7 conseils pour réduire doucement, mais sûrement votre consommation de sucre

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous consommez probablement trop de sucre. En fait, le Français moyen consomme environ 20 cuillères à café de sucre ajouté chaque jour, soit plus du double de la quantité recommandée ! S’il peut être difficile de réduire sa consommation de sucre, cela en vaut vraiment la peine pour votre santé. Voici 7 conseils pour vous aider à faire une transition en douceur des friandises sucrées vers des alternatives plus saines

  1. Réduisez progressivement votre consommation.

Si vous essayez de vous débarrasser de votre habitude du sucre, il est important d’y aller doucement. Les changements soudains peuvent être difficiles à respecter et peuvent également provoquer des symptômes de sevrage comme des maux de tête et de la fatigue. Notre organisme a besoin de glucose pour bien fonctionner, mais nous pouvons le combler intelligemment par d’autres manières plus saines et sans restriction.

  1. Choisissez des sources naturelles de sucre.

Lorsqu’ils essaient d’éviter le sucre, nombreux se tournent automatiquement vers les édulcorants artificiels. Cependant, ces produits contiennent souvent des substances chimiques qui peuvent provoquer des troubles gastriques et d’autres effets secondaires. Les sources naturelles de sucre, comme le miel et le nectar d’agave, peuvent être une meilleure option. Elles sont moins susceptibles de provoquer des problèmes digestifs et elles apportent à l’organisme des nutriments qui font défaut au sucre raffiné. En outre, les sources naturelles de sucre ont tendance à être plus douces et plus agréables au goût que les édulcorants artificiels. Par conséquent, elles peuvent contribuer à rendre la transition vers un régime sans sucre beaucoup plus agréable.

  1. Trouvez d’autres moyens d’ajouter de la saveur aux aliments.

Réduire le sucre ne signifie pas que vous devez renoncer à tous vos aliments préférés. Il existe de nombreuses façons d’ajouter du goût aux aliments sans recourir au sucre. Les épices comme la cannelle et les herbes aromatiques comme la stévia sont un excellent moyen d’ajouter du goût à n’importe quel plat. L’eau des fruits comme l’eau de coco et les jus de fruits peuvent être une meilleure alternative au sucre lors de la préparation de vos desserts et de vos pâtisseries. En faisant preuve de créativité avec vos ingrédients, vous pouvez continuer à savourer tous vos aliments préférés sans sucre ajouté et sans calories supplémentaires.

  1. Envisagez une cure détox de 21 jours.

Une désintoxication au sucre peut faire des merveilles pour votre santé. En supprimant tous les sucres ajoutés, vous donnez à votre corps la possibilité de se reposer et de guérir. Vous serez surpris de la rapidité avec laquelle vous commencerez à vous sentir mieux. En quelques jours seulement, vous aurez plus d’énergie, une meilleure concentration et une meilleure digestion. Et en poursuivant la désintoxication, vous constaterez peut-être que vos envies de sucre commencent à diminuer. La désintoxication du sucre ne doit pas être difficile ou restrictive. Il existe de nombreuses recettes délicieuses qui sont naturellement sans sucre. Et en prenant les choses lentement et en écoutant votre corps, vous pouvez rendre le processus doux et durable. Offrez-vous le cadeau d’une désintoxication au sucre dès aujourd’hui. Votre corps vous en remerciera.

  1. Prenez un petit-déjeuner protéiné, selon un nutritionniste.

Selon le nutritionniste Raphaël Gruman, prendre un petit-déjeuner protéiné peut aider à se libérer en douceur du sucre. On pense souvent que le sucre est mauvais pour la santé, mais il est en fait essentiel au fonctionnement de l’organisme. Le problème réside dans la consommation de trop de sucre, qui peut entraîner une prise de poids et d’autres problèmes de santé. Un petit-déjeuner protéiné permet de réguler le taux de sucre dans le sang et d’éviter les pics tout au long de la journée. De plus, les protéines vous aident à vous sentir rassasié plus longtemps, ce qui vous donne moins envie de prendre des en-cas sucrés entre les repas.

  1. Consommez des fruits entiers à la place des jus.

L’une des choses les plus saines que vous puissiez faire pour votre corps est de manger des fruits entiers plutôt que de boire des jus de fruits. Bien que les deux types de fruits aient des avantages nutritionnels, les fruits entiers sont meilleurs pour vous à plusieurs égards.

Tout d’abord, ils contiennent des fibres qui contribuent au bon fonctionnement de votre système digestif et vous permettent de vous sentir rassasié plus longtemps. Les fibres ne sont pas présentes dans les jus de fruits. En outre, les fruits entiers contiennent plus de vitamines, de minéraux et d’antioxydants que les jus de fruits. Ces nutriments sont essentiels pour maintenir un système immunitaire sain, prévenir les maladies chroniques et réduire les inflammations. Enfin, les jus de fruits sont souvent chargés en sucre, alors que les fruits entiers contiennent des sucres naturels qui sont lentement libérés dans le sang, ce qui vous procure un flux d’énergie plus régulier.

  1. Privilégiez les dattes dans vos smoothies.

Pourquoi avons-nous toujours envie de sucreries après un repas ? C’est peut-être parce que nous nous sommes habitués à des niveaux élevés de sucre dans notre alimentation. Ou peut-être est-ce simplement parce que le sucre est délicieux. Quelle que soit la raison, il est indéniable que nous pourrions tous réduire la quantité de sucre que nous consommons. Une façon de le faire est d’utiliser des dattes dans vos smoothies. Les dattes sont une source naturelle de douceur, et elles offrent également une foule d’autres avantages pour la santé. Elles sont chargées de fibres, qui peuvent aider à réguler la digestion, et elles sont une bonne source de vitamines et de minéraux. De plus, l’utilisation de dattes à la place du sucre peut vous aider à réduire votre apport calorique sans sacrifier le goût.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.