Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Actualité

Wim Hof: l’homme qui a vaincu le froid enseigne sa méthode de santé et de bien-être

Wim Hof est un homme incroyable. Il a battu 26 records mondiaux grâce à sa méthode qui permet de dépasser ce que nous prenons pour des limites physiologiques.

Wim Hof est un homme incroyable. Il a battu 26 records mondiaux grâce à sa méthode qui permet de dépasser ce que nous prenons pour des limites physiologiques. Ses coups de maître, il les a fait en vainquant le froid. Il peut rester deux heures dans une baignoire pleine de glace et en sortir comme si de rien n’était. Rien non, il va mieux en sortant de la glace. La méthode qu’il a développé en 30 ans d’expérience, il l’enseigne aujourd’hui à des millions de personnes dans le monde et les premières publications scientifiques attestent qu’il a vraiment trouvé un secret de bien-être, de santé même, accessible à tout un chacun.

 

De passage à Paris, il a accepté de nous rencontrer.

(Interview et traduction de l’anglais par François Lehn)

Bonjour Wim Hof, merci d’avoir accepté cette interview.

Vous êtes désormais mondialement connu en tant que « Iceman » ou homme de glace. Vous avez couru un semi-marathon dans le cercle polaire arctique en short, nagé près de 60m sous la glace (un record du monde Guinness) et gravi une partie de l’Everest en short et en chaussures. Des choses incroyables.

FL: Première question : comment avez-vous fait ? Car pour l’humain, le froid est un danger. En tant que journaliste santé, j’ai écrit plusieurs articles sur les dangers du froid et le risque d’hypothermie, danger mortel pour l’homme. Mais pas pour vous, pour vous le froid n’est qu’un « jeu». Comment expliquez-vous cela?

« Oui, pour m’amuser, mais aussi pour ma santé. Apprendre a aller graduellement dans le froid aide à contrôler le froid. Le système cardiovasculaire s’adapte, s’optimise, et même devient meilleur. Ce qui fait que je peux rester de plus en plus longtemps dans le froid. C’est comme si l’endothélium, qui est une partie du système cardio-vasculaire, fait de millions de petits muscles est entraîné à devenir comme n’importe quel muscle plus fort à mesure qu’on l’entraîne, et non le « choc »par l’exposition graduelle au froid. Il devient alors possible de rester longtemps dans le froid et de maintenir une température du corps stable. Maintenir une fonctionnalité du corps dans le froid extrême devient alors possible.

Ce que j’ai fait, aller dans le froid extrême, j’ai pu le faire, car je me suis énormément entraîné. Mon endothélium, mon système cardiovasculaire et mon esprit. Maintenant, j’ai compris que les gens n’ont pas besoin d’aller dans les extrêmes où j’ai été pour avoir de grands bénéfices mais seulement avec de petites expositions au froid. La respiration, les exercices respiratoires profonds, viennent naturellement avec l’exposition au froid. J’ai appris en contrôlant ma respiration que je suis capable de changer ma biochimie pour la rendre plus forte, ce qui me permet de rester plus longtemps dans le froid. »

FL: D’où viennent ces techniques respiratoires ?

« Bien sûr, j’ai lu et essayé beaucoup de doctrines et de techniques qui existent parfois depuis des centaines d’années. Mais pour apprendre, j’ai dû aller dans le froid. J’ai dû apprendre à respirer plus profondément pour gérer ma technique. Puis j’ai séparé la respiration profonde de celle qui se produit lorsque l’on va dans le froid et l’ai perfectionnée chez moi. J’ai travaillé de mon côté pendant 30 ans sans reconnaissance. Puis une fois, la télévision est venue chez moi et ils m’ont vu faire des choses spectaculaires. Je peux faire un marathon pieds nus dans le froid, même si je ne suis pas un coureur. Mais aussi dans le désert sans boire. Monter le mont Everest et le Kilimandjaro, rester deux heures dans l’eau froide. J’ai fait ces choses et à un certain moment, des scientifiques sont venus me voir et m’ont dit que ce que je faisais n’était pas humainement possible. Ils ont essayé de m’injecter des bactéries qui normalement, rendent les gens malades. Mais pas moi… C’est parce que j’ai exposé mon corps au froid ce qui a renforcé ma physiologie et mon système immunitaire. Voici ce que j’amène au monde avec les scientifiques. Pour montrer qu’avec le froid et cette méthode, on peut battre les virus, les bactéries.

