Uriner la nuit : une habitude à corriger ou s’agit-il d’un signe alarmant ?

La nycturie est définie comme le fait de se réveiller une ou plusieurs fois pendant la nuit pour uriner, selon un article publié en 2017 dans l’International Journal of Clinical Practice. Lorsque la perte de sommeil due à la nycturie entraîne des chutes, une baisse de la productivité au travail, des symptômes de dépression ou d’autres problèmes, on parle de nycturie cliniquement pertinente. En d’autres termes, elle affecte votre qualité de vie et requiert un traitement approprié.

Cependant, il peut être utile de considérer la nycturie comme un symptôme possible, et non comme une maladie. La nycturie signifie souvent qu’un autre problème de santé sous-jacent est présent, comme une pression artérielle élevée (hypertension), un trouble du sommeil ou un problème de vessie. Et toute affection sous-jacente à l’origine de votre nycturie devra être traitée pour éviter le réveil nocturne et retrouver une meilleure qualité de sommeil. Dans cet article, découvrez les différentes raisons qui déclenchent votre besoin d’uriner la nuit et quand il est recommandé de consulter un prestataire de soins.

Les infections des voies urinaires provoquent souvent la nycturie.

La nycturie est un symptôme bien connu de l’infection des voies urinaires (IU) – le type d’infection le plus courant vu par les prestataires de soins de santé en milieu ambulatoire, selon un article paru en 2019 dans la revue Therapeutic Advances in Urology. Les infections des voies urinaires provoquent une inflammation et une irritation de la muqueuse des voies urinaires, ce qui peut entraîner les symptômes suivants :

  • Sensation de douleur ou de brûlure au moment d’uriner.
  • Un besoin fréquent de pisser.
  • Nécessité absolue d’uriner malgré la vacuité de la vessie.
  • Présence de sang dans l’urine.
  • Pression ou crampes dans l’aine ou le bas-ventre.

Si vous présentez l’un de ces symptômes en plus de la nycturie, n’oubliez pas d’en informer votre professionnel de la santé afin qu’il puisse vérifier si vous souffrez d’une infection urinaire.

L’hypertension et la nycturie sont étroitement liées.

Une recherche présentée lors de la réunion scientifique annuelle 2019 de la Japanese Circulation Society établit un lien entre l’hypertension artérielle et les sorties nocturnes aux toilettes. « Notre étude indique que si vous avez besoin d’uriner la nuit – ce que l’on appelle la nycturie – vous pouvez avoir une pression artérielle élevée et/ou un excès de liquide dans votre corps », a déclaré l’auteur de l’étude, Satoshi Konno, MD, dans un communiqué de presse publié par la Société européenne de cardiologie.

La nycturie peut généralement être considérée comme un symptôme d’hypertension, mais d’autres facteurs peuvent également être impliqués. En particulier, l’hypertension est couramment traitée par des médicaments diurétiques qui, comme tout autre type de diurétique, ont pour effet secondaire des mictions fréquentes.

Si vous prenez actuellement des médicaments diurétiques pour votre hypertension, mais que la nycturie affecte votre sommeil ou votre qualité de vie, n’oubliez pas d’en informer votre prestataire de soins.

Des problèmes de vessie peuvent aussi provoquer la nycturie.

Une maladie nommée polyurie nocturne peut expliquer pourquoi il vous est impossible de dormir toute la nuit sans prendre une pause pipi. « La polyurie nocturne correspond à un syndrome au cours duquel le rapport habituel jour/nuit relatif à la production d’urine est altéré », selon un rapport de l’American Society of Nephrology. En effet, les personnes souffrant de polyurie nocturne ont une production nocturne de plus de 33 % de la quantité quotidienne d’urine.

L’insuffisance cardiaque congestive, les maladies neurologiques telles que les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, les maladies rénales chroniques et l’apnée obstructive du sommeil sont quelques-unes des affections qui peuvent entraîner une polyurie nocturne.

Certaines personnes souffrant de polyurie nocturne ont également une faible capacité vésicale, ce qui signifie que leur vessie ne dispose pas d’un « stockage » suffisant pour la quantité d’urine produite. Un certain nombre de facteurs peuvent être à l’origine d’une faible capacité vésicale, notamment les infections et les inflammations.

Une autre affection appelée maladie du rétrécissement urétral peut entraîner une nycturie. Il s’agit d’un gonflement, d’une infection ou d’une blessure qui produit une cicatrice qui bloque ou ralentit l’écoulement de l’urine dans l’urètre, c’est-à-dire le tube qui permet à l’urine de sortir du corps.

Si la cause de la nycturie est inconnue, un professionnel de santé peut effectuer une cystoscopie. Il s’agit d’une procédure qui permet d’examiner l’intérieur de votre vessie en insérant un tube fin muni d’une lentille dans l’urètre.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.