Vitamine B12 : fatigué, épuisé, et si vous en manquiez ?

la vitamine b12

Le rôle de la vitamine B12, aussi connue sous l’appellation « cobalamine »,  se trouve au niveau du fonctionnement du renouvellement cellulaire et de la fabrication des globules rouges. La vitamine B12 tient une place privilégiée chez les femmes enceintes, afin d’assurer un bon développement du fœtus. Cet article est destiné à vous présenter toutes les fonctions de cette vitamine, mais aussi ses apports nutritionnels et les risques liés à une carence en vitamine B12.

Définition de la vitamine B12

Il s’agit d’une vitamine hydrosoluble comme toutes celles de groupe B. Elles sont solubles dans l’eau. Son nom lui vient de l’atome de cobalt qu’elle détient dans sa structure. Cette teneur en cobalt la différencie des autres vitamines. Le cas est unique. Cette dernière se présente sous la forme d’un cristallin de couleur rouge. Cela lui a également valu l’appellation de « vitamine rouge ».

Le rôle joué par la vitamine B12 dans l’organisme et l’apport conseillé

La cobalamine participe au renouvellement cellulaire. La peau bénéficie des bienfaits de cette vitamine. Elle a également son rôle à jouer dans la fabrication des globules rouges. Il a été établi que cette vitamine est nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux, en particulier des neurones.

La cobalamine peut être associée à la vitamine B9, en vue de réduire le taux d’homocystéine. Cet acide aminé est accusé de provoquer des troubles cardiovasculaires lorsqu’il est en excès dans le sang.

Dans le cas d’une femme enceinte, le rôle de la vitamine B12 est primordial. Ce dernier permet l’expansion du volume sanguin ainsi que le développement du système nerveux du fœtus.

Cette dernière aura un besoin journalier de l’ordre de 2,6µg/jour et une femme allaitante de 2,8µg/j. Un enfant de 1 à 3 ans aura des besoins à hauteur de 0,8µg/j. Un adolescent de plus de 16+ ans et un adulte auront les besoins les plus importants, avec 2.4µg/j.

Dans quels aliments la vitamine est-elle présente ?

Il faut savoir que la vitamine B12 est uniquement présente dans les aliments d’origine animale. Il est donc possible de la retrouver dans les abats, les fruits de mer ou encore les poissons et les produits laitiers.

Il est aussi possible de consommer des céréales, un aliment qui est riche en ce micronutriment. Par ailleurs, certaines algues rouges, dont la dulse et le nori ainsi que les algues vertes, à savoir l’aonori et la laitue de mer, ou encore la spiruline représentent une bonne source de cobalamine.

Les céréales sont, quant à elles, enrichies pour pouvoir représenter un apport efficace. Enfin, certains micro-organismes de l’intestin, les microbiotes, effectuent une production de ce micronutriment.

Comment reconnaître une carence en vitamine B12 ?

L’organisme a l’avantage de disposer d’un important stock de cobalamine. Ainsi, les premiers signes de carence peuvent mettre plusieurs mois, voire plusieurs années, avant d’être décelables. Par ailleurs, elles sont particulièrement compliquées à diagnostiquer.

Lorsque c’est le cas, on remarque un certain état de fatigue. Le malade est victime d’essoufflement. Des nausées et des constipations peuvent apparaître. Certains symptômes d’ordre neurologiques sont susceptibles de faire surface, tels qu’un fourmillement, jusqu’à un état de démence.