Sport : que boire avant, pendant et après l’entrainement

Le corps humain est composé de 60% à 70% d’eau, en grande partie répartie entre les muscles et le sang, deux éléments essentiels pour accomplir des activités physiques. Ce qui fait que le corps consomme davantage de liquide quand il est contraint à effectuer des exercices sportifs. Alors, que doit-on boire avant, pendant et après l’entraînement ?

Ce qu’il faut boire avant l’entraînement :

La seule véritable boisson recommandée avant l’entraînement est l’eau, il est préférable d’en boire un peu plus que d’habitude avant l’entraînement pour bien préparer le corps, ceci devrait être fait une à deux heures avant l’entraînement pour donner suffisamment de temps au corps pour l’assimiler et l’incorporer dans ses métabolismes, mais aussi pour éviter les lourdeurs.

Ce qu’il faut boire pendant l’entraînement :

Là aussi la réponse est l’H2O, et ce pour compenser l’eau dépensée pendant l’effort et maintenir l’équilibre corporel nécessaire au reste de l’entraînement.

Ce qu’il faut boire après l’entraînement :

Pareil pour les deux phases précédentes, on peut toutefois ajouter des boissons riches en “électrolytes”, qui par définitions sont les sels minéraux présents dans le sang tels que le magnésium, le potassium etc. L’intérêt de ces boissons est de compenser les minéraux utilisés pendant l’effort.

Ce qu’il faut contrôler ou proscrire:

Tous les liquides peuvent, par principe, être des sources hydratantes, toutefois certains d’entre eux sont déconseillés à cause de leurs effets; en plus de certains aliments qui peuvent déshydrater, on peut citer :

  • Les café / thé / boisson caféinée : Malgré leurs forts aspects énergisants, ces boissons sont de puissants diurétiques, il est nécessaire de boire davantage d’eau après leur consommation.
  • L’alcool : Certaines personnes ont l’idée d’en prendre avant l’entraînement pour se “donner un coup de boost” ou pour diminuer l’efficacité des récepteurs de douleurs, l’alcool est à proscrire totalement pour des raisons évidentes, mais aussi et surtout dû au fait qu’il oblige les reins à utiliser beaucoup plus d’eau qu’en temps normal pour permettre de filtrer l’alcool, ce qui en fait un fort agent déshydratant, même le soir après l’entraînement, car le corps a besoin de bons nutriments et d’une quantité conséquente d’eau.
  • Le sel : Doté d’un fort pouvoir déshydratant, le seul peut vite vous vider de votre eau, car elle est utilisée entre autres pour éliminer l’excès de sodium dans le sang, il est donc recommandé de minimiser sa consommation et d’éviter les aliments trop salés (fromages, charcuteries etc.).
  • Le sucre / boisson sucrée : En rendant le pH corporel plus acide, le sucre impacte l’activité enzymatique ce qui affecte la capacité du corps à stocker l’eau. Les sucres sont à consommer avec modération.

 

La réponse est donc simple : Boire un maximum d’eau et minimiser tout ce qui peut déshydrater le corps. Certaines boissons énergétiques sont permissibles mais doivent être accompagnées d’un apport additionnel en eau pour éviter leur effet déshydratant.
Il faut garder en tête que le corps, que ce soit pour le sport ou son propre fonctionnement interne, ne travaillera jamais de façon optimale sans une hydratation correcte.