3 conseils pour prendre soin de sa thyroïde

Une maladie de la thyroïde peut engendrer un fonctionnement ralenti de cette glande située à la base du cou (hypothyroïdie), ou au contraire son hyperfonctionnement (hyperthyroïdie).

Le repos, l’alimentation, la pratique d’activité physique reguliére et le contôle de certains traitements aident à proteger sa thyroïde.

Le repos

La première chose à faire est de bien se reposer. L’une des causes des troubles des thyroïdes est le stress et l’anxiété. Ces derniers enclenchent de nombreuses sécrétions hormonales. Les glandes thyroïdiennes ne sont plus équilibrées.

Pour éviter cela, il faut se reposer de temps en temps. Il est question de se détendre et de se relaxer un peu pour mettre fin au stress et à l’anxiété quotidienne. Déjà, il faut dormir suffisamment tous les jours. En moyenne, une personne doit au moins dormir 7 heures par jour. Ce sommeil doit être non seulement de quantité, mais aussi de qualité. Il faut dormir dans des bonnes conditions de sommeil.

L’alimentation pour une thyroïde en santé

L’adoption d’un bon régime alimentaire a toujours joué un rôle important pour le bien-être de l’organisme. Une bonne hygiène alimentaire participe aux soins de la thyroïde. Chaque jours, il faut modifier ses habitudes de vie et soigner son assiette. Il est recommandé de manger sain, varié et équilibré au quotidien. Pour prendre soin de la thyroïde, certains aliments sont à privilégier tandis que d’autres sont à éviter.

Les aliments à privilégier

Il faut privilégier les aliments riches en iode. Il s’agit d’un oligoélément comme le fer ou le magnésium. Chaque personne doit au moins consommer 150 microgrammes par jour de ces éléments. Vous pourrez trouver de l’iode dans les aliments comme les fruits de mer, les poissons, les algues, etc.

La vitamine D est importante pour assurer la régulation des hormones thyroïdiennes. La carence en vitamine D peut engendrer des conséquences néfastes. Il faut alors faire une cure de vitamine D. Vous en trouverez aussi dans de l’huile de foie de morue.

Les aliments riches en sélénium et en zinc sont à privilégier:

Le premier a un pouvoir antioxydant et régulateur de la synthèse des hormones thyroïdiennes. Les céréales complètes, les champignons, les jaunes d’œufs, le poisson, des noix de Brésil, etc sont aussi recommandés.

Le second joue un rôle dans la synthèse des hormones thyroïdiennes. On en trouve dans les huîtres, les poissons, le fromage, le cacao, etc.

Les aliments à éviter

Pour proteger sa thyroïd, il faut éviter de consommer certains aliments. Il en est ainsi des choux. On parle plus précisément des choux de Bruxelles, des brocolis, des choux rouges, etc.  Ces derniers peuvent avoir des conséquences sur la thyroïde. En effet, le chou empêche la bonne synthèse de la glande à cause des antithyroïdiens naturels dans sa composition. Évitez, ou du moins limitez votre consommation de choux dans ce cas.

Le tabagisme est responsable de la production anormale des glandes thyroïdiennes. Ce sont les composants du tabac qui sont néfastes au fonctionnement de la thyroïde. Des nodules et des petites masses finissent par apparaître au niveau de la glande thyroïde. À noter que le tabac empêche la captation de l’iode par la thyroïde. C’est pour cette raison qu’il faut éviter de fumer si possible.

La pratique d’activité physique

Il ne faut pas oublier de faire des exercices physiques réguliers pour entretenir sa thyroïde. Pratiquer une activité permet de stimuler la totalité de l’organisme. La thyroïde et ses hormones en font partie. Les exercices vont réguler l’action des hormones thyroïdiennes.

Le choix d’activité physique à pratiquer est très large. Il y en a pour tous les goûts, pour tous les âges et pour tous les budgets. Il faut tout simplement trouver l’activité adaptée pour soi. Les activités physiques préconisées en temps normal sont la marche, la course, la natation, le vélo, etc. Pratiqué une activité physiques au moins 3 fois par semaine pendant 40 minutes.

Cependant la prise de certains médicaments peut perturber le bon fonctionnement de la thyroïde. Ils sont composés de molécules contreindiqués. Il en est ainsi des antiseptiques iodés de type Bétadine, de la cortisone, de certaines thérapies ciblées et des immunothérapies contre le cancer, des amiodarones, des interférons, etc.

Certains traitements médicamenteux sont à éviter . Dans le cas où ces traitements seraient obligatoires, il faut prendre également des doses régulières d’hormones thyroïdiennes. Le mieux étant toujours de consulter votre medecin.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -