Taches blanches sur la peau: qu’est-ce que le vitiligo et que faire ?

Des tâches blanches sur la peau ou le cuir chevelu? Peut-être est-ce un vitiligo. Voici ce qu'il faut en savoir.

La couleur de votre peau (et de vos yeux) est due à la mélanine, qui est produite par des cellules appelées mélanocytes. Chez les personnes atteintes de vitiligo, ces cellules sont détruites par l’organisme pour une raison quelconque. En conséquence, la peau perd sa couleur et des taches blanches apparaissent sur le corps.

Pourquoi cela peut-il arriver ?

Les médecins pensent qu’il s’agit d’une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire de l’organisme détruit les mélanocytes, ce qui entraîne l’apparition de taches blanches. Tout le monde peut potentiellement développer le vitiligo. Il touche les hommes et les femmes de toutes les races et de tous les âges, bien que dans la plupart des cas, les taches blanches associées au vitiligo commencent à apparaître avant le 20e anniversaire.

Les taches blanches sur la peau sont le signe distinctif du vitiligo

Le signe le plus évident d’une personne atteinte de vitiligo est l’apparition de taches blanches sur la peau. Elles sont généralement beaucoup plus claires que la peau normale du patient et plus évidentes chez les patients à la peau plus foncée. C’est simplement parce que le contraste entre la peau normale et la peau affectée par le vitiligo est plus marqué chez les personnes à la peau foncée. Les taches de vitiligo peuvent apparaître n’importe où sur le corps. Habituellement, cependant, les taches apparaissent aux endroits qui ont été exposés au soleil, comme les mains, les pieds, les bras et le visage. Elles ont également tendance à apparaître sous les aisselles, dans la région de l’aine ou dans le nombril.

Certaines personnes, en particulier celles qui ont la peau foncée, peuvent également souffrir de vitiligo à l’intérieur de leur bouche, qui peut alors perdre sa couleur. Il est également possible que le vitiligo affecte les cheveux. Ces patients peuvent présenter un grisonnement ou un blanchiment précoce. Cela peut affecter non seulement les cheveux de la tête, mais aussi les sourcils et les cils. La rétine de l’œil pourrait également perdre sa couleur. Ces taches apparaissent d’abord sous la forme de plaques de peau plus pâles que la normale qui deviennent progressivement légèrement roses (lorsque le système immunitaire de l’organisme attaque les mélanocytes sains) puis, dans de nombreux cas, presque complètement blanches. Certains traitements peuvent être plus efficaces au début, lorsque la peau commence à perdre ses pigments.

Il convient également de noter que les taches blanches associées au vitiligo diffèrent selon le type de trouble :

Vitiligo segmentaire

Les personnes qui développent le vitiligo à un jeune âge ne le rencontrent généralement que sur un seul côté du corps, ce que l’on appelle le vitiligo segmentaire. Chez ces personnes, la maladie s’étend généralement pendant un ou deux ans, puis s’arrête.

Vitiligo localisé ou focal

Il s’agit du vitiligo qui n’affecte que quelques parties du corps.

Vitiligo généralisé

Le type le plus courant de vitiligo, il se traduit par l’apparition de taches blanches dans la même zone de chaque côté du corps.

Parfois, le vitiligo progresse et s’aggrave, et parfois la couleur peut revenir

Il n’y a pas deux cas de vitiligo qui soient exactement les mêmes, et le fait que les taches s’étendent ou non dépend du type de vitiligo dont la personne est atteinte. Le vitiligo segmentaire reste dans une partie (ou segment) du corps, alors que le vitiligo non segmentaire peut s’étendre à d’autres endroits. Cela peut se produire rapidement ou au cours de plusieurs années – cela varie d’une personne à l’autre.

Il est impossible de dire quelle sera l’étendue d’un cas de vitiligo donné. Parfois, la peau peut se repigmenter spontanément, mais tout aussi souvent, la perte de la couleur de la peau peut s’étendre. Le traitement du vitiligo peut aider à redonner de la couleur à la zone affectée ou à rendre le vitiligo moins visible, mais il n’empêchera pas le vitiligo de s’étendre, ni les taches blanches de se développer ailleurs. À l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement qui puisse arrêter ou inverser le vitiligo. Cependant, il existe de nouveaux traitements qui peuvent ramener la pigmentation chez certaines personnes de manière sûre et efficace.

En outre, certains facteurs peuvent aggraver la perte de pigmentation causée par le vitiligo. Les dommages causés par le soleil en sont un, c’est pourquoi les experts recommandent aux personnes atteintes de vitiligo d’appliquer un écran solaire à large spectre, résistant à l’eau, avec un FPS de 30 ou plus. Le port d’un écran solaire aide également à empêcher la peau de bronzer, ce qui minimisera la différence d’aspect entre la peau affectée par le vitiligo et la peau normale.

Certains facteurs déclenchants peuvent aggraver le vitiligo

Il est utile de comprendre un peu les causes initiales du vitiligo. La plupart des cas de vitiligo sont liés à une prédisposition génétique, ce qui signifie que vous avez probablement un certain bagage génétique qui vous expose au risque de développer cette affection. Il y a plus de 30 gènes qui y sont associés. Les variations de deux gènes en particulier – NLRP1 et PTPN22 – jouent un rôle dans l’augmentation du risque, car elles peuvent entraîner une inflammation et pousser le système immunitaire à attaquer les tissus de l’organisme par erreur.

Il faut ensuite un événement déclencheur qui amène le système immunitaire à attaquer les mélanocytes de l’organisme. Les déclencheurs potentiels comprennent :

Le rayonnement ultraviolet, qui peut provenir du soleil, des lits de bronzage, des lampes à mercure, des ampoules de désinfection UV

L’exposition à certains produits chimiques

Le stress

Par conséquent, c’est une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux (dont la plupart n’ont pas encore été identifiés par les chercheurs) qui conduit au vitiligo. Et les mêmes déclencheurs environnementaux qui peuvent déclencher le vitiligo en premier lieu, comme l’exposition à des produits chimiques industriels, peuvent également aggraver le vitiligo.

Le vitiligo est lié à certaines complications physiques, ainsi qu’à une détresse émotionnelle.

Même si le vitiligo ne constitue pas une menace grave pour la santé générale d’une personne, il est possible qu’il provoque d’autres problèmes, notamment :

Problèmes oculaires: Les personnes atteintes de vitiligo peuvent présenter une inflammation de l’iris, appelée iritis.

Problèmes auditifs: Les personnes atteintes de vitiligo peuvent perdre une partie de leur audition, ce qui est appelé hypoacousie.

Coup de soleil: La mélanine aide à protéger la peau contre certains des dangereux rayons ultraviolets du soleil. Comme les personnes atteintes de vitiligo ont des taches blanches sur la peau qui manquent de mélanine, elles peuvent être plus sensibles aux effets du soleil et risquent d’attraper un coup de soleil.

L’un des effets secondaires les plus prononcés du vitiligo est la détresse émotionnelle qui accompagne généralement le diagnostic. L’intensité et le caractère troublant du diagnostic peuvent dépendre de l’étendue de l’affection et de l’endroit où elle apparaît sur le corps. La perte de pigmentation peut être émotionnellement pénible, en particulier chez les personnes à la pigmentation plus foncée, car elle est plus visible chez ces patients.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.