Vers intestinaux : on a perdu l’habitude de se vermifuger, c’est une erreur

Si du temps de nos grands-mères, il était courant de vermifuger les enfants et les adultes régulièrement pour tuer les vers intestinaux, l’habitue s’est perdue de nos jours. Notre niveau d’hygiène et la « propreté » des fruits, légumes et aliments en général nous ont fait baisser la vigilance et perdre cette bonne habitude.

Pourtant, les vers n’ont pas disparu et des symptômes divers comme des troubles intestinaux, la baisse de tonus et d’appétit sans cause apparente peuvent être le fait d’une présence de vers. Pas besoin d’avoir fait un voyage à l’autre bout du monde pour être porteur de ces intrus. Une viande, un poisson ou des légumes crus peuvent être porteur d’œufs de vers et donc être vecteur de contamination. Les vers intestinaux sont tous différents de par leur forme et moyen de contamination.

 

Voici les différents vers et les façons les plus courantes de se retrouver infester par les vers

 

– Les oxyures sont présents dans les légumes et les fruits non lavés, ainsi que sur les objets souillés. Leur consommation provoque une contamination par les oxyures.

Comme les enfants ont tendance à tout mettre ou porter à leur bouche, ils sont les principales victimes des oxyures. Il y a ensuite une auto-contamination, car les oxyures provoquent de fortes démangeaisons à l’anus (où la femelle pond les œufs). Les œufs se retrouvent sous les ongles, ainsi que dans les sous-vêtements et la literie, où ils attendent d’être mis à la bouche pour une nouvelle infestation.

 

– Les ascaris, la contamination par les ascaris se fait par la consommation d’eau souillée (même si l’eau est potable, elle peut être contaminée), ainsi que par la consommation de légumes mal lavés, crus.

 

Ankylostomes

 

– Les ankylostomes sont transmis à l’homme par contact. En marchant pied, nu, les ankylostomes passent à travers la peau, rejoignent la circulation sanguine jusqu’aux poumons. Des poumons, les ankylostomes passent par les alvéoles et rejoignent le système digestif par le pharynx.  La femelle ankylostome pond jusqu’à 10’000 œufs par jour. Ces derniers sont expulsés par les selles. Le développement des œufs se fait facilement à l’extérieur du corps humain. Les milieux favorables au développement des ankylostomes sont le climat tropical et subtropical, ainsi que dans les mines et les tunnels. Dans le cas des mines et des tunnels, les mesures prophylactiques d’hygiène ont enrayé ce parasite des pays occidentaux.

 

Trichocéphales

 

– Les trichocéphales sont transmis à l’homme par voie buccale, par l’ingestion de fruits et de légumes crus souillés ou par des doigts malpropres. La transmission se fait par les œufs de trichocéphales. Les œufs une fois arrivés dans l’intestin grêle libèrent une larve qui se développera dans le colon.

 

Taenia inerme

 

– Une fois les œufs de taenia éliminés dans les selles, ils peuvent se retrouver dans leurs hôtes intermédiaires que sont le bœuf et le cochon. Ils suivent un cycle qui les amènera à se fixer dans les muscles de ces animaux. La contamination par le taenia chez l’homme résulte de la consommation de viande crue ou mal cuite de ces animaux. Nous pouvons alors penser au steak tartare ou encore à des spécialités de différents pays utilisant de la viande crue de porc (rouleau de printemps Vietnamien ou Chinois).

 

Botriocéphales

 

– Une infestation par botriocéphales se fait par l’ingestion de viande de poisson crue ou mal cuite. Une nourriture type japonaise peut en être la source. Le mode de transmission des vers intestinaux diffère suivant l’espèce.

 

Qui sont les personnes les plus à risques ?

 

Oxyures

 

Les personnes les plus touchées par les oxyures sont les enfants. Ces derniers ont tendance à tout mettre en bouche. Or, la contamination se fait lorsque les objets sont souillés: doigts, jouets, nourriture à terre. La contamination peut aussi se faire sur les fruits et légumes souillés, consommés crus et non pelés.

 

Ascaris

 

Toute personne peut être contaminée par les ascaris, lorsqu’elle consomme sans le savoir des légumes souillés ou de l’eau potable contaminée. Il est prudent de bien laver les légumes ou de les peler.

