Le shiatsu, un soin corps-esprit tout en profondeur

1365

Le Shiatsu se développe et se répand de plus en plus en France. Et pour cause, ça marche. Applicable aux douleurs posturales comme aux troubles des grands systèmes : digestion, sommeil, stress, vitalité, le shaitsu agit de la même façon sur les troubles de l’humeur : chagrin, dépression, lassitude. Un vrai retour à l ‘équilibre.

Issu de la médecine traditionnelle chinoise et des connaissances des méridiens qu’utilisent les acupuncteurs, le shiatsu  (en Japonais « Shi » signifie « doigts », « atsu », pression) est un art de massage oriental, reconnu au Japon comme médecine à part entière en 1954, qui utilise de petites pressions rythmées sur des points précis pour relancer la circulation de l’énergie. Le shiatsu se pratique allongé sur un futon et à travers les habits. Le praticien suit le trajet des méridiens et s’arrête sur les points où l’énergie vitale stagne pour la disperser ou insiste sur les zones où l’énergie se disperse pour la retonifier.

Un diagnostic effectué grâce aux 12 pouls

Pour s’aider dans le diagnostic et distinguer les points à travailler plus particulièrement, le praticien utilise «la prise des pouls». Dans la médecine traditionnelle chinoise, le thérapeute se renseigne sur l’état de son patient en mesurant la qualité des douze méridiens principaux dont le pouls de chacun peut se prendre aux poignets. Il y a six pouls à chaque poignet. Un pouls peut être tendu, rond, vide, gonflé, grésillant… Chaque terme renseigne sur la tonicité, l’excès, la faiblesse ou le vide des deux grandes énergies qui parcourent les méridiens : l’énergie Yin et l’énergie Yang.

Le toucher qui fait du bien

Une fois un diagnostic précis établi, le shiatsu-shi (le praticien) va orienter le soin pour harmoniser l’énergie de l’individu sur celle de la saison, rétablir les équilibres entre les différentes fonctions du corps ou restaurer la qualité énergétique des organes. Le Shiatsu-Shi utilisera plusieurs techniques pour toucher au plus juste: plus ferme, plus profond quand la structure est bloquée ; plus léger, plus coulant quand l’émotion perturbe le corps. La magie du shiatsu réside dans cette capacité à soigner rapidement les maux du corps comme ceux de l’âme. Nombreux sont ceux qui viennent pour être soulagés d’une douleur physique, et repartent apaisés d’une souffrance morale. « En dix ans de pratique, j’ai souvent vu des personnes pleurer, rire, se souvenir d’événements importants de leur vie qu’ils avaient oublié lors d’une séance. Le shiatsu les aide à revenir sur leur chemin de vie » témoigne Nathalie Lehn, praticienne et enseignante de Shiatsu à Bures sur Yvette, dans l’Essonne.

Le shiatsu n’est pas pour autant une thérapie miracle. Maladies chroniques, dépressions ou problèmes de dépendance ne se soignent pas en une séance. Le shiatsu-shi  met véritablement le doigt là où ça fait mal. En s’attaquant aux causes et non aux symptômes, les effets bénéfiques peuvent parfois se faire attendre.

Le toucher peut devenir thérapeutique, traitant des simples contractures musculaires (torticolis, lumbagos), des déséquilibres de grands rythmes (sommeil, digestion, élimination) jusqu’aux séquelles de traumatismes psychiques (ruptures, suites de deuil). Mais dans le vaste panel des indications traditionnelles de shiatsu, on peut noter qu’il apaise les émotions et éclaircit le mental, a des effets positifs sur tous les déséquilibres liés au stress et au surmenage en effaçant la fatigue, et en restaurant le sommeil. Il stimule les défenses naturelles de l’organisme et accompagne, sur la durée, les handicapés, les grands malades et leur proche entourage. Chez la femme, dans les mains de thérapeutes confirmés, il agit tout au long de la grossesse et après la naissance.

A noter : des mutuelles remboursent maintenant  les séances de shiatsu. Renseignez-vous auprès de la votre.

Apprendre le shiatsu

Des cours de shiatsu se développent un peu partout. « Le shiatsu familial est une clé souveraine pour calmer les enfants, faciliter l’endormissement le soir, ou pour prendre soin de son conjoint » confie Nathalie Lehn.  Plusieurs niveaux d’enseignement se succèdent, permettant aux simples amateurs un apprentissage du shiatsu de détente, sans visée thérapeutique ou, plus suivi, de devenir professionnels. De plus, les entreprises soucieuses du bien être au travail ont de plus en plus recours au shiatsu. 15-20 minutes sur une chaise de massage et voilà les collaborateurs détendus et prêts à repartir sereinement au travail.

dsc04840

Coordonnées :

Nathalie Lehn, praticienne et enseignante de Shiatsu en Ile de France :

Site : http://www.ammala.fr

Tel : 06 75 50 68 84

mail : nathalie.lehn@ammala.fr

Pour trouver un praticien prêt de chez vous :

L’Union Française Des Professionnels De Shiatsu Thérapeutique

http://www.ufpst.org/

Vous souhaitez recevoir nos conseils en santé naturelle avant tout le monde, c’est très simple, il vous suffit de vous abonner à notre lettre d’ information ci-dessous en y inscrivant votre email.
[sibwp_form id=2]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here