporter gratuitement leurs bagages de cabine. L’eurodéputé du Parti des citoyens  Espagnol a réussi à obtenir que le texte fasse référence à un arrêt de la Cour européenne de justice qui stipule que le bagage à main est un élément indispensable du transport des passagers. Avec cette résolution, le Parlement exige que la loi existante soit respectée, même si certaines compagnies aériennes ne la respectent pas.

Dans une décision révolutionnaire, l’Union européenne (UE) a approuvé le droit des passagers de transporter gratuitement un bagage à main dans l’avion, mettant ainsi fin à la facturation des bagages en cabine. Cette mesure vise à améliorer l’expérience des voyageurs et à garantir une plus grande commodité lors des déplacements aériens.

Les raisons derrière la décision de l’UE

La décision de l’UE de mettre fin à la facturation des bagages en cabine repose sur plusieurs facteurs clés. Tout d’abord, il y a eu une pression croissante de la part des voyageurs pour des politiques plus favorables en matière de bagages. Les frais supplémentaires pour les bagages en cabine étaient souvent perçus comme injustes et constituaient une source de frustration pour de nombreux passagers.

En outre, la pandémie de COVID-19 a également joué un rôle dans cette décision. Avec la nécessité de minimiser les contacts et les manipulations d’objets, de nombreuses compagnies aériennes ont commencé à appliquer des règles plus strictes en matière de bagages, ce qui a entraîné une augmentation des frais. Cependant, l’UE a estimé que les passagers ne devraient pas avoir à supporter des frais supplémentaires pour transporter leurs effets personnels essentiels.

Les avantages pour les passagers

La fin de la facturation des bagages en cabine apporte de nombreux avantages aux passagers. Tout d’abord, cela permet aux voyageurs de garder leurs effets personnels avec eux, ce qui est particulièrement important pour les objets de valeur, les appareils électroniques et les médicaments. Les passagers n’auront plus à se soucier de la perte ou de l’endommagement de leurs bagages en cabine, car ils pourront les garder à portée de main.

De plus, cela facilite également le processus d’embarquement et de débarquement, car les passagers n’auront plus à attendre que leurs bagages en cabine soient récupérés ou sortis des compartiments supérieurs. Cela permettra également de réduire les retards et d’améliorer l’efficacité des opérations aériennes.

Les défis pour les compagnies aériennes

Bien que la décision de l’UE soit favorable aux passagers, elle présente également des défis pour les compagnies aériennes. L’une des principales préoccupations est l’espace limité dans la cabine de l’avion. Avec la suppression des frais de bagages en cabine, les compagnies aériennes devront trouver des solutions pour accueillir les bagages de tous les passagers, sans compromettre la sécurité ni la commodité à bord.

Certaines compagnies aériennes pourraient envisager d’augmenter la taille des compartiments à bagages ou de réorganiser l’espace de rangement pour mieux accueillir les bagages des passagers. Cependant, cela pourrait nécessiter des modifications des avions existants ou des investissements dans de nouveaux modèles d’avions dotés de compartiments plus spacieux.

Les mesures prises par l’UE pour faciliter la transition

Pour faciliter la transition vers la fin de la facturation des bagages en cabine, l’UE a mis en place certaines mesures pour encourager les compagnies aériennes à adopter cette nouvelle politique. Tout d’abord, elle a lancé une campagne de sensibilisation pour informer les passagers de leurs droits et pour promouvoir les avantages de la nouvelle politique.

De plus, l’UE a également mis en place un mécanisme de suivi pour vérifier que les compagnies aériennes respectent la nouvelle réglementation. Les passagers sont encouragés à signaler tout cas de facturation illégale des bagages en cabine, ce qui permettra à l’UE de prendre les mesures nécessaires pour faire  respecter les droits des passagers.

Toutefois, malgré cette décision, certaines compagnies aériennes sont toujours autorisées à faire payer les bagages à main. En août de cette année, le ministère de la consommation a ouvert une procédure disciplinaire à l’encontre de plusieurs compagnies aériennes à bas prix qui facturaient les bagages à main, notamment Ryanair, easyJet, Vueling et Volotea, comme l’a rapporté l’association de consommateurs FACUA.

Source : 20Minutos ( En espagnol)

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Solange Leroy