Tout ce qu’on doit savoir à propos du ginkgo

ginkgo biloba

Le ginkgo est un conifère plein de substances actives comme les lactones terpéniques, les flavonoïdes et les triterpènes. Elle est originaire d’Asie et reconnue sous le nom scientifique ginkgo biloba. Appelé aussi arbre aux 40 écus, cet arbuste fait partie de la famille des ginkgoacées ou ginkgoaceae. Il peut mesurer 40 m de hauteur et les européens l’utilisent pour concevoir des objets de décoration. Il est consommé par les japonais et les chinois depuis des lustres.

Pour quelle raison son utilisation est conseillée ?

Employé sous des aspects divers, le ginkgo dispose vraisemblablement des vertus thérapeutiques. Il est davantage connu pour des soins et des traitements portés aux problèmes cardiaques et psychiques. En effet, il stimule la dilatation des vaisseaux sanguins, assure une bonne circulation du sang et améliore la mémoire. Il prévient et diminue les risques d’arrêt cardiaques. Le ginkgo stable la pression sanguine et réduit les risques d’hypertension. Il ralentit les maladies de Parkinson, de Raynaud et d’Alzheimer. Le ginkgo également soulage également les affections urinaires (asthme ou bronchite) et répare les troubles urinaires.

Les informations nécessaires en phytothérapie

Les feuilles vivaces et les graines de ginkgo sont employées pour fabriquer des infusions, des extraits liquides ou aqueux, des poudres, des capsules, des comprimés, des gélules, des ampoules, des teintures mères, des tisanes (feuilles fraîches), cataplasmes (application des feuilles broyés sur la partie lésée) et des décoctions (feuilles séchées).

C’est aussi un excellent adoucissant, un véritable allié de la peau qui a su garder toutes ses valeurs et ses spécificités à travers les années passées. En effet, le ginkgo propose des actions réparatrices, drainantes, protectrices et stimulantes. Il favorise la lutte contre la couperose, les engelures, les rosacées, la dépigmentation et le vieillissement des cellules. Il cicatrise facilement aussi les brûlures, les ulcères et les ecchymoses.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

C’est l’allié parfait de la santé, de la sérénité et de la joie de vivre

Le ginkgo entre actuellement dans la fabrication des différentes médications et des compléments nutritionnels. Tous ces produits visent essentiellement à consolider les fonctions cérébrales et le débit sanguin. En effet, cette plante lutte fortement contre les stress (légers ou intenses), les troubles de la mémoire, l’insuffisance circulatoire, le manque de concentration, tout type de dépression et les dysfonctionnements de l’humeur. Elle profère également des actions bonnes mines, vasodilatatrices et neuro-protectrices.

Quelles sont les risques et les dangers encourus ?

Pour éviter les séquelles conséquentes, les personnes souffrantes d’insomnies, de problèmes hépatiques, d’hémophiles ou d’épilepsies ne doivent pas utiliser le ginkgo. Tout comme les femmes en période de lactation ou de grossesse. Il peut aussi engendrer des légères constipations, des maux d’estomac, des nausées, des réactions allergiques dermiques, de la diarrhée ou de maux de tête. Il faut noter qu’une cure à base de cette plante doit durer au moins 3 mois. Si vous avez besoin d’aides ou de conseils, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un phytothérapeute.