Traitement de l’asthme : Les approches complémentaires et alternatives qui aident

Les traitements de l’asthme par les médecines complémentaires et alternatives (MCA) vont des exercices respiratoires aux remèdes à base de plantes.

Si vous envisagez de recourir aux MCA pour traiter votre asthme, voici ce que vous devez savoir.

– Acupuncture

Pendant l’acupuncture, le praticien insère de très fines aiguilles dans la peau à des endroits précis du corps. Il existe pour l’instant peu de preuves que cette thérapie soit un traitement efficace contre l’asthme. Cependant, certaines recherches suggèrent que l’acupuncture pourrait réduire le besoin de stéroïdes inhalés, en particulier chez les enfants. Mais des études plus définitives sont nécessaires. Si vous décidez d’essayer l’acupuncture, travaillez avec un acupuncteur expérimenté et agréé.

– Exercices respiratoires

Les exercices de respiration utilisés pour l’asthme comprennent la technique Buteyko et la respiration de yoga (pranayama). Vous prenez des respirations lentes, profondes et régulières pour modifier votre schéma respiratoire et empêcher la respiration rapide (hyperventilation). Ces exercices ne semblent pas améliorer la réaction allergique qui déclenche les symptômes de l’asthme.

Un examen complet des recherches sur les exercices respiratoires pour l’asthme a révélé que ces exercices peuvent offrir des avantages. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer leur efficacité. Cependant, les exercices de respiration sont faciles à faire et peuvent vous aider à vous détendre. Certaines personnes qui les ont essayés ont déclaré se sentir mieux.

– Manipulation chiropratique

Quelques études ont laissé entendre que la manipulation de la colonne vertébrale pourrait contribuer à réduire le nombre de crises d’asthme et le besoin de médicaments.

Régime alimentaire, vitamines et compléments

Un régime alimentaire nutritif vous aide à rester en bonne santé. De plus, de plus en plus d’études montrent que certaines vitamines et nutriments présents dans les aliments peuvent aider à soulager les symptômes de l’asthme.

Trois d’entre elles semblent prometteuses :

– Les antioxydants

Les personnes souffrant d’asthme sévère semblent avoir des taux plus faibles de ces nutriments protecteurs présents dans les fruits et légumes. Des études ont laissé entendre que la consommation d’aliments riches en vitamines C et E, des antioxydants, pourrait atténuer les symptômes de l’asthme.

– Les acides gras oméga-3

Ces huiles saines que l’on trouve dans plusieurs types de poissons peuvent réduire l’inflammation qui conduit aux symptômes de l’asthme. De petites études suggèrent que les suppléments d’huile de poisson offrent également un avantage. Il n’est pas clair si les oméga-3 provenant des graines de lin et de l’huile de colza ont les mêmes effets bénéfiques que les oméga-3 trouvés dans le poisson. Les oméga-3 présentent également un certain nombre d’autres avantages pour la santé.

– Vitamine D

Certaines personnes souffrant d’asthme sévère ont de faibles taux de vitamine D. La vitamine D, anti-inflammatoire, peut réduire les symptômes de l’asthme chez certaines personnes. Demandez à un médecin quelle est la meilleure quantité de vitamine D.

Une gélule de multivitamine peut vous aider à obtenir des nutriments. Mais la meilleure façon de s’assurer que vous êtes bien nourri est de suivre un régime alimentaire varié, riche en aliments frais et non transformés. Il n’y a aucun inconvénient à augmenter votre consommation de fruits et légumes et d’aliments riches en acides gras oméga-3. Tels que les poissons, les noix, les légumes verts et les graines de lin moulues.

Remèdes à base de plantes

Les remèdes à base de plantes sont utilisés depuis des milliers d’années pour traiter les problèmes pulmonaires en Asie. Certains se sont révélés prometteurs dans le cadre de la recherche. Les médicaments traditionnels chinois, indiens et japonais impliquent généralement l’utilisation de mélanges d’herbes. La prise de certaines herbes en combinaison peut être plus efficace que la prise d’une seule herbe.

Faites preuve de prudence avec les remèdes à base de plantes. Tenez compte de ces préoccupations avant de prendre un remède à base de plantes médicinales :

– La qualité et la dose

Il n’existe généralement pas de normes de contrôle de la qualité pour les remèdes à base de plantes. Les remèdes peuvent varier en qualité et en force. Le produit que vous achetez peut contenir des ingrédients qui ne figurent pas sur la liste, ou le produit peut être contaminé. Les remèdes à base de plantes importés des pays en développement présentent un risque élevé de contamination. Ce qui peut être dangereux pour votre santé.

– Les effets secondaires

Les effets secondaires causés par les remèdes à base de plantes peuvent être mineurs ou graves. Cela dépend de la plante et de la dose que vous prenez. Faites particulièrement attention aux herbes et aux suppléments qui contiennent de l’éphédra. Ces substances peuvent provoquer de dangereuses hausses de la tension artérielle.

– Interactions médicamenteuses.

Certains remèdes à base de plantes peuvent interagir avec d’autres médicaments.

Ces préoccupations ne signifient pas nécessairement qu’essayer un traitement à base de plantes est une mauvaise idée. Vous devez juste être prudent.

– Massage

Des études laissent entendre que le massage pourrait aider les enfants asthmatiques à mieux respirer. Un essai récent et bien contrôlé a révélé que les enfants qui recevaient un massage doux du dos de 20 minutes au coucher de la part d’un parent avaient considérablement amélioré leur fonction pulmonaire après cinq semaines. Le massage pour le traitement de l’asthme semblait fonctionner mieux chez les enfants de 4 à 8 ans que chez les enfants de 9 à 14 ans.

– Techniques de relaxation

La thérapie de relaxation permet de faire baisser la pression sanguine et de ralentir la respiration. Les techniques comprennent la méditation, le biofeedback, l’hypnose et la relaxation musculaire progressive (technique Alexander). La thérapie de relaxation peut aider à réduire le stress, ce qui peut améliorer votre état de santé général.

– Tenir compte des preuves et de la sécurité

Des études mieux conçues sont nécessaires avant de pouvoir se prononcer clairement sur les thérapies complémentaires et alternatives de l’asthme susceptibles d’aider. Consultez votre médecin avant d’essayer un traitement complémentaire ou alternatif de l’asthme. Et n’arrêtez pas les médicaments prescrits ou tout autre traitement médical.

Sources

Kalaci O, et al. Complementary and alternative medicine use in children with asthma. Complementary Therapies in Clinical Practice. 2019; doi:10.1016/j.ctcp.2019.02.017.

Rakel D, ed. Asthma. In: Integrative Medicine. 4th ed. Elsevier; 2018.

https://www.clinicalkey.com. Accessed Sept. 18, 2020.

Martin RJ. Complementary, alternative, and integrative therapies for asthma. h

ttps://www.uptodate.com/contents/search. Accessed Aug. 27, 2020.