Vos doigts vous font mal ? Voici certaines causes potentielles !

Souffrez-vous d’un doigt qui ne cesse de vous faire mal ? Vous vous demandez peut-être ce qui peut être à l’origine de cette douleur et cet inconfort prolongés. Il n’y a souvent pas de cause unique à la douleur des doigts, et la réponse dépend généralement de votre mode de vie, de votre activité physique, de votre âge et de vos antécédents médicaux. Dans cet article, nous allons examiner les causes les plus courantes de la douleur aux doigts et vous donner des conseils pour vous aider à soulager votre douleur !

Voici quelques causes fréquentes qui déclenchent la douleur aux doigts.

Les blessures aiguës :

Ce type de blessures survient soudainement plutôt que lentement. Il s’agit par exemple d’entorses et de foulures, de fractures, de dislocations, de lacérations ou de coupures, de plaies perforantes et de piqûres d’insectes. De telles blessures peuvent être causées par diverses activités, allant des blessures sportives aux accidents avec des outils à main ou des machines. Le symptôme de la douleur au doigt associé à ces blessures est souvent assez sévère, de même que l’enflure et les ecchymoses dans la zone autour du site de la blessure.

Le traitement des blessures aiguës comprend l’application de glace pour réduire l’enflure et la prise d’un médicament anti-inflammatoire pour réduire la douleur. En cas de fractures ou de luxations plus graves, une immobilisation avec une attelle ou un plâtre peut être nécessaire, voire une intervention chirurgicale.

Les lésions chroniques :

Une autre catégorie de douleurs aux doigts est constituée par les lésions chroniques de surmenage causées par des mouvements répétitifs, comme taper sur un clavier pendant de longues périodes ou jouer d’un instrument de musique comme une guitare ou un piano pendant des heures sans faire de pause. La surutilisation des doigts peut provoquer une inflammation des tendons situés autour de l’articulation, appelée tendinite. Ce qui peut entraîner une douleur ainsi qu’une limitation de l’amplitude des mouvements des doigts concernés.

Le traitement consiste généralement à mettre la zone blessée au repos et à pratiquer des exercices de physiothérapie afin de réduire l’inflammation et d’augmenter la souplesse des articulations concernées.

Les affections médicales :

Certaines affections médicales peuvent également provoquer des douleurs aux doigts, comme l’arthrite, la goutte et le syndrome du canal carpien, entre autres. L’arthrite est une affection liée à l’âge qui touche de nombreuses personnes d’âge moyen ou plus âgées.

Les articulations s’enflamment en raison de la détérioration du cartilage entre les os. Ce qui entraîne une raideur, un gonflement et, finalement, une douleur dans les doigts touchés par cette affection, en particulier dans les zones articulaires comme les jointures près des ongles.

La goutte, quant à elle, est une maladie inflammatoire causée par une accumulation excessive de cristaux d’acide urique dans les articulations, qui provoque des douleurs aiguës accompagnées généralement de rougeurs et de chaleur autour des zones touchées. Tandis que le syndrome du canal carpien se produit lorsqu’il y a compression du nerf médian, ce qui entraîne des sensations d’engourdissement et de picotement dues à une lésion nerveuse.

Ces trois affections nécessitent différents types de traitement en fonction de leur gravité. Mais la plupart impliquent des changements dans le mode de vie, comme la perte de poids en cas de surpoids ou d’obésité. Une alimentation plus saine et des médicaments prescrits par les médecins en fonction des besoins individuels de chaque patient.

L’exposition au froid :

Le froid peut provoquer bien plus qu’un simple frisson : il peut aussi faire mal à vos doigts ! Lorsqu’ils sont exposés à des températures froides, les tissus de votre corps perdent leur humidité et deviennent rigides, ce qui réduit la flexibilité des tendons et des ligaments. Les articulations de vos doigts peuvent alors être sujettes à l’inflammation et à la douleur, ce qui entraîne des courbatures.

Pour vous protéger, vous pouvez porter des gants ou des moufles afin de garder vos mains au chaud et d’hydrater la peau par temps froid. En outre, si vous ressentez déjà des douleurs, essayez des compresses chauffantes ou des exercices à main ouverte, comme presser une balle de tennis, afin de soulager la tension présente dans vos doigts.

Les infections :

Les infections des doigts peuvent avoir des causes très diverses allant des bactéries et des champignons aux virus et parasites. En effet, les infections bactériennes telles que la périonyxis et la cellulite sont généralement contractées lorsque la peau autour de l’ongle est endommagée ou entre en contact avec une source d’infection telle qu’une plaie ouverte ou une surface malpropre.

Les infections fongiques telles que le tinea manuum , l’onychomycose et la candidose sont également des sources possibles de douleur au bout des doigts, en raison de la pénétration de champignons dans la peau. Des virus tels que le blanchiment herpétique (Virus de l’herpès) peuvent provoquer des ampoules douloureuses autour ou sous les ongles qui rendent les mouvements difficiles.

Enfin, certains parasites peuvent aussi être à l’origine de douleurs au bout des doigts. La giardiase en est un exemple particulièrement désagréable qui entraîne souvent un gonflement et une rougeur inconfortables des doigts. Il est essentiel de savoir quel type d’infection vous pouvez avoir pour être sûr de la traiter correctement.

Le traitement diffère d’une infection à une autre.

Par exemple, les infections bactériennes comme le périonyxis et la cellulite peuvent être traitées par des lavages antiseptiques, des compresses chaudes et froides, le maintien de la zone sèche, le drainage du pus et la prise d’antibiotiques.

Les infections fongiques peuvent généralement être soignées à l’aide d’antifongiques topiques ou oraux ; toutefois, les cas graves peuvent nécessiter la prescription de médicaments. Les virus tels que le blanchiment herpétique, peuvent être traités avec des médicaments antiviraux ou des crèmes stéroïdes pour réduire l’inflammation.

Les infections parasitaires sont souvent traitées en tuant les parasites à l’aide d’une combinaison de médicaments sur ordonnance et d’autres traitements, comme des antibiotiques ou une thérapie d’occlusion.

Comme toujours, demandez conseil à votre professionnel de la santé dès que possible si les symptômes deviennent graves ou persistent après un traitement à domicile.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.