Statines : Diabète, douleurs musculaires, de redoutables effets secondaires

On estime que 5 à 6 millions de Français consomment  des statines quotidiennement. C’est une classe de médicaments très prescrits à travers le monde. Elles permettent d’abaisser principalement le taux de mauvais cholestérol (LDL) et ont surtout un rôle préventif en diminuant le risque d’apparition de maladies cardiovasculaires comme l’infarctus du myocarde ou l’AVC.

La prise de statines est un traitement prescrit souvent à vie. Mais le revers de la médaille est peu réjouissant, les effets secondaires maintenant des statines font peser des doutes sur leurs bénéfices réels pour la santé.

Les statines sont une classe de médicaments présentant un effet hypolipidémiant. Ils permettent de traiter l’hypercholestérolémie en abaissant principalement le taux de “mauvais cholestérol” (LDL ou LDL-C pour LDL cholestérol).

Ils ont surtout un rôle préventif, l’objectif étant de diminuer le risque cardiovasculaire. Mais si elles abaissent certains risques d’un coté, elles en font augmenter d’autres.

Une hausse du diabète de 46%

Une grande étude finlandaise publiée en mars 2015 dans la revue spécialisée européenne Diabetologia a montré que le risque de diabète de type 2, en tout cas chez des hommes blancs (l’étude a porté sur plus de 8’700 hommes blancs finlandais âgés de 45 à 73 ans), était environ deux fois plus élevé chez des personnes sous statines que ceux n’en prenant pas et 46% plus élevé après avoir pris en compte des facteurs de correction comme l’obésité, pour ne pas fausser les résultats. Selon les chercheurs, les statines augmentent la résistance à l’insuline de l’ordre de 24% et diminuent la sécrétion d’insuline de 12%.

Selon une autre étude australienne publiée en 2017 dans la revue spécialisée Drugs and Ageing, les femmes âgées de plus de 75 ans présentent 33% plus de risque de développer un diabète si elles prennent des statines.

Cette étude réalisée par l’Université du Queensland, dans l’ouest de l’Australie, a porté sur l’analyse des données de plus de 8’000 femmes australiennes. D’autres études ont montré une association entre la prise de statines et le diabète chez les femmes post-ménopausées, comme le relève le magazine américain Prevention dans son édition de décembre 2017.

Une hyperglycémie et une insulinorésitance qui montent en flèche

Enfin une étude publiée le 4 mars 2019 dans le journal scientifique British Journal of Clinical Pharmacology, les personnes qui prennent des statines peuvent présenter un risque plus élevé d’hyperglycémie, d’insulinorésistance et éventuellement de diabète de type 2.

L’analyse a porté sur 9’535 personnes âgées de plus de 45 ans qui n’étaient pas atteintes de diabète au début de l’étude dite de Rotterdam et qui ont été suivies jusqu’à une période de 15 ans. Comparativement aux participants qui n’ont jamais pris de statines, ceux qui en prenaient avaient tendance à avoir des concentrations sériques plus élevées d’insuline à jeun et d’insulinorésistance.

Les participants qui avaient déjà pris des statines présentaient un risque 38 % plus élevé de développer un diabète de type 2 au cours de l’étude. Ce risque était plus important chez les personnes présentant une altération de l’équilibre glycémique et chez les personnes en surpoids ou obèses.

Statines : d’autres effets secondaires pas réjouissants

Des troubles gastro-intestinaux ou des problèmes hépatiques peuvent aussi apparaître avec la prise de statines. D’autres effets secondaires peuvent être des maux de dos et des troubles du foie.

Les dommages au foie causés par les statines se produisent très rarement, environ 1 personne sur 100’000 sous statines, selon American Heart Association (AHA). Une étude portant sur 20 millions de personnes a montré que 10 à 20% de cette population prenant des statines présentait des effets secondaires et en particulier des problèmes de type musculaire.

La plupart du temps ces troubles musculaires ne sont pas graves, mais peuvent perturber la vie du patient (douleurs).

Pour la liste complète des effets secondaires, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre médecin ou pharmacien lors d’achat ou de prise de statines.

Pour en savoir plus cliquez sur voir l’ article original ci dessous.

Presse santé