Voyons toutes les indications médicinales de la courge

indications médicinales de la courge

La courge est une autre espèce de potirons de la même famille que les cucurbitacées. Depuis l’antiquité, les praticiens œuvrant dans le domaine du traitement à base des plantes médicinales l’utilisent pour divers soins.

C’est une fourragère possède comme nom scientifique : « cucurbita pep », mais on l’attribue aussi d’autres noms comme cougourde ou pips of gourd en anglais. Comme composants actifs, on trouve dans la courge du bêta-carotène, des phytostérols, d’acides linoléiques et d’antioxydants (zéaxanthine, lutéine). Elle se distingue par sa performance thérapeutique et ses différentes capacités curatives.Madagascar, Amérique (du nord et du sud) et Indonésie sont les pays d’origine de ce précieux légume, mais on le trouve également en Inde et en Afrique du sud.

Dans quelles circonstances son usage est-il recommandé ?

Pour vraiment s’épanouir tout au long d’une vie, il faut au moins s’assurer d’avoir le vrai bonheur (alliant la santé et le bien-être). La courge participe et aide sévèrement l’organisme à atteindre cet objectif. En effet, elle offre plusieurs avantages curatifs notamment pour garder les yeux et les prostates en bonne santé. Elle régule la circulation sanguine, contrôle le taux de cholestérol, diminue les triglycérides, nettoie l’urine et élimine l’énurésie.

En phytothérapie, on l’utilise sous quelle forme ?

Les graines de ce type de citrouilles sont très convoitées en phytothérapie. Les formes et aspects disponibles sont : les poudres, les extraits, les huiles essentielles, les pépins de courge, les capsules et les gélules (dose préconisée : 4 à 6 gélules pour une fréquence de prise journalière, une heure avant chaque repas).

La courge traite généralement :

  • les symptômes de la ménopause,
  • l’anémie,
  • les aphtes,
  • le vieillissement des cellules,
  • l’incontinence,
  • les maladies cardiovasculaires.

Comment faire pour vraiment apprécier ses bienfaits ?

Les principes disant actifs de courge sont favorables à l’obtention d’une meilleure et parfaite santé. De ce fait, ses fonctions sont multiples :

  • Légèrement calorique, elle favorise la perte de poids et l’élimination des graisses ventrale.
  • Sa contenance en fer permet le renforcement du système immunitaire et la disparition de la fatigue.
  • Elle incite la créativité culinaire, car elle offre une variante préparation (gâteau, soupe, gratin, crudité…). Elle est également idéale pour fabriquer des recettes sucrées-salées. Riche en vitamines (B, C, E), on peut la manger en nature (crue), en rôtie, en purée, en salade, cuite ou séchée.

Lors de son emploi, quelles sont les mises en garde ?

Il n’y a pas vraiment de risques (majeurs ou particuliers) à préciser à l’utilisation de la courge, si ce n’est des rares problèmes digestifs. Cependant, la prise des extraits (gélule ou poudre) n’est pas recommandée chez les nouveaux nés et les enfants (moins de 12 ans). Pour une consommation régulière chez les adultes, c’est toujours une sage décision de demander conseil à un thérapeute.