Le détail du protocole du Pr Raoult qui guérit les malades du Coronavirus

Le 21 Mars, l’institut Hospitalo-universitaire Méditerranée Infection dont dépend le département du Pr Raoult a publié le détail du traitement qu’il utilise pour guérir les patients atteints du coronavirus. Ce traitement a pour le moment fait ses preuves sur un petit groupe de 24 patients, 80% des patients ont été guéri.

Ce protocole thérapeutique est pour le moment appliqué uniquement dans certains hôpitaux. Pour voir sa généralisation appliquée, il faudra attendre encore 10 jours que les résultats d’un large essai mené par l’INSERM sur 3200 malades en Europe puissent identifier le protocole le plus efficace, dont vraisemblablement celui du Pr Raoult.

Un protocole inaccessible et interdit de prescription aux médecins de ville

La population ne pourra pas avoir accès, même via son médecin de famille, à ce protocole. En effet lors d’une conférence de presse donnée le 23 Mars, Olivier Veran, Ministre de la santé, a expressément interdit sa prescription à des malades du Coronavirus par des médecins de ville, alors que tous les médicaments du protocole sont courants et disponibles dans toutes les pharmacies de France

Le Ministre explique: « Le Haut Conseil pour la santé publique a formulé son avis. Il incite les médecins à inclure le plus possible de malades dans les essais thérapeutiques en cours dans le pays. Par ailleurs, il s’est prononcé sur la chloroquine. Le Haut Conseil recommande de ne l’utiliser qu’en cas de forme grave, en milieu hospitalier et sur décision collégiale de médecins. Le Haut Conseil exclu toute forme de prescription dans la population générale. »

Le protocole du Pr Raoult en détail

Voici ce que le Pr Raoult et ses équipes prescrivent aux patients testés positifs et au début de l’infection :

-un traitement par l’association hydroxychloroquine (200 mg x 3 par jour pour 10 jours) + Azithromycine (500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour pour 5 jours de plus), dans le cadre des précautions d’usage de cette association (avec notamment un électrocardiogramme à J0 et J2), et hors AMM. Dans les cas de pneumonie sévère, un antibiotique à large spectre est également associé.

Les médecins pris en tenaille

Pas facile pour les médecins de ne pas prescrire ce protocole alors des patients, des proches ou eux-mêmes peuvent être touchés. La loi leur impose de se conformer aux décrets du Ministère mais d’un autre côté, l’article 8 du Code de la santé publique leur laisse « la liberté de prescription », l’article de loi dit explicitement ceci:

Article 8 (article R.4127- 8 du code de la santé publique)

Dans les limites fixées par la loi et compte tenu des données acquises de la science, le médecin est libre de ses prescriptions qui seront celles qu’il estime les plus appropriées en la circonstance.

Il doit, sans négliger son devoir d’assistance morale, limiter ses prescriptions et ses actes à ce qui est nécessaire à la qualité, à la sécurité et à l’efficacité des soins.

Il doit tenir compte des avantages, des inconvénients et des conséquences des différentes investigations et thérapeutiques possibles. »

De son côté, le Pr Raoult a fait un choix clair, il explique : « Conformément au serment d’Hippocrate que nous avons prêté, nous obéissons à notre devoir de médecin. Nous faisons bénéficier à nos patients de la meilleure prise en charge pour le diagnostic et le traitement d’une maladie. Nous respectons les règles de l’art et les données les plus récemment acquises de la science médicale. »

Communiqué signé du Pr Raoul
https://www.mediterranee-infection.com/epidemie-a-coronavirus-covid-19/