Vous ne devez JAMAIS boire votre boisson trop chaude !

D’où vient l’idée que les boissons chaudes pourraient augmenter le risque de cancer de l’œsophage ?

Cette idée n’est pas nouvelle. Elle remonte au moins aux années 1930. Selon la théorie, les liquides chauds comme le café ou le thé pourraient détruire la paroi interne de l’œsophage, obligeant les cellules à se régénérer en permanence.

Au cours de ce processus, un déséquilibre potentiel et alarmant peut se produire et transforme ainsi des cellules normales en cellules cancéreuses. Il y a longtemps, des études sur les animaux ont suggéré que les boissons très, très chaudes pouvaient causer ces dommages. Mais il s’agissait de températures plus élevées que celles auxquelles les gens boivent habituellement leurs boissons.

Que dit la science ?

Selon une étude récente, les personnes qui boivent régulièrement du café ou du thé trop chauds pourraient avoir un risque accru de développer un cancer de la gorge. Puisque la consommation de liquides chauds peut endommager la paroi de l’œsophage.

Les auteurs de l’étude parue dans la revue Clinical Nutrition se sont penchés sur les données génétiques recueillies auprès de plus de 580 000 individus au Royaume-Uni et en Finlande. La comparaison des participants a été effectuée par des chercheurs de l’université de Cambridge. Non pas en fonction des déclarations de leur consommation de café, mais plutôt sur la base de la présence des variantes génétiques les prédisposant à augmenter ou à diminuer leur consommation de café ou de thé.

Les chercheurs ont effectué l’analyse de cette manière afin de tenir compte des variables qui auraient pu fausser les résultats de recherches antérieures. Par exemple, les buveurs de café ont également tendance à consommer plus d’alcool que les non-buveurs de café. Ce qui pourrait expliquer un risque accru de cancer. Les gènes associés à la consommation de café et de thé ne sont toutefois pas corrélés à la consommation d’alcool.

Il ressort de cette étude que le risque de cancer de l’œsophage est 2,8 fois plus élevé chez les personnes possédant un score génétique lié à une augmentation de 50 % de la consommation de café par rapport aux non-buveurs. Par ailleurs, le risque de développer un cancer de l’œsophage était 5,5 fois supérieur pour les participants qui préféraient leur café « chaud ». 4,1 fois supérieur pour les participants qui le préféraient « très chaud ». Ainsi, 2,7 fois supérieur pour les buveurs de café « tiède ».

Qu’est-ce que le cancer de l’œsophage ?

Ce type de cancer se développe dans le revêtement interne de l’œsophage. Il s’agit du tube qui relie la gorge à l’estomac.

Comment peut-on diagnostiquer un cancer de l’œsophage ?

La plupart des symptômes du cancer de l’œsophage ne sont pas détectables avant que la maladie ne soit à ses phases avancées et le traitement peut être délicat. Il est primordial de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic fiable et précis si vous estimez que vous êtes à risque.

Troubles de déglutition :

Le symptôme le plus répandu du cancer de l’œsophage est une gêne à la déglutition. Notamment une sensation de nourriture coincée dans le thorax. Pour certains patients, la nourriture peut également les étouffer. Au fil du temps, ces symptômes empirent progressivement, accompagnés par une douleur plus intense lors de la déglutition. En raison du rétrécissement de l’œsophage provoqué par la prolifération du cancer.

Si vous avez récemment modifié vos habitudes alimentaires pour éviter d’avoir des troubles de déglutition. Par exemple : en prenant de plus petites bouchées, en mangeant des aliments plus mous ou en évitant complètement les aliments solides. Une évaluation de dépistage reste nécessaire pour déterminer la cause de ce type de troubles.

Une perte de poids sans effort :

Près de la moitié des patients atteints d’un cancer de l’œsophage enregistrent une perte de poids inexplicable. Cette perte peut être due du fait qu’elles se nourrissent moins, qu’elles souffrent des troubles de déglutition ou d’une diminution de l’appétit à cause du cancer.

La persistance de la toux ou de la voix rauque :

L’apparition d’une voix rauque et irritée ou d’une toux persistante peut également signaler un éventuel cancer de l’œsophage.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -