« sans sucre » mais pas sans risque pour les dents

Chewing-gums, bonbons, boissons gazeuses, compotes, les produits « sans sucre », passent pour être une alternative plus saine que les produits sucrés. Mais à bien y regarder, pas vraiment. Certains édulcorants peuvent endommager les dents, causer des problèmes gastriques et sont finalement peu susceptibles de favoriser la perte de poids. Telle est la conclusion d’une étude publiée dans le British Dental Journal, une revue du groupe Nature sur les polyols, un groupe d’édulcorants intenses que l’on retrouve fréquemment dans les produits de consommation.

Les polyols, un groupe d’édulcorants courant, sont principalement utilisés pour fabriquer des aliments pour diabétiques, car ils ne sont pas facilement absorbés dans l’intestin, et peuvent donc permettre de réduire les variations de glycémie après les repas. Les auteurs de l’étude rappellent que les polyols réduisent la valeur calorifique par rapport au sucre mais ne sont pas sans calorie. Par ailleurs, comme ils peuvent s’accumuler, ils peuvent provoquer des troubles gastro-intestinaux tels que la diarrhée.

Cette étude menée par des chercheurs de l’Université d’Helsinki (Finlande), de l’Université de Boston et de l’Université du sud du Nevada aux Etats-Unis a porté essentiellement sur les effets bucco-dentaire de deux polyols présents dans les produits dits « sans sucre ». Cette méta-analyse des différentes études et données disponibles sur le sujet donne des résultats intéressants et contrastés selon l’édulcorant étudié.

Le Xylitol, le moins pire

Le xylitol est un polyol qui réduit le risque de carie dentaire. Très présent dans les chewing gums, le xylitol a été approuvé par l’Union Européenne, dans les chewing gums, en tant que composant favorable à la santé dentaire pour sa capacité à réduire le risque de carie dentaire

Les chercheurs montrent en effet que le xylitol a trois propriétés qui lui permettent de réduire le risque de carie dentaire:

– Le xylitol ne fermente dans la bouche et ne modifie donc pas l’acidité buccale

– Il peut limiter le nombre de bactéries dans la bouche en limitant la quantité de sucres disponible, cibles des bactéries,

– il peut induire la production d’enzymes salivaires, qui inhibent la croissance bactérienne

Le sorbitol  augmente le risque de carie dentaire 

Les chercheurs expliquent qu’un autre polyol appelé sorbitol, plus souvent utilisé comme édulcorant car moins cher que le xylitol, provoque une acidité dans la bouche qui peut conduit à l’érosion de l’émail des dents. En effet, contrairement au xylitol, le sorbitol fermente facilement dans la bouche et modifie l’acidité buccale.

D’autres risques liés au « sans sucre » 

L’étude pointe d’autres risques liés cette fois aux arômes et conservateurs  souvent utilisés dans les produits sans sucre. Effets négatifs pour la santé dentaire, y compris pour l’érosion dentaire, ces additifs dans les produits sans sucre réduisent le pH de la salive et peuvent donc affaiblir l’émail des dents.

Les chercheurs concluent donc que les polyols peuvent pour certains diminuer l’incidence des caries dentaires mais que les produits sans sucre  présentent, en général,  un risque pour la santé dentaire en raison des arômes acide qu’ils contiennent. Enfin, l’allégation « sans sucre » peut générer un faux sentiment de sécurité parce que les gens peuvent croire que les produits sans sucre sont sans danger pour les dents.

Source: British Dental Journal 211, E15 |

Vous souhaitez recevoir nos conseils en santé naturelle avant tout le monde, c’est très simple, il vous suffit de vous abonner à notre lettre d’ information ci-dessous en y inscrivant votre email.
[sibwp_form id=2]

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.