 

Ankylostomes

 

Les personnes risquant de souffrir de contamination par ankylostomes sont surtout les personnes vivant dans les pays tropicaux et subtropicaux, où la pluie est abondante. Ce genre de climat favorisant le développement de ce type de ver intestinal. Notons que la transmission se fait à travers la peau, ainsi, il faut que les personnes marchent pieds nus sur un sol infesté. Il est donc conseillé de marcher avec des chaussures, dans ces pays à risque.

Trichocéphales

Les personnes à risque sont essentiellement les enfants qui mettent facilement tout à leur bouche, sans s’être lavé les mains.

Taenia inerme

La contamination par des taenias se faisant par l’ingestion de viande crue ou mal cuite, elle touche surtout les personnes qui consomment ce genre de viande (exemple du steak tartare, du carpacio de bœuf).

Botriocéphales

Les personnes risquant de souffrir de botriocéphalose, sont les personnes ayant consommé de la viande de poisson mal cuite ou crue. Ainsi, les personnes raffolant de mets japonais à base de poissons crus, sont plus exposés à ce risque. Notons que les botriocéphales se retrouvent sur les poissons d’eau douce, comme le saumon, perche, brochet, truite, lotte.

Comment savoir si vous être porteur de vers ? Les principaux symptômes :

Oxyures

Le symptôme très caractéristique de la contamination par oxyures est la démangeaison au niveau de l’anus, surtout la nuit. Elle s’explique par le fait que la femelle va pondre les œufs au niveau de l’anus, lorsque l’on dort. La femelle frétille et provoque ces fortes démangeaisons. D’autres symptômes légers peuvent apparaître, comme un manque d’appétit, de l’insomnie et de la nervosité.

Ascaris

Les symptômes, lors d’une infestation d’ascaris sont les suivants: coliques, douleurs au ventre, fièvre. Il est possible de perdre un peu de poids.

Ankylostomes

Une contamination par ankylostomes provoque les symptômes suivants: vomissements, diarrhées, maux de ventre, ainsi qu’une anémie. De la toux et de la fièvre peuvent apparaître, notamment lors du passage des larves dans les poumons.

Trichocéphales

Les symptômes d’une infestation de trichocéphales n’apparaissent que lorsqu’il y a beaucoup de parasites. Les symptômes suivant peuvent apparaître: maux de ventre, nausées, perte d’appétit, perte de poids, faiblesse, anémie.

Taenia inerme

Une personne ayant un ver solitaire pourra développer des troubles digestifs comme les douleurs au ventre, une alternance de constipation/diarrhée, une augmentation de l’appétit avec une perte de poids.

Botriocéphales

Lors d’une infestation par botriocéphales, les manifestations sont assez diffuses, allant des maux de ventre au malaise, une augmentation de l’appétit avec une perte de poids.

Les moyens de se prévenir des vers

En connaissant le mode de transmission des différents types de vers intestinaux, il sera possible de se prémunir.

Oxyures

Pour prévenir une infestation par oxyures, il faut respecter une bonne hygiène de vie: toujours se laver les mains avant de passer à table. Il faut régulièrement se laver en dessous des ongles, là où peuvent se loger les oxyures. Lors de contamination de fruits ou de légumes crus, il est essentiel de bien les laver et de les peler, si possible. Il est plus difficile de prévenir la contamination par oxyures chez les petits enfants qui mettent tout à la bouche.

Ascaris

Pour éviter une contamination par ascaris, il est important de bien laver ses légumes ou de les peler. Il faut aussi éviter de boire une eau contaminée, même si elle est potable.

Ankylostomes

Il est conseillé, lors de vacances dans des zones subtropicales, de porter des chaussures. Ainsi, on limitera la contamination en marchant pieds nus sur un sol infesté, les ankylostomes passant par la peau.

Trichocéphales

Afin d’éviter une infestation par trichocéphales, il est conseillé de bien se laver les mains, ainsi que tout fruit et légumes. La contamination se faisant par l’ingestion de fruits et légumes souillés par des œufs de trichocéphales.

Taenia inerme

Pour éviter une contamination par taenia, il est déconseillé de consommer de la viande de bœuf ou de porc crue ou mal cuite. Ainsi, il vaut mieux se passer de steak tartare ou de carpaccio de bœuf, ainsi que de steak à cuisson bleue.

Botriocéphales

Pour prévenir la contamination par le taenia du poisson, il est prudent de ne pas consommer de viande de poisson crue ou mal cuite. Il faut donc préférer les sushis aux légumes… ou les plats chauds si possible.