ActualitéOn en parleScience

Substitut naturel du sucre: la stévia, un danger pour notre santé ?

De nouvelles recherches sur l’édulcorant végétal stévia indiquent que le substitut du sucre peut avoir des implications négatives sur la santé intestinale.

Les gens utilisent les substituts du sucre pour réduire leur consommation de sucre. Une consommation excessive de sucre peut entraîner une prise de poids, conduire au diabète et contribuer à l’inflammation dans le corps. C’est pourquoi les chercheurs se sont efforcés de trouver le parfait substitut qui a le goût du vrai sucre et qui peut être consommé sans danger. La stévia est considérée comme un substitut sûr du sucre depuis des années. Mais une nouvelle étude soulève la question de savoir s’il peut être nocif pour la santé des intestins.

Qu’est-ce que la stévia ?

Les substituts de sucre sont utiles pour de nombreuses personnes. Notamment les diabétiques qui doivent contrôler leur glycémie et ceux qui essaient de réduire leur apport calorique pour atteindre ou maintenir un poids modéré. Différents substituts sont disponibles. Parmi ceux-ci, on trouve plusieurs édulcorants artificiels, tels que le sucralose, l’aspartame et la saccharine, ainsi que les alcools de sucre xylitol et érythritol. Certaines personnes utilisent des options à base de plantes pour remplacer le sucre. La stévia est l’un de ces édulcorants qui est largement disponible. La plante a été découverte au Brésil et au Paraguay et est maintenant cultivée dans le monde entier.

La stévia est jusqu’à 300 fois plus sucrée que le sucre de table. De sorte que seule une très petite quantité est nécessaire pour obtenir un effet édulcorant. Beaucoup de consommateurs préfèrent la stévia d’origine végétale aux édulcorants artificiels que les fabricants créent en laboratoire.

De plus, la stévia est un substitut à zéro calorie, alors que d’autres édulcorants artificiels peuvent avoir quelques calories. Un autre avantage du stévia est qu’il a un indice glycémique inférieur à 1.  Ce qui fait qu’elle n’augmente pas le taux de sucre dans le sang comme le font certains autres produits. Certains substituts du sucre sont également plus sûrs que d’autres. Des études ont établi un lien entre d’autres substituts, tels que le sucralose et la saccharine, et la croissance de tumeurs chez les souris. Les recherches sur la stévia, en revanche, n’avaient pas encore mis en évidence de graves conséquences négatives pour la santé.

Importance de la santé intestinale

Bien que les gens comprennent généralement l’importance de maintenir un poids modéré et d’adopter les meilleures pratiques en matière de santé cardiaque, ils négligent parfois la santé des intestins. Il s’agit d’une nouvelle frontière de la médecine, et nombreux sont ceux qui considèrent le microbiote intestinal comme un organe supplémentaire.

Le système digestif abrite différents types de bactéries. Certaines de ces bactéries aident à maintenir le corps en bonne santé. Le maintien d’un intestin sain et équilibré est important à bien des égards. Certaines bactéries intestinales peuvent prévenir l’inflammation, protéger contre certains types de cancer et réduire les symptômes associés à la polyarthrite rhumatoïde. Il existe plusieurs façons de maintenir un intestin sain, l’une d’entre elles consistant à éviter l’utilisation excessive d’antibiotiques. Les antibiotiques peuvent affecter les bonnes bactéries qui vivent dans l’intestin.

Il est également important d’éviter les aliments qui peuvent nuire à la santé intestinale, comme les aliments transformés et la viande rouge. On peut prendre des probiotiques, manger des aliments riches en fibres et des aliments fermentés, comme le yaourt ou le kombucha, pour favoriser la santé intestinale.

Résultats de la recherche sur la stévia

Les experts considèrent généralement la stévia comme un substitut sûr du sucre. Mais les dernières recherches indiquent qu’il pourrait présenter certains inconvénients. Des chercheurs de l’Université Ben-Gourion du Néguev (BGU) à Beersheba, en Israël, se sont concentrés sur la stévia dans une étude qui a récemment fait l’objet d’un article dans Molecules. Leurs conclusions suggèrent que la stévia peut avoir un effet négatif sur la santé des intestins.

L’équipe de recherche a étudié deux formes de stévia : le supplément de plantes commercialisé et l’extrait de stévia purifié. Ils ont examiné comment les différentes formes de stévia affectent la communication bactérienne. L’intestin possède des voies de détection du quorum (QS). Ces voies permettent aux molécules des bactéries de communiquer entre elles, ce qui est important en termes de régulation microbienne.

L’équipe a découvert que le supplément à base de stévia avait un « effet inhibiteur sur la communication bactérienne ». L’extrait de stévia purifié a montré « une interaction moléculaire et une possible interruption de [certaines formes de] communication bactérienne ». L’étude montre que la stévia peut contribuer à un déséquilibre intestinal. Mais aucune des deux formes de stévia n’a montré de preuve de la destruction des bactéries dans l’intestin.

D’autres recherches nécessaires avant de généraliser la stévia dans l’industrie alimentaire

La chercheuse principale, Karina Golberg, qui fait partie du département d’ingénierie biotechnologique de la BGU Avram a commenté les résultats :

« Il s’agit d’une première étude qui indique que davantage de recherches sont nécessaires avant que l’industrie alimentaire ne remplace massivement le sucre et les édulcorants artificiels par le stévia et ses extraits ».

Les chercheurs prévoient d’étudier la stévia de plus près. Ceci afin d’utiliser leurs conclusions pour élaborer des lignes directrices concernant la consommation de stévia.

« En ce qui concerne les effets identifiés dans notre étude et la consommation croissante de stévia, nous demandons instamment que davantage d’études soient menées pour aider à élucider davantage les effets de ces édulcorants et à ajuster les doses quotidiennes les plus élevées recommandées aujourd’hui », concluent les auteurs de l’étude.

Sources

https://www.mdpi.com/1420-3049/25/22/5480/htm

https://www.health.harvard.edu/staying-healthy/can-gut-bacteria-improve-your-health

https://www.cancer.gov/about-cancer/causes-prevention/risk/diet/artificial-sweeteners-fact-sheet

Articles similaires