Homeopathie

Tuberculinum, un remède homéopathique à action générale

L’homéopathie se définit comme une méthode thérapeutique consistant à donner au malade une substance à dose infinitésimale. C’est une thérapie qui préconise la loi de la similitude. L’origine des médicaments homéopathiques est très diverse. Il peut être animal, végétal, chimique ou minéral. La souche homéopathique de Tuberculinum est obtenue à partir de la culture de la souche de Mycobacterium tuberculosis. C’est une souche d’origine bovine et humaine. Tuberculinum est anciennement connu sous le nom de T.K. ou Tuberculine de Koch.

Le remède se présente sous différentes formes. A citer des granules, des gouttes, des doses, des triturations, des suppositoires et des ampoules buvables. La matière de base des doses globules et des granules sont le lactose et le saccharose. Seul le lactose compose les triturations en poudre orale. Quant aux restes, ce sont tous des solutions hydro-alcooliques.

Dans quel cas devons-nous l’utiliser ?

Les indications thérapeutiques de Tuberculinum sont nombreuses. Son action peut être préventive ou curative.

Comme prévention, on peut citer les rhinopharyngites, les angines chroniques présentant une inflammation des amygdales et les otites. De même que les bronchites qui reviennent régulièrement.

Ce remède soigne les otites séromuqueuses, les rhumes allergiques et l’asthme allergique. C’est aussi efficace en cas de trachéite qui se traduit par une toux irritante. Il est également utile au rétablissement des orgelets ayant tendance à revenir.

Voici la liste des autres maladies traitables avec ce remède homéopathique :

  • Infections urinaires récidivantes ou persistantes.
  • Troubles gynécologiques pendant l’adolescence ou chez les jeunes femmes. Troubles se manifestant par des leucorrhées et des troubles des cycles menstruels.
  • Eczéma situé sur le cuir chevelu, au niveau des plis de flexion et derrière les oreilles. Il se traduit par de fortes démangeaisons surtout à chaleur du lit.
  • Inflammation de la peau suite à une allergie de contact avec l’allergène sensible.
  • Migraine ophtalmique.
  • Anxiété et trouble de sommeil.

Comment utiliser le remède correctement ?

On prend ce remède homéopathique en dehors du tabac, de la menthe, du café mais également des repas. Comme mode de consommation, on laisse les doses et les granules fondre sous la langue. Les nourrissons peuvent les dissoudre dans un peu d’eau. C’est un remède homéopathique utilisable durant la grossesse et l’allaitement.

Posologie recommandée :

Une dose de 30 CH, tous les 15 jours pendant 3 mois, traite divers maux.  A citer les bronchites récidivantes, l’asthme allergique, les trachéites, les pathologies O.R.L. et les orgelets récidivants. La même dose soigne les infections urinaires persistantes ou récidivantes à Colibacilles.

En cas de troubles gynécologiques et dermatologiques, prendre 1 dose à dilution 30 CH, tous les 15 jours. La prise doit se faire pendant une durée de 3 mois. La dose et la durée sont similaires pour le traitement de la migraine ophtalmique, les troubles du sommeil et l’anxiété.

Articles similaires