Actualité

Variant Lambda: un variant « à surveiller » selon l’OMS

Le variant Lambda, un nouveau variant du coronavirus a été classé dans la liste de surveillance de l'OMS.

Le variant lambda est un nouveau variant du coronavirus. Il fait l’objet d’une attention particulière depuis qu’il a été ajouté à la liste de surveillance des variants de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en juin. Il a balayé plusieurs pays d’Amérique du Sud au début de l’année et a été détecté dans certains États américains. Les experts en maladies infectieuses des États-Unis ne tirent pas encore la sonnette d’alarme au sujet du variant lambda. Sa progression a été lente, avec moins de 700 cas identifiés depuis son apparition aux US il y a plusieurs mois.

De plus, les experts affirment que la menace du variant lambda est insignifiante par rapport à celle du variant delta, hautement transmissible, qui se propage rapidement. Même si le variant lambda est loin d’être aussi préoccupant que le variant delta, les scientifiques restent vigilant car il a tout de même montré des signes de transmissibilité légèrement accrus par rapport aux autres variants du coronavirus.

Qu’est-ce que le variant lambda ?

Le variant lambda, également connue sous le nom de C.37, est une version émergente du nouveau coronavirus qui a été détectée pour la première fois au Pérou en août 2020. Il s’est depuis rapidement propagé dans ce pays, où il représente désormais la grande majorité des nouveaux cas. Au moins 29 pays ont signalé des cas de lambda au cours des derniers mois, la plupart en nombre relativement faible. Le Chili, l’Argentine et l’Équateur ont connu les augmentations les plus importantes en dehors du Pérou, selon l’OMS. La propagation du virus lambda en Amérique du Sud a conduit l’OMS à le désigner comme un « variant d’intérêt » le 14 juin. Cela signifie que les scientifiques ont identifié des modifications génétiques qui pourraient le rendre plus dangereux que les versions précédentes du virus.

Selon les experts, le virus lambda présente certains des mêmes types de mutations que celles observées dans les variantes alpha, bêta et gamma, qui pourraient accroître la transmission. Il présente également une mutation similaire à celle trouvée dans la variante delta, qui pourrait lui permettre d’infecter plus facilement les cellules pulmonaires. Mais le variant lambda n’est pas encore considéré comme un « variant préoccupant » par l’OMS. L’agence réserve cette étiquette aux variants dont il a été démontré de manière plus définitive qu’ils se propagent plus rapidement, rendent les gens plus malades ou échappent aux vaccins ou aux traitements. Ce groupe comprend les variantes alpha, bêta, gamma et delta. Les experts ont également souligné que le variant lambda n’était qu’un variant parmi d’autres.

Quelle est l’efficacité des vaccins contre le variant lambda ?

Même si le variant lambda venait à se répandre en France et en Europe, il y a de bonnes nouvelles. Deux des trois principaux vaccins contre le coronavirus semblent bien fonctionner contre lui. Les vaccins Pfizer et Moderna ont la capacité de neutraliser le variant lambda. Il a cependant montré une légère résistance aux deux vaccins à ARNm, mais les injections sont restées très efficaces, selon une première étude, qui n’a pas encore fait l’objet d’un examen par les pairs. Visiblement, les vaccins induisent des anticorps suffisamment efficaces pour tuer le virus. Le vaccin Johnson & Johnson, en revanche, n’offre pas les mêmes défenses contre les virus lambda ou delta.

Source

https://www.who.int/en/activities/tracking-SARS-CoV-2-variants/

Articles similaires