Tout ce qu’il faut savoir sur le syndrome du raton laveur.

Les troubles alimentaires font partie des problèmes difficiles à gérer pour beaucoup de gens. Ils peuvent se traduire en boulimie ou en anorexie. Il y a aussi le syndrome du raton laveur qui est moins connu que les deux premiers, mais qui atteint de plus en plus de personnes. Les victimes peuvent même ne pas s’en rendre compte. Zoom sur le syndrome du raton laveur.

Qu’est-ce qu’un syndrome du raton laveur ?

Bien que son appellation semble être attendrissante, le syndrome du raton laveur reste un trouble qui peut s’avérer dangereux au final. En effet, il désigne le fait d’avoir toujours envie de grignoter tout comme le raton laveur. Les patients qui en souffrent ne peuvent pas résister à n’importe quelle nourriture.

Ce trouble d’alimentation peut toucher tout le monde et principalement les jeunes. Les victimes ne peuvent pas gérer leur habitude compulsive face à la nourriture. Au final, cela met leur santé en danger, car le grignotage peut causer des maladies de tout genre.

Heureusement, il est très facile de reconnaître ce trouble. Il suffit de voir l’habitude alimentaire de la personne. Si elle n’arrête pas les fringales jour et nuit, elle pourrait donc souffrir de ce type de syndrome. L’idéal est de faire appel à une aide qualifiée pour le combattre.

Quelles sont les causes et les conséquences du syndrome du raton laveur ?

Plusieurs éléments peuvent être à l’origine du syndrome du raton laveur. Cela peut être l’angoisse sociologique et professionnelle, la fatigue, la relation toxique, etc. En général, tout ce qui peut provoquer une émotion négative peut pousser une personne à grignoter sans arrêt. Elle peut finir par souffrir de ce trouble alimentaire.

En quelque sorte, l’hyper-alimentation peut être considérée par la victime comme une compensation à sa souffrance émotionnelle et physique. Par conséquent, elle atteint rapidement un problème de surpoids. En l’espace de deux ans, elle peut gagner entre 10 et 20 kilos. La raison est que la sécrétion d’insuline permanente lors des grignotages engendre des hypoglycémies réactionnelles.

Si cela cause déjà des soucis niveau apparence, médicalement parlant, les troubles pouvant en découler pourraient être encore plus graves. Hypertension, problèmes cardiovasculaires, diabète, dépression, problèmes cognitifs, etc., ce sont autant de maladies qui pourraient ensuite en être dérivées.

Comment surmonter le syndrome du raton laveur ?

Ce trouble alimentaire peut donc provenir d’une source très lointaine. Alors pour s’en débarrasser et revenir à une alimentation plus équilibrée et plus saine, il faut d’abord déterminer les causes sous-jacentes. La personne concernée doit avant toute chose se remettre en harmonie avec soi-même. Elle doit réapprendre à s’organiser et à adopter une bonne hygiène de vie. Cela implique non seulement une bonne révision de l’alimentation, mais bien plus. Il faut réapprendre à dormir convenablement (nuit complète et de qualité), à faire des exercices physiques, à profiter du moment présent, etc. Bien que tout cela semble difficile à atteindre, la personne doit s’armer de persévérance, d’une grande volonté et de la rigueur.

En général, pour surmonter le syndrome du raton laveur, il faut aller petit à petit. Commençant par le changement des petites habitudes comme se distraire par des tâches ménagères, sortir au lieu de rester à la maison, préparer du maïs soufflé au lieu des chips, faire 5 000 pas par jour.

Ensuite, au fur et à mesure, il faut planifier un grand saut vers les habitudes les plus difficiles à s’en passer, comme vider le garde-manger et le réfrigérateur de toutes les collations et se contenter des repas à une heure précise. Il ne faut pas nier que c’est un défi dur à relever au début, mais avec peu de patience, votre corps et votre esprit vont s’habituer à ce nouveau mode de vie.

Pourquoi il est important de consulter un professionnel ?

Certes, une fois qu’on prenne conscience de ses problèmes et qu’on a envie de s’en sortir, on peut commencer soi-même par le changement de ses habitudes. Cependant, on a toujours besoin d’un bon soutien pour réussir à surmonter le syndrome du raton laveur. C’est justement là qu’interviennent les professionnels.

À travers les consultations chez le psychologue, on peut se libérer des principales sources de ses problèmes émotionnels. Avec un médecin traitant, on peut soigner les maladies qui ont été engendrées par ce trouble alimentaire. Et en se confiant à un diététicien ou à un nutritionniste, on peut bénéficier des bonnes recommandations en matière de qualité et de quantité alimentaire.

Ce professionnel indique aussi les fréquences idéales pour les repas et les types de nourriture qui doivent composer chaque menu. En général, il recommande les fruits, les légumes, les bonnes graisses et les bonnes sources de lipides et glucides au détriment d’une alimentation hypercalorique qui détériore la santé.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -