Maladie

Variant delta (ou variant Indien) : contagiosité, symptômes, risques et efficacité des vaccins

Le variant Indien ou delta continue de se propager rapidement dans de nombreuses régions du monde. Que savons-nous de ce variant jusqu'à présent ?

Le variant du virus SRAS-CoV-2 appelé variant Indien ou delta continue de se propager rapidement dans de nombreuses régions du monde. Que savons-nous de ce variant jusqu’à présent ?

Le variant delta du SRAS-CoV-2, scientifiquement connue sous le nom de lignée B.1.617.2 a été identifiée pour la première fois par des scientifiques en décembre 2020 en Inde. En avril 2021, le variant delta est devenue le variante le plus répandue à l’origine des nouveaux cas de COVID-19 en Inde. Depuis lors, ce variant a été signalé dans 80 pays, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Récemment, on s’est inquiété, en particulier au Royaume-Uni et aux États-Unis, du fait que le variant delta pourrait donner lieu à une nouvelle vague de COVID-19, faisant ainsi reculer les efforts nationaux et internationaux visant à assouplir les restrictions en matière de pandémie.

Selon le dernier rapport de Public Health England (PHE), le variant delta pourrait être devenue le variant dominant au Royaume-Uni, puisque « 74 % des cas séquencés [d’infection par le SRAS-CoV-2] et 96 % des cas séquencés et génotypés » sont dus à cette variante.

Le Dr Anthony S. Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, aurait averti que « tout pays qui possède le variant delta devrait s’inquiéter d’une recrudescence des infections, en particulier si ce pays n’a pas vacciné une proportion importante de sa population ».

Quel est le degré de contagion de le variant delta ?

D’après les données du Royaume-Uni, le variant delta est environ 60 % plus transmissible que le variant alpha, qui était auparavant appelée B.1.1.7. Le variant alpha, quant à lui, est plus transmissible que la souche précédemment dominante dans le pays. Le professeur Wendy Barclay, professeur de virologie et chef du département des maladies infectieuses à l’Imperial College de Londres, au Royaume-Uni, a expliqué que cet variant est plus transmissible que les précédents en raison de certaines mutations clés dans la protéine spike, qui permet au virus de pénétrer et d’infecter les cellules saines.
« Le variant delta présente deux mutations importantes dans sa protéine spike », a-t-elle noté. « L’une d’entre elles se situe au niveau du site de clivage de la furine, ce qui, selon nous, est très important pour la capacité d’adaptation du virus dans les voies respiratoires. » « Le virus qui a émergé à Wuhan était sous-optimal à cet égard. Le variant alpha a fait un pas vers l’amélioration de cet aspect grâce à une certaine mutation, et le variant delta s’en est inspirée et a fait un deuxième pas, plus important, vers l’amélioration de cette caractéristique », a déclaré le professeur Barclay.

Les symptômes d’infection au variant delta sont-ils différents ?

Les données recueillies par les scientifiques britanniques indiquent également que les symptômes primaires de l’infection par le variant delta du SRAS-CoV-2 sont différents de ceux observés lors de l’infection par les variants précédents.

Ainsi, les données de l’étude ZOE Covid Symptom Study, dont l’analyse scientifique est menée par des experts du King’s College London, suggèrent que les principaux symptômes de l’infection par le variant delta sont des maux de tête, un mal de gorge et un nez qui coule. Il s’agit d’un changement par rapport aux informations officielles sur les symptômes du COVID-19 – telles que celles fournies par le National Health Service (NHS) du Royaume-Uni qui mentionnent la fièvre, la toux continue et la perte de l’odorat ou du goût comme les principaux symptômes de la maladie. Le risque serait que les gens le prennent plus comme un mauvais rhume et n’y prêtent pas attention.

Les vaccins fonctionnent-ils contre le variant delta?

Pour le moment, le vaccin à ARNm [Pfizer-BioNTech et Moderna], à raison de deux doses de ce vaccin, semble être très efficace contre cette variante. Les vaccins à vecteur viral de [Johnson & Johnson] et AstraZeneca semblent également efficaces, à hauteur d’environ 60 %. Les vaccins à ARNm sont efficaces à 88 % environ contre le variant delta.

 

Articles similaires