Trèfle rouge : description de la plante

le trèfle rouge

De son nom scientifique Trifolium pratense, le trèfle rouge est une plante vivace à feuilles trimères alternes et à tige dressée. Il fait partie de la famille des fabacées. Originaire d’Asie et d’Europe, acclimaté en Australie et en Amérique du Nord, cette plante est abondamment cultivée en tant que fourrage et fixateur d’azote. On récolte les capitules en été, dès leur ouverture. Appelé également trèfle des prés ou miel des prés, ses fleurs se situent au sommet de la tige. Elles sont de couleur blanchâtre à la base et rouge violacé au sommet.

Quels sont ses principes actifs ?

Le miel des prés est connu pour ses vertus sédatives, diurétiques et antitussives. Il sert aussi à atténuer les symptômes liés à la ménopause. Ses principes actifs sont : isoflavones (biochanine A, formononétine, daidzéine, génistéine), saponines, coumarine et huile essentielle. Dans le passé, on a utilisé cette plante pour traiter le cancer du sein. Pour cela, on a appliqué une décoction concentrée à l’emplacement de la tumeur pour l’extérioriser et l’éradiquer.

Quand peut-on l’utiliser ?

Le trèfle des prés possède des propriétés phyto-oestrogéniques. Il est donc en mesure de soigner les troubles liés à la ménopause, dont la nervosité et les bouffées de chaleur. C’est également un diurétique, un dépuratif, un cholérétique, un antitussif, ainsi qu’un antispasmodique. Ainsi, il peut notamment contribuer au traitement des toux spasmodiques. Par ailleurs, cette plante a aussi un effet préventif des troubles cardiovasculaires, en particulier chez les femmes. En outre, on peut l’utiliser en cas de diarrhée ou pour rafraîchir les yeux fatigués. En usage externe, le trèfle rouge aide à soigner les problèmes de peau, y compris chez les enfants. Il permet de soulager les individus atteins d’eczéma, de psoriasis, d’ulcères ou de démangeaisons cutanés. Il peut aussi s’avérer utile dans le traitement de la goutte.

Sous quelle forme peut-on la trouver ?

En phytothérapie, le trèfle des prés peut être utilisé sous forme d’infusion, de teinture mère, de capsule, d’extraits fluides, de poudre, de crème, ou encore d’onguent.

Comment l’utiliser pour bénéficier pleinement de ses bienfaits ?

Pour soulager les effets de la ménopause, calmer les démangeaisons cutanées,… :

  • En infusion : faire bouillir durant 15 minutes 4 g de fleurs séchées (250 ml d’eau). Ensuite, en boire 2 à 3 tasses tous les jours ;
  • En teinture mère : ingérez 40 à 80 gouttes 2 à 3 fois par jour
  • En extraits fluides : prenez 1 ml 3 fois par jour ;
  • Et, en capsule de 500 mg : prenez 4 à 8 capsules par jour.

Par voie externe, il est possible de d’utiliser l’infusion froide en compresse.

Précautions d’emploi

À ce jour, il n’y a pas de précaution particulière concernant les doses recommandées.

Quels sont les contre-indications ?

Le miel des prés est contre-indiqué aux femmes qui allaitent, ou ceux qui sont enceintes, ou encore ceux qui ont un cancer du sein.