Bien être

Un jogging de 30 minutes par jour rallonge les télomères et ralenti le vieillissement de 9 ans

Courir pendant 30 à 40 minutes, 5 jours par semaine réduit le vieillissement cellulaire de 9 ans.

Des recherches soulignent l’importance de l’activité physique, après avoir constaté que les personnes très actives peuvent faire reculer leur âge biologique de plusieurs années.

Selon les chercheurs, courir pendant 30 à 40 minutes, 5 jours par semaine réduit le vieillissement cellulaire de 9 ans. Un chercheur de l’université Brigham Young à Provo, a découvert que ce type d’exercice régulier pendant 5 jours par semaine peut réduire le raccourcissement des télomères et ainsi diminuer le vieillissement cellulaire de 9 ans.

Les télomères sont les capuchons protecteurs situés aux extrémités des chromosomes, structures filiformes des cellules qui contiennent notre ADN. Ils sont souvent comparés aux embouts en plastique situés à l’extrémité des lacets de chaussures, car ils empêchent les extrémités des chromosomes de s’effilocher et de se coller aux autres chromosomes. Les télomères sont considérés comme un marqueur de l’âge biologique. Au fur et à mesure que nous vieillissons, la longueur des télomères raccourcit. Lorsque les télomères deviennent trop courts, ils ne sont plus en mesure de protéger les chromosomes, ce qui peut entraîner l’arrêt du fonctionnement des cellules et leur mort. Autrement dir, chaque fois qu’une cellule se divise, ces tronçons raccourcissent naturellement. Lorsque la longueur des télomères atteint un certain seuil, la cellule devient sénescente, c’est-à-dire qu’elle ne peut plus se diviser et meurt.

La taille de nos télomères en partie entre nos mains

De mauvaises habitudes de vie, comme le manque d’exercice, peuvent également contribuer au raccourcissement des télomères en provoquant un stress oxydatif, c’est-à-dire l’incapacité de l’organisme à compenser les dommages cellulaires causés par les radicaux libres. Les cellules de notre corps sont mises à rude épreuve tout au long de notre vie. Des facteurs environnementaux, tels que les rayons ultraviolets, une mauvaise alimentation et l’alcool, ainsi que des facteurs psychologiques, dont le stress, exposent nos cellules à des dommages importants. Ces facteurs endommagent l’ADN de nos cellules et nous prédisposent au cancer et à d’autres maladies.

Heureusement, nous disposons de systèmes biologiques sophistiqués pour contrer ces dommages. L’un de ces mécanismes intervient dans le vieillissement cellulaire, garantissant que les cellules individuelles vivent un certain temps avant de mourir.

Comment fonctionnent les télomères ? Et pourquoi certaines personnes vieillissent-elles plus vite que d’autres ?

Cette menée par le professeur Larry Tucker du département des sciences de l’exercice à Brigham démontre à quel point l’activité physique est importante pour la protection contre le vieillissement cellulaire. Les résultats ont été publiés récemment dans la revue Preventative Medicine.

Pour son étude, le professeur Tucker a analysé les données de 5 823 adultes ayant participé à la National Health and Nutrition Examination Survey 1999-2002. Le chercheur a examiné la longueur des télomères de chaque participant. En outre, il a examiné la participation des sujets à 62 activités physiques sur une période de 30 jours, utilisant ces informations pour calculer leur niveau d’activité physique.

Par rapport aux participants sédentaires, ceux qui étaient très actifs avaient une longueur de télomères représentant un âge biologique de 9 ans de moins, et un âge biologique de 7 ans de moins par rapport à ceux qui étaient modérément actifs. Trente minutes de jogging par jour, 5 jours par semaine, ont été considérées comme très actives pour les femmes, tandis que 40 minutes de jogging par jour, 5 jours par semaine, ont été considérées comme très actives pour les hommes.

Le professeur Tucker dit avoir été surpris de découvrir que la longueur des télomères entre les participants sédentaires et ceux qui étaient modérément actifs n’était pas significativement différente. Cela indique que pour se protéger du vieillissement cellulaire, il est préférable de pratiquer une activité physique très régulière.

Les facteurs qui influencent l’âge biologique

La longueur des télomères peut être utilisée pour indiquer l’âge biologique d’un individu (qui est différent de l’âge chronologique). Les scientifiques savent désormais que de nombreux facteurs dont l’exercice physique, le sommeil, la dépression et certaines mutations génétiques sont associés à une réduction de la longueur des télomères et, par extension, peuvent entraîner un vieillissement biologique prématuré.

Par exemple, une étude récente publiée dans la revue Pediatrics démontre que les enfants qui avaient perdu leur père avaient des télomères significativement plus courts. De même, une revue systématique publiée dans le numéro de septembre 2017 du Journal of Psychiatric Research montre également une association entre l’adversité pendant l’enfance, notamment la violence, le placement en institution et la pauvreté et des télomères plus courts.

Sources

Physical activity and telomere length in U.S. men and women: An NHANES investigation

 

Articles similaires