En vous entrainant, un jour, vous verrez la différence. La différence sera grâce au froid qui réveillera votre physiologie profonde. Le froid est sans pitié, mais juste. Il vous montrera qui vous êtes et ce que vous êtes. (…) Avec le froid, on peut obtenir un réveil instantané du système neurologique à l’intérieur de votre cerveau pour faire face au stress en restant calme. Normalement, quand on sent le stress, on panique. Avec le froid, on peut obtenir un état quasi-instantané et c’est impressionnant. Bien sûr, on a besoin d’un entraînement quotidien avec une douche froide. Ou quand c’est l’hiver, on a l’habitude de s’habiller chaudement. Mais parfois, essayez d’aller dans le froid sans vous couvrir quelques minutes. Votre physiologie profonde sera alors au travail. On cherche trop le confort. En faisant cela on s’affaiblit. »

FL: Une nouvelle revue, publiée dans PLOS One en Mars, de votre méthode, qui a examiné neuf articles comprenant huit essais individuels, a suggéré que votre méthode se révèle « prometteuse » pour réduire l’inflammation.

« Les chercheurs affirment que les études futures devraient se concentrer sur les avantages de vos méthodes dans la prévention ou le traitement de maladies, telles que les troubles inflammatoires, chez les participants en mauvaise santé, et explorer l’utilisation de votre méthode pour améliorer les performances physiques. Votre méthode a désormais une crédibilité scientifique. Vous attendiez-vous à cela lorsque vous avez commencé ?

On a tellement d’anecdotes. Il y a maintenant des millions de personnes qui pratiquent cette méthode car ça marche. J’ai juste allumé la mèche, mais je ne suis pas le feu. Dans notre vie moderne ca marche. Il a tellement de causes de stress qui causent l’inflammation. Si vous faites face au stress, le stress ne viendra plus à vous. C’est ce que je vois tout le temps.

Cette méthode s’applique pour les rhumatismes mais aussi tous types de maladie: Parkinson, cancer, dépression, etc..Mais je ne dis pas que ça peut guérir ceci ou cela.. je défie la communauté scientifique d’étudier ma méthode, car je suis sûr que l’on peut faire tellement plus que l’on croit. En 2014, j’ai monté dans une étude scientifique que l’on est capable d’agir sur le système parasympathique, le système nerveux autonome et le système immunitaire inné. Les scientifiques devraient chercher à mieux comprendre ce que nous sommes naturellement capables de faire avec notre corps. Comme respirer, l’exposition au froid. Aider les gens à rentrer plus profondément dans leur physiologie. C’est mon message aux scientifiques: venez étudier!. Nous les humains en avons besoin. Si des choses comme des techniques respiratoires au l’exposition au froid améliore la santé, pourquoi ne pas étudier ca scientifiquement ? Il  y a un pouvoir naturel en nous qui a besoin d’être activé. »

FL: Comment puis-je m’y mettre? Donnez nous quelques conseils pour débuter.

« Le secret c’est une exposition graduelle au froid. C’est comme quand on va à une salle de sport. Ne commencez pas par des poids trop lourds. C’est mauvais pour vos muscles. C’est pareil pour le froid. Quand tu rentres dans le froid, il faut y aller progressivement. D’abord, commencez par une douche froide. Je dis souvent « une douche froide par jour laisse le médecin éloigné ». Retirez-vous calmement, travaillez votre respiration profonde. Si vous voulez en savoir plus, tout est gratuit sur mon site pour apprendre. Venez un moment pour respirez profondément; si vous voulez en savoir plus, tout est gratuit sur mon site pour apprendre:  https://www.wimhofmethod.com/fr/free-mini-class »

5/5 - (17 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi