Toux persistante: comment venir à bout d’une toux qui n’en finit pas

Après un rhume (refroidissement), une grippe ou dans le cas de la Covid-19, la toux peut persister pendant quelques jours. Voire plusieurs semaines après la disparition des autres symptômes. Cela est gênant dans la mesure où c’est épuisant et inquiétant. De plus, il est difficile de faire comprendre à l’entourage que vous n’êtes plus vraiment malade.
Selon les médecins, ce phénomène est tout à fait normal. Car la réponse inflammatoire post-virale peut comporter une hyper-réactivité bronchique et donc une hypersécrétion de mucus. Il faut cependant rester vigilant. Une toux, même persistante doit s’arrêter une fois que vous êtes totalement rétabli. Si celle-ci dure plus de deux mois, il est nécessaire d’y apporter plus d’attention. En effet, il s’agit peut-être du symptôme d’une autre pathologie comme les allergies, les reflux gastriques ou l’asthme.

D’où vient la toux? Différence entre une toux sèche et une toux grasse

La toux résulte d’une réaction de l’organisme contre les microbes et les particules étrangères présents dans les voies respiratoires. Elle sert donc à expulser le mucus ainsi que les substances indésirables et irritantes. Elle constitue ainsi un élément important dans la défense du corps contre les maladies.

Il existe différents types de toux, mais il convient en particulier de préciser la différence entre la toux sèche et la toux grasse. En général, la toux sèche constitue l’un des premiers signes du refroidissement ou rhume. Elle se transformera après quelques jours en une toux grasse. L’absence de mucosités caractérise la toux sèche qui peut être plus fatigante et douloureuse. Lorsque l’inflammation est plus importante, la toux peut évoluer vers une toux grasse permettant d’évacuer les mucosités qui se trouvent dans les voies respiratoires. Le traitement à mettre en place doit tenir compte de cette manifestation de la toux.

Que faire en cas de toux persistante ?

Soignez-vous à temps

Un rhume ou une grippe prise en charge à temps évite le risque de toux persistante. Il est ainsi conseillé de bien se soigner dès l’apparition des premiers symptômes. Pour que le traitement soit plus efficace, il est important de se reposer. En effet, cela permet à l’organisme de récupérer plus rapidement et de laisser au système immunitaire le temps d’agir. En général, le repos aide à réduire la durée globale de tous les symptômes.

Faites attention à l’air que vous respirez

Lorsque vous toussez, essayez d’éviter les endroits où l’air est pollué. Car cela contribuera à faire persister la toux. Évitez ainsi la fumée, les odeurs auxquels vous êtes allergiques comme le parfum par exemple. N’hésitez pas à utiliser des purificateurs d’air pour éliminer la poussière ou les particules qui peuvent être irritantes pour la gorge. Il faut également savoir que les appareils de chauffage ont tendance à assécher l’air. Ce qui peut accentuer la persistance de la toux. Dans ce cas, il peut être nécessaire d’utiliser un humidificateur pour humidifier l’air ambiant.

Consommez du miel

Le miel est connu pour aider à soulager la toux. Vous pouvez boire du thé ou une boisson chaude avec du miel afin de calmer l’irritation de la gorge. Grâce à ses propriétés antibactériennes, le miel peut contribuer à combattre l’infection. Quant au liquide chaud, il permet de diluer les mucus qui s’accumulent dans la poitrine et les sinus. Le miel peut aussi être consommé directement à raison d’une cuillerée par prise. Une étude publiée en décembre 2007 dans le journal Jama Pediatrics montre que le miel, qui a été comparé au dextrométhorphane, agit favorablement pour soulager les toux nocturnes et les difficultés de sommeil dues à une infection des voies respiratoires supérieures chez les enfants.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Faites des inhalations

Tout comme la boisson chaude, l’air chaud et humide favorise l’élimination des mucus provoquant la toux. L’inhalation d’eau chaude participe aussi à hydrater les voies nasales et les voies respiratoires afin d’améliorer la respiration. Pour une plus grande efficacité, n’hésitez pas à ajouter quelques feuilles d’eucalyptus pour profiter de ses propriétés antivirales et antimicrobiennes. Si vous ne trouvez pas de feuilles, vous pouvez aussi ajouter quelques gouttes d’huile essentielle à l’eau bouillante avant l’inhalation. De même, une douche chaude peut avoir un effet bénéfique sur la toux tout en vous permettant de vous détendre.

Nettoyez les voies nasales

Il est possible d’utiliser un pot Neti ou de procéder à un rinçage des sinus pour éliminer l’excès de mucus. Mais il est recommandé de ne pas effectuer plus d’un lavage par jour. En effet, si vous enlevez trop de morve, cela risque d’assécher le nez et de réduire la quantité de globules blancs qui luttent contre l’infection.

Ca ne part toujours pas? Demandez conseil à votre médecin

Si votre n’arrivez pas à arrêter votre toux malgré vos efforts, le mieux est de demander conseil auprès de votre médecin. Il pourra vous prescrire des antitussifs et des expectorants. C’est-à-dire des médicaments qui aident à diluer les mucus. Si vous utilisez des médicaments en vente libre, veillez à ne pas dépasser un traitement d’une semaine. Sinon ils deviendront moins efficaces. Si votre gorge vous démange, pensez également à sucer une pastille pour le soulager.

Source

Effect of Honey, Dextromethorphan, and No Treatment on Nocturnal Cough and Sleep Quality for Coughing Children and Their Parents. JAMA Pediatrics
https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/fullarticle/571638