Thés anti-inflammatoires et immunostimulants : 5 plantes à faire frémir

Dans le domaine des boissons anti-inflammatoires et immunostimulantes, les thés figurent en tête de liste. Les propriétés antioxydantes de la plupart des thés aident à réduire le stress oxydatif, et les propriétés antimicrobiennes, antivirales et anti-inflammatoires agissent pour renforcer la fonction immunitaire et la santé en général.

Quelle meilleure façon de soutenir votre santé qu’en sirotant une tasse de thé réconfortante et nourrissante tout au long de la journée ? Découvrez ces thés anti-inflammatoires de premier choix qui peuvent être bénéfiques à votre bien-être général de bien des façons.

  1. Le thé vert

Les bienfaits du thé vert sont bien connus et abondants. Il est connu comme la boisson anti-âge par excellence, et c’est l’une des boissons les plus consommées au monde. De nombreuses études indiquent que le thé vert a des effets anti-inflammatoires et antioxydants. Il supprime l’expression des gènes et des protéines des cytokines inflammatoires. Il a été démontré que la consommation de thé vert améliore la qualité de vie des patients atteints de maladies inflammatoires.

Et une étude publiée dans Food and Nutrition Research a montré que la supplémentation en thé vert a des effets bénéfiques sur les marqueurs d’inflammation et le statut antioxydant, ainsi que sur la pression artérielle.

Comment le préparer : Il existe de nombreux types de thé vert, le sencha étant le plus populaire et le thé vert matcha gagnant en popularité en raison de sa forte teneur en antioxydants.

Pour préparer du thé vert, placez votre sachet de thé ou des feuilles de thé de haute qualité dans une théière et faites chauffer l’eau à 70-80 degrés. Cette température est inférieure à la température d’ébullition afin de ne pas endommager les composés délicats présents dans le thé vert. Faites infuser les feuilles pendant 1 à 3 minutes, ou plus si les feuilles sont plus grandes. Vous pouvez ajouter du jus de citron ou du miel au thé vert juste avant de le boire.

La préparation du thé matcha est un processus différent. Pour le matcha, vous ajouterez une cuillère à café de poudre de matcha dans un bol ou une tasse  d’eau presque bouillie. Ensuite, vous fouettez la poudre pendant une minute jusqu’à ce qu’elle devienne épaisse et mousseuse. Enfin, ajoutez un peu d’eau avant de boire.

  1. Thé à la camomille

L’un des thés anti-inflammatoires les plus connus est celui à la camomille, qui est utilisé depuis près de 5 000 ans pour sa capacité à favoriser la tranquillité et la longévité.

La tisane de camomille a d’ailleurs été appelée « aspirine de plantes » en raison de ses propriétés anti-douleur. Les effets anti-inflammatoires de la camomille permettent à l’herbe de réduire la douleur, le gonflement, la rougeur et les problèmes sous-jacents liés à l’inflammation.

Les recherches qui évaluent les bienfaits de la camomille montrent que non seulement cette plante peut réduire l’inflammation lorsqu’elle est consommée sous forme de thé, mais qu’elle contribue également à améliorer les problèmes inflammatoires lorsqu’elle est utilisée de façon topique.

La camomille est souvent utilisée pour traiter les inflammations de la peau et des muqueuses, ainsi que pour diverses infections bactériennes de la peau, de la bouche et des voies respiratoires. Elle peut également contribuer à apaiser les plaintes gastro-intestinales et même l’inflammation des yeux.

Comment le préparer : Le thé à la camomille est la façon la plus populaire de consommer cette herbe, et il est largement disponible en sachets prêts à servir. Vous pouvez également trouver de la poudre et des extraits de camomille, qui sont connus pour être les formes les plus puissantes des antioxydants de l’herbe. Si vous buvez du thé à la camomille pour réduire l’inflammation, consommez 1 à 4 tasses par jour.

  1. Thé au gingembre

Boire du thé au gingembre est une façon réconfortante et savoureuse d’atténuer l’inflammation, de soulager les maux d’estomac et même de contrôler le cholestérol et le taux de sucre dans le sang.

Le gingérol, le composé le plus précieux du gingembre, a été analysé pour ses effets anti-inflammatoires. Les recherches publiées dans le Journal of Medicinal Food suggèrent que ce constituant du gingembre module les voies biochimiques qui sont activées en cas d’inflammation chronique.

Et une étude publiée en 2017 dans PharmaNutrition indique que les propriétés anti-inflammatoires du gingembre ne se limitent pas à ses propriétés phénoliques, mais sont également dues aux effets combinés des métabolites de la racine, des gingérols piquants et des huiles essentielles aromatiques.

Comment se préparer : Le thé au gingembre est disponible en sachets prêts à servir que vous pouvez trouver dans la plupart des épiceries. Vous pouvez également préparer votre propre thé au gingembre en suivant cette recette facile de tisane anti-inflammatoire :

  • – Épluchez et coupez une noisette de gingembre  en fines tranches
  • – Ajoutez les tranches à une casserole d’eau et faites-les bouillir pendant 10 à 30 minutes (selon la puissance désirée)
  • – Filtrer et jeter le gingembre
  • – Au moment de boire, ajoutez du citron frais ou du miel biologique pour plus de douceur
  1. Thé à la menthe poivrée

Il a été prouvé que la menthe poivrée possède des propriétés anti-inflammatoires, antivirales et anti-microbiennes. Elle est souvent utilisée pour soulager les symptômes du syndrome du côlon irritable et favoriser la santé respiratoire en réduisant la congestion et en ouvrant les voies respiratoires.

Comment le préparer : Vous pouvez facilement trouver du thé à la menthe poivrée en sachet dans votre magasin bio. Il existe également des thés en feuilles sur le marché.

Si vous avez de l’huile de menthe poivrée à la maison, vous pouvez préparer un thé anti-inflammatoire en ajoutant deux gouttes à du thé vert, blanc ou noir. C’est un excellent remède contre les maux d’estomac, les problèmes respiratoires et la fatigue.

  1. Thé au curcuma

Le thé au curcuma est fabriqué en trempant la racine ou la poudre de curcuma. C’est un moyen facile d’ajouter du curcuma anti-inflammatoire à votre alimentation. L’ingrédient le plus actif du curcuma, la curcumine, a de puissantes propriétés anti-inflammatoires et a montré, lors d’études in vitro, qu’il réduisait les marqueurs de l’inflammation.

Des recherches suggèrent que le thé au curcuma contribue également à renforcer la fonction immunitaire en réduisant l’inflammation et en prévenant le stress oxydatif. Les antioxydants contenus dans le curcuma contribuent à optimiser votre état de santé général.

Comment le préparer : Le thé au curcuma est disponible en sachets prêts à servir. Il peut également être préparé à partir de curcuma séché, moulu ou en poudre. Pour préparer votre propre thé, ajoutez 1 à 2 cuillères à soupe de curcuma à 4 tasses d’eau et laissez mijoter pendant 10 minutes.

Vous pouvez également essayer une recette de thé au curcuma faite avec du lait de coco et du miel.