LA SIESTE : UN PETIT PLAISIR QUI DEVRAIT ÊTRE OBLIGATOIRE

1558

Encore récemment réservée aux enfants en bas-âge, aux personnes âgées et aux malades, la sieste est de plus en plus reconnue pour ses effets bénéfiques sur la santé. Voici quelques informations à connaître sur cette habitude de plus en plus répandue.

Une étude menée en Grèce montre qu’une sieste de 20 à 30 minutes par jour réduirait le risque de mortalité cardiovasculaire de 37%. Une sieste occasionnelle le diminuerait de 12%. En plus de cela, la sieste réduit le stress, et permet de compléter un quota de sommeil pas toujours atteint, et pourtant nécessaire pour être en bonne santé. Elle correspond au rythme biologique naturel et permet de réparer les grandes fatigues.

Pas facile de s’aménager 20 minutes de sieste lorsqu’on travaille, direz-vous, surtout dans une société qui confond encore souvent sommeil et paresse. Pourtant, quitte à devoir rattraper ces 20 minutes de travail « perdues », certains n’hésitent pas à aménager leur temps pour intégrer ce repos.

20 minutes de sieste par jour

Si vous avez la possibilité de trouver ces 20 minutes, le mieux est de pratiquer la sieste allongé. Mais une sieste assis à son bureau, la tête dans les bras croisés sera tout aussi bénéfique (quoique moins agréable pour le dos). Vous pouvez même prendre votre café juste avant, puisque vous vous réveillerez pile au moment où la caféine commence à faire son effet. Pour les autres qui n’ont pas tout ce temps, et surtout, pour ceux qui maîtrise parfaitement leur sommeil, la micro sieste de 2 à 5 minutes peut avoir ses avantages. Elle repose l’esprit et les yeux, et aurait une bonne influence sur la mémoire.

Si vous avez du mal à gérer votre sommeil et à vous endormir, fermer les yeux et se détendre complètement pendant quelques minutes sera déjà un bon début pour vous reposer.

La sieste « royale » d’une heure trente

Quant aux malades qui suivent un traitement et aux convalescents, c’est la sieste dite « royale » qui est recommandée : 1h30, après le déjeuner, semble être la bonne durée pour ne pas trop empiéter sur le sommeil de la nuit. Cette sieste « royale » peut également être pratiquée par tous pendant les vacances afin de rattraper les heures de sommeil perdues pendant l’année et bien se reposer.

Attention au réveil, qui ne doit pas être trop brutal : pensez à vous étirer et à faire quelques pas pour un réveil progressif, qui vous permettra de repartir pour tout l’après-midi !

Attention également pour les personnes qui souffrent d’insomnies et de troubles du sommeil, faire une sieste risque de les augmenter.